Oui la fessée est enfin abolie en France !

Comme toutes les violences éducatives du quotidien, ces violences physiques et psychologiques qu’on appelle « ordinaires ».

            Merci aux sénateurs qui, pour la première fois, ont enfin voté à l’unanimité la loi proposée par Laurence Rossignol, ancienne Ministre de la famille, après que Maud Petit l’eut fait adopter à l’Assemblée Nationale en novembre. Vous connaissez mon combat et ma proposition de loi déposée en Janvier 2010. Vous avez suivi les débats qui se sont enflammés, les français revendiquant le droit de lever la main sur les enfants, y compris, pour 50% des parents, avant l’âge de deux ans. 

            Mais ces débats ont fait avancer les mentalités, l’exemple des nombreux pays qui ont interdit les châtiments corporels depuis 4 décennies, de la Suède à l’Autriche, de l’Espagne à la Pologne, ont donné l’exemple et montré les effets de la bienveillance éducative sur les compétences scolaires et le respect réciproque des enfants envers les adultes. Les travaux des neurosciences ont objectivé les effets néfastes sur les structures cérébrales de ces violences.

            Il y aura encore un travail de procédure pour faire coïncider les deux textes, mais les deux inscrivent dans le code civil que « l’autorité parentale s’exerce sans violences physique ou psychologiques ». 

            Il faudra encore aider les parents à trouver les solutions qui leur permettront d’avoir une autorité naturelle renforcée. Et former les professionnels à leur transmettre les bonnes pratiques.

            Vous le savez, c’est la raison de mon travail, et vous trouvez dans ce site, dans mes ouvrages, depuis tant d’années, tous les conseils qui vous permettront d’être un parent positif.

            Encore toute mon émotion pour cet événement auquel ont participé de nombreux militants. Merci à tous !

https://www.ouest-france.fr/politique/institutions/senat/le-senat-s-empare-son-tour-de-la-question-d…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.