Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : Tétine

  • Question
    Ma fille a presque 6 semaines (1er bb). Nous avons commencé a donné la tétine au départ mais peu. Aujourd hui on la donne un peu le soir av le coucher et on l’a donné quelques nuits quand elle restait eveillée parfois 7 a 8h d affilées la nuit.. Depuis 3 jours elle dort la nuit (reveils juste pour manger). Je sens qu elle demande la tetine de temps en temps mais je la berce (portage echarpe) mais elle est malheureusement au biberon j imagine qu elle tete moins longtemps qu au sein peut etre besoin de sucion inassouvi? . Est il encore temps de supprimer la tétine progressivement ou est ce deja “cruel” (reference a votre video tetine ou biberon). De plus je ne veux pas l habituer a la bercer systematiquement avant de dormir (bien que jusqu a present je le fais 95% du temps) pour qu’elle soit “autonome”.
    Réponse

    Elle est vraiment petite! Oui, vous pouvez éviter la tétine si vous donnez un peu de biberon à la demande, elle se règlera toute seule sans tétine, faites-lui confiance. Vous pouvez la bercer, elle est si petite. Nos grand-parents avaient de vrais berceaux qui berçaient

    //
  • Question

    Je vous avais écrit il y quelques temps au sujet de mon fils de 2 ans et demi qui me frappait beaucoup et je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre.
    Il a totalement cessé son comportement agressif envers nous, du jour au lendemain et de façon assez spectaculaire. Par contre il a commencé dans le même temps à réclamer énormément de biberons. Nous avons écarté la thèse du diabète avec notre médecin.
    Il boit beaucoup de lait, et quand il ne boit pas de lait il réclame de l’eau. A la maison il traîne son biberon toute la journée, particulièrement en ma présence, il boit mais tète surtout beaucoup la tétine de son biberon. A la crèche ou seul avec son père il ne le fait pas.
    A bien y réfléchir je pense qu’il a commencé à me frapper l’an dernier lorsqu’il a cessé de sucer son pouce à 14 mois. Le fait qu’il mâchouille son biberon pourrait-il correspondre à une angoisse qu’il reportait jusque-là sur moi en me frappant ? Dois-je le laisser faire ? Je ne me vois pas lui donner une tétine à son âge. De plus, il ne mange presque rien de solide, je m’inquiète vraiment, tout le monde me dit que ça passera mais ça dure. Et toujours ce biberon à la bouche, qu’il réclame de la même façon que son doudou. Qu’en pensez-vous ?

    Réponse

    Il semble bien en effet que votre petit garçon ait une angoisse de séparation et son biberon lui sert d'”objet transitionnel” comme un doudou. Il a trouvé sa solution, mais en le pressant de s’en séparer, ou de manger des morceaux et des repas autres que le lait, vous l’angoissez encore plus, comme si, vous énervant, il était en risque de rejet. Sois vous arrivez à vous relaxer, il n’a que 2 ans, soit vous vous faites aider par une psychologue pour dédramatiser ce qui vous angoisse vous-même…

    //
  • Question

    J’ai donné une tétine à mes 2 filles, 2 ans1/2 et 8 mois, dès leurs 1ères semaines. Je le regrette, puisque je réalise qu’il leur sera difficile de s’en séparer. Doit-on les en sevrer un jour ? Instaurer des limites dès maintenant (on essaie avec l’aînée : seulement au lit, mais parfois, lorsqu’elle implore sa tétine avec force larmes, on la lui donne). Des amis ( pourtant suédois!) l’ont retirée du jour au lendemain à leur fille de 3 ans. Elle a pleuré une nuit presque entière puis plus rien, elle ne la réclame plus. Mais je trouve cela barbare, d’autant que nous sommes les responsables de cette dépendance… Merci encore

    Réponse
    La tétine est en effet souvent donnée dès la maternité et l’on invoque un “besoin de succion non nutritive”. Si l’on est souple avec l’allaitement , patient à consoler les pleurs du bébé en le berçant, ou lui donnant du lait à la demande, au sein comme au biberon, en général, on n’en n’a pas besoin et le nourrisson se règle tout seul. Mais une fois qu’il en a pris l’habitude (en quelques semaines), il devient cruel de la retirer. On peut en limiter l’usage mais jamais en allant jusqu’aux pleurs. En sachant que, de toutes façons, au moment des traitements orthoptiques, vers 8 ans, un petit appareil aidera l’enfant à se sevrer à un âge où il comprendra très bien comment s’en passer… Restez donc compréhensive.

     

    //
  • Question

    J’allaite toujours mon petit garçon (17 mois). Je souhaite le sevrer mais cela semble compliqué. Il ne semble pas prêt. Il refuse le biberon et la tétine, que ce soit avec moi ou une autre personne.

    Je pense profiter de cet été prochain pour le sevrer. Je vais beaucoup travailler sur la création d’une pièce de théâtre et une nounou le gardera la journée pendant plus de deux mois non stop. 
    Peut-être pourrai-je alors instaurer un nouveau rythme à ses besoins : une tétée le matin et une le soir, puis une le soir et enfin s’arrêter ? Je ne sais pas très bien comment m’y prendre ?
    De plus, il s’est toujours endormi au sein si bien qu’il a besoin de moi auprès de lui pour trouver le sommeil. Il tète, cherche sa place, résiste au sommeil, puis tète encore un peu, cherche sa place et finit par s’endormir. Avec une tierce personne, c’est un peu plus compliqué. Il a besoin d’être bercé, rassuré, bordé pour qu’il puisse s’endormir. Ce rituel peut durer parfois une heure.
    Comment lui apprendre à s’endormir seul ? J’ai bien tenté de le laisser seul 5 minutes puis retourner le voir, le consoler, repartir… mais il est dans une telle détresse que je ne peux me résoudre à le laisser pleurer. Je m’allonge près de lui et il finit par s’endormir paisiblement.
    Que faire ?
    Réponse

    Le sevrage après 6 mois ne se fait pas avec le biberon mais avec la cuiller: vous l’allaiterez matin, soir, pour un petit chagrin, et le reste du temps, en votre absence, il mangera à la cuiller, repas variés, petits suisses, yaourts et, avant le sommeil, bouille au lait-tapioca ou porridge à l’anglaise… et tout ira bien pour créer votre pièce de théâtre. Le sevrage définitif, en supprimant toutes les tétées? Pourquoi tout cumuler et ne pas attendre un peu qu’il soit déjà habitué à se séparer la journée? Quant à la tétine, remerciez-le de ne pas l’accepter, sinon, vous auriez à régler un autre sevrage, celui de la tétine, et cela vaut bien plus de stress au enfants!

    //