Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : Sommeil

  • Question

    Mon fils Ugo, de 3 mois et 3 semaines, avait commencé a faire ses nuits. Nous venons de partir 4 jours et cela semble l’avoir totalement perturbé. Il se réveille à 4h du matin et seul un biberon parvient à apaiser ses pleurs, maintenant il réclame également à 1h du matin (j’ai pourtant tenté de le calmer de diverses façons), ce qui porte le nombre de biberons a 6x180mL… Cela m’inquiète, ça fait bcp en une journée.

    Réponse

    Il n’y a aucun rythme vraiment installé à cet âge. Soyez juste à sa disposition, laisser flotter les horaires, donnez-lui le lait à volonté, il va se régler tout seul

    //
  • Question

    Notre fils de 4 ans a commencé à ne plus vouloir s’endormir seul, lorsqu’il était en pleine phase d’opposition, vers 2 ans et demi. Il voulait rester avec nous, pleurait, sortait toujours de son lit/sa chambre, on ne s’en sortait pas. Avec le recul, je pense que cela a coïncidé avec de nombreux changements (propreté, changement de lit, déménagement, grossesse).  Depuis c’est très souvent compliqué. Pendant la grossesse (qui a été très angoissante), il venait tout le temps dans notre lit, nous avons fini par mettre un matelas à nos pieds, ce qui a fini par fonctionner, un jour on a enlevé le matelas, on lui a expliqué, et il n’est plus venu.

    Il a cessé de faire des siestes, puis a repris avec l’école. Depuis, tous les soirs après l’école, il dit ne pas réussir à s’endormir, demande à ce que l’on reste près de lui, s’énerve, appelle. Les autres soirs il s’endort vite, il est fatigué. Nous avons essayé la fermeté, la compréhension, le laisser lire, jouer. Mais lassés des allers-retours qui ne fonctionnent pas, nous restons le plus souvent près de lui, jusqu’à ce qu’il s’endorme. Si nous repartons avant, il ne cesse de nous appeler. Quand j’essaie de le faire parler, il dit qu’il a peur du noir (il a une veilleuse). On le rassure. On lui parle aussi beaucoup de notre envie de tranquillité le soir, de notre besoin à tous de sommeil.
    Nous sommes lassés de devoir batailler tous les soirs avec lui pour qu’il s’endorme seul. Nous serions donc preneurs de vos conseils, qui ont l’air en effet de changer des conseils culpabilisants que l’on peut entendre. Merci beaucoup d’avance!

    Réponse

    Pour l’instant vous avez très bien réagi, sauf que vous avez essayé de résister avant de céder, et ce n’est pas la peine, cela l’angoisse encore plus! Mettez un lit d’appoint à côté du sien et ne le laissez pas s’angoisser.

    //
  • Question

    Bonjour ma fille de 9 mois se réveille toutes les 3 h environ la nuit depuis 1 mois et demi. Elle peut rester eveillée 2h avant de se rendormir. Si je la recouche elle pleure. Au final si je veux qu’elle se rendorme rapidement il faut que je lui donne un bib.le soir elle ne s’oppose pas à aller se coucher et s’endort aussitôt seule

    Réponse

    Vous avez trouvé vous-même la bonne réponse en lui dinant son biberon le soir: le lait est le plus naturel des somnifères!

    //
  • Question
    je vous écris par rapport au sommeil de ma fille (16 mois) , je me sens totalement dépassé.. Elle n ‘a jamais bien dormi , petite dormeuse et je respecte ça (1h environ la journée ) mais la nuit elle se réveille minimum 6 fois et maximum 15 , 20 fois en criant ,pleurant , elle a l air en colère ou terrifié je ne sais pas vraiment si elle a mal , peur c’est tres difficile et j’ai jamais voulu la laissé pleurer étant moi meme angoissé je n ai jamais pu et je culpabilise beaucoup car autour de moi on me dit de la laisser j ‘ai peur que ce soit ma faute , je dors sur un matelat dans sa chambre mais meme avec notre présence elle hurle , pleure je ne sais pas quoi faire , j’ai essayé osthéo , homeopathie , fleurs de bach , je vais acheter votre livre .. je vous remercie profondément de vos conseils.
    Réponse

    Vous avez bien raison de ne pas la laisse pleurer, mais vous devez être bien fatiguée. Je pense que vous en avez parlé à votre médecin pour être sure qu’il n’y a pas une cause organique? Essayez de la coucher plus tard, de lui donner un biberon de lait tiède épaissi le soir? Ou en cas de réveil? Le lit d’appoint, c’est une bonne idée… Cela va s’arranger avec la maturité du sommeil.

    //
  • Question

    Ma fille a 16 mois passé.  Et depuis une semaine dès que je l’a mets dans son lit soit pour faire une sieste ou le soir ma fille hurle, pleure, se tourne dans tous les sens et ca dure 5min environ et apres elle dort tres bien. Avant elle m’avait jamais fais ca.  A la crèche en semaine elle le fait pratiquememnt pas.

    Réponse

    Elle veut rester plus longtemps avec vous. Il faudrait peut-être la faire moins dormir quand elle est avec vous? Ou mettre un lit d’appoint et prendre un livre à côté d’elle?

    //
  • Question

    Mieux vaut mettre un lit d’appoint dans sa chambre, pour garder le lit conjugal sans enfant?

    Réponse

    Bonjour, je suis la maman d’une petite fille de 17 mois qui a toujours dormi seule dans son lit sans problème ! Quand je lui disais “au dodo” que ce soit pour la sieste ou le coucher du soir, elle courrait pour aller dans sa chambre. Et la, cela fait une semaine que tout se passe mal : à peine je lui parle d’aller faire dodo, qu’elle se met à pleurer, hurler en criant “non, non” !
    Il faut savoir que nous avons déménagé il y a plus d’un mois mais je pense qu’elle a trouvé ses repères assez rapidement. Je suis enceinte de 6 mois et j’ai l’impression que cette mauvaise période correspond à son entrée en Creche d’il y a une semaine !! J’ai tout essayé : la gronder, la rassurer, la laisser pleurer plus d’1h, rester avec elle dans sa chambre mais rien n’y fait !! Je finis toujours par la prendre avec moi dans le lit conjugal ou sur le canape en soiree !

    //
  • Question
    Depuis 2 semaines, ma fille se réveille toutes les nuits en pleurant (hurlant) car elle a envie de faire pipi. Je ne sais plus quoi faire (compréhension, punition…) même la sieste est difficile, elle ne dort pas même si elle est épuisée, que je me fâche ou non. Elle va chercher des jouets, feutres, etc et fait des bêtises au lieu de se reposer. Elle rentre également dans une phase de ‘’mensonges’’ donc pour elle, elle ne fait rien de mal… Que me conseillez vous pour qu’elle puisse enfin passer de bonnes nuits et nous aussi ?
    Réponse

    Il n’y a pas de mensonges à cet âge, juste des affabulations dans lesquelles elles risquent d’autant plus de s’évader que vous êtes plus sévère. Je vous conseille de la comprendre, d’arrêter les siestes, de la laisser s’endormir prés de vous pour l’emmener ensuite dans sa chambre

    //
  • Question
    Mon petit garçon de 20 mois ne veut plus manger et ce réveil tout les nuits réclame un biberon et je suis obliger de rester avec lui dans le salon on dort sur le canapé car sa sœur est scolariser  de plus il refuse que mon mari s’occupe de lui il reste coller à moi tout la journée pour tant il va a la crèche sans soucie même le week-end il me demande d’aller à la crèche je ne sais plus quoi faire car il est très agressif avec nous.
    Réponse

    C’est très fréquent à cet âge comme vous pouvez le voir aux questions sur mon site. Donnez-lui son biberon, dormez avec lui et cela passera plus vite qu’en résistant. La vie à la crèche, c’est sympa mais c’est actif, il a besoin de vous la nuit…

    //
  • Question

    Ma fille de 2 ans et demi vit en alternance chez moi et chez son père depuis ses 2 ans ; avant son entrée en crèche, elle dormait très bien, faisait ses nuits,
    dormait toute la nuit. Elle s’endormait dans mes bras car je l’ai allaitée pendant un an. A 10 mois elle est entrée en crèche (elle y va la moitié de la semaine
    car je suis à mi-temps), et depuis elle ne parvient plus à s’endormir seule. pourtant ça se passe très bien à la crèche. D’ailleurs les 1ers mois de crèche, ils
    ont dû la mettre dans un lit à part car ne parvenant pas à dormir et ayant peur de dormir seule, elle réveillait tout le monde. Aujourd’hui elle s’endort dans
    mes bras ; et chaque nuit elle se réveille : je suis épuisée et la prend dans mon lit ; son père fait la même chose. je sais que ce n’est pas bien, mais un parent
    épuisé par des nuits de mauvaise qualité peut difficilement faire autrement, c’est une question de survie ! peut-être que j’aurais du la mettre à la crèche à
    temps plein, mais je voulais tellement un congé parental à mi-temps pour profiter de mon enfant. je suis dans une impasse!

    Réponse

    Pour un tout petit, se séparer de sa mère pour aller à la crèche, puis après pour aller une semaine chez son père, çà mérite bien d’être rassurée la nuit! Mettez un lit d’appoint dans la chambre de vos filles, en gardant votre chambre pour vous, et cela passera plus vite.

    //
  • Question

    Notre fille a 11 mois est ne fait toujours pas ses nuits elle se réveille 2 a 5 fois par nuit chouine pleure 2/3 mn puis se rendort toute seule , elle va dormir chez ses grands parents depuis l’âge de 2 mois tous les samedi soir car son père et moi travaillons , et depuis cet age la elle a toujours fait nuit complète la bas le samedi , je ne comprend pas pourquoi elle ne fait pas ses nuits et pourquoi en plus elle les fait la bas , pouvez vous me dire pourquoi et quelle attitude adopter svp? Elle pleure quand son père la couche le soir elle veut que ça soit moi aussi dois je persister a que ça soit papa qu il l a couche quand il est la le soir?

    Réponse

    Il n’y a jamais aucune bonne raison de faire pleurer un bébé. Elle passe par un cap où elle a besoin de vous et, quand elle vous sent là (ce qui n’est pas le cas chez ses grands-parents), elle vous le dit. Il faut respecter ses besoins, elle n’a que 11 mois, la consoler, donner un biberon ou une tétée supplémentaire… Cela passera plus vite que si vous l’angoissez encore + en vous fâchant ou résistant!

    //
  • Question
    je suis la maman d’un petit garçon de 16mois maintenant. Il a toujours été très tonique et éveillé. Il marche depuis ces 11mois et se pose rarement. Les premiers mois ont été difficiles (allaitement car bébé trop pressé et nuit car il ne voulait pas me quitter). Depuis ces 3 mois, il dort dans son lit. Il n’a que rarement fait des nuits complètes sans se réveiller (perte suce…). Depuis 1 semaine, il a sa chambre pour lui. La première nuit fut difficile mais après lui avoir expliquer que nous étions juste à côté il a fait sa 2ème nuit sans problème. Mais il a recommencé après à se réveiller (minuit, 4h, et 6h). Il pleure et quand on arrive dans sa chambre se calme. Il est assis dans sa gigoteuse et attend les bras. Dès qu’il est calmé et à moitié endormi on le repose dans le lit mais il se réveille dès que l’on ferme la porte et pleure de nouveau. Il a un biberon le soir à 18h45 et on le couche à 19h45. Le coucher se passe bien, il s’endort sans problème (pareil pour la sieste de l’après midi). Quand pensez vous?
    Réponse

    C’est si fréquent à cet âge (voir les nombreux messages sur le sujet!). Essayez d’écourter les siestes, de le coucher plus tard après un biberon mais ne le laissez pas pleurer!

    //
  • Question

     j’ai un petit garçon de 20 mois dans quelques jours. Il est en pleine forme, il a fait ses nuit vers 9 mois quand j’ai arrêter de l’allaiter, tout en douceur j’allais le bercer jusqu’à ce qu’il se rendorme la nuit. Il s’est toujours endormi vers 20h, c’est son heure. Une histoire, on ferme les volets, une petite musique avec son mobile et dodo. Mais depuis 4 semaines et deux séjours de 5 nuit chez ses grands parents, paternel puis maternelle, il nous réveille toutes les nuits plusieurs fois par nuit, à boire, encore musique, maman… Il avait déjà eu un passage difficile après quelques nuits chez ses grands parents et au bout de quelques semaines de patience j’avais tenté le 5, 10, 15.. Qui avait fonctionné. Mais là ça ne marche pas du tout, j’y vais toutes les 15 minutes, il me sourit, je le rallonge lui remet sa musique, et dès que la musique s’arrête il me rappel… Si je m’allonge à côté de lui il rigole.. Et met parfois 1/2 heure pour s’endormir en me rentrant les doigts dans le nez ou les oreilles.. En allant chercher des jouets dans sa chambre… Je suis une dormeuse, du coup je m’endors avec lui, et mon mari ne me voit plus…. Nous avons également une grande fille qui a fait miraculeusement ses nuits en même temps que son frère… Elle avait 6 ans!! On avait retrouvé nos soirée et nos nuits, une bien meilleurs vie de couple … Mais depuis 4 semaines… C’est dur.
    Si vous avez quelques conseils je les lirais avec grands intérêt, merci.

    Réponse

    Il a eu certainement peur de vous perdre lorsqu’il a été séparé de vous. Essayez de sauter les siestes, le coucher une heure + tard avec un biberon. Ne le laissez en aucun cas vous “tripoter” le visage mais dormez prés de lui plutôt que de le laisser pleurer. Et le dimanche matin, demandez à mamie (ou autre) de l’emmener promener pour vous réveiller tranquillement contre le papa?

    //
  • Question

    Ma fille de 22 mois ne fais toujours pas ses nuit. Les 1ers mois elle se réveillait plusieurs fois la nuit et parfois je dors avec elle. Depuis plusieurs mois elle se réveille a n’importe quel heur et elle reste éveiller de 1 a 3 heures même si elle est fatiguée. Je la berce et je lui chante des berceuses mais rien et je fini par s’énerver et je la met dans son lit mais elle m’appelle en criant. Je la prend et on se met dans le salon pour regarder les dessins animés. La journée. Elle fait des grosses siestes allant jusqu’à 4h surtout quand elle est a la crèches (deux fois par semaine) a la maison au bout de 2 heures de sieste je la réveille. Je ne sais plus quoi faire et comment me comporter avec elle?

    Réponse

    On ne peut pas forcer un enfant à rester seule dans son lit à bateaux comme dans une cage alors qu’elle n’a pas sommeil… Il faut essayer de raccourcir ses siestes, la coucher plus tard, donner un biberon de lait tiède (somnifère) et si malgré cela, elle se réveille, cesser de lutter et aller dans un lit d’appoint prés d’elle, à tour de rôle papa-maman. Et cela va passer…

     

    //
  • Question

    Cela fait quasiment deux mois que mon fils de deux ans et demie me réveille au moins 10 fois par nuit. Je le recouche à chaque fois mais il se relève pour dormir/rester avec moi (ce que je ne fais pas). Je suis épuisée par ces allers-retours nocturnes, comment faire pour qu il arrête de se lever la nuit ? Dois je aller voir un pédopsychiatre ?

    Réponse

    Si vous regardez les autres message sur ce sujet sur mon site, vous verrez que c’est très banal: à 2 ans, il est difficile de dormir tout seul. Je vous conseille d’installer un lit d’appoint à côté du sien et que papa et maman se relaient pour ne pas le laisser pleurer lorsqu’il se réveille. Et cela passera d’autant mieux

    //
  • Question

    Bonjour , mon fils de 2 ans et demi se réveille la nuit et parle pendant 2 heures que puis je faire et il en plein apprentissage du langage . Merci

    Réponse

    Il faut voir s’il n’a pas trop de siestes dans la journée, si un biberon de lait ne lui donnerait pas un sommeil plus profond le soir. C’est excitant de savoir déjà si bien parler! Cela devrait passer… mais surtout ne pas le laisser pleurer…

     

    //
  • Question
    Bonjour,  mon fils de 17 mois se reveille depuis plus de 6 mois pour réclamer un bib la nuit, quand il a commencer il en réclamait meme 2 par nuit. C’est un bébé qui à fait ces nuits à la maternité, il n’a  pas été allaiter, et il a toujours fait ces nuits avant. Au repas il mange mais refuse catégoriquement les morceaux, le soir il mange souvent le meme repas que nous, (une soupe, le plat principal, fromage et yaourt qq fois) et un bib en fin de repas.
    J’ai essayé de le laisser pleurer ou de lui donner que de l’eau mais rien ni fait même pas le calin.
    J’en peux plus surtout que depuis 15 jours, sa sœur de 3 ans 1/2 se réveille toutes les 30 min en pleurant, je crois qu’elle fait des cauchemars, je n’y arrive plus du tout, je suis à bout.
    Réponse

    Il ne sert à rien de laisser pleurer les enfants la nuit, cela ne fait qu’aggraver leurs angoisses! Relayez-vous, un jour sur 2 avec le père pour biberon et câlin…

     

    //
  • Question

    Je vous contacte car ma fille de  26 mois se réveille plusieurs fois par nuit. Elle n’a jamais bien dormi, c’est une petite dormeuse et elle semble résister au sommeil à tout prix. De plus, extrêmement fatigués nous lui avons donné dernièrement des mauvaises habitudes tel que: rester à côté d ‘elle lors de l’endormissement, dormir par terre à côté d’elle la nuit si elle se réveille ou dormir avec elle sur le canapé (on évite le lit, de toute façon elle ne veut pas…) Bref, avant elle se réveillait une fois vers 4h du matin, maintenant, elle se réveille jusqu’à 4 fois dans la nuit.Elle dit qu’il y a un monstre dans sa chambre, elle veut à boire, elle veut sa maman. C’est une petite fille très éveillée qui parle très bien et a beaucoup d’imagination, mais son sommeil est catastrophique.Nous ne savons plus quoi faire, que nous conseillez vous ?

    Réponse

    Essayez un biberon de lait au coucher et au premier réveil, faites sauter les siestes, ne la grondez pas, ne la laissez pas pleurer, cela passera d’autant plus vite!

    //
  • Question

    Nous avons une petite de 2mois qui a eu des coliques, nous devions donc la bercer pour la calmer et pour l’endormir. Ces coliques sont terminées mais nous devons toujours la bercer sinon elle ne s’endort pas et dès que nous la posons elle se réveille! Que faire?! Elle ne dort pas beaucoup la journée et se réveille le matin à 4h30! Je sais que nous avons un bébé très éveillé est ce pour ça?!

    Réponse

    Elle est si petite! C’est normal qu’elle se réveille à 4h30. Il faut vous coucher vous-même plus tôt, et vous régler sur ses heures plutôt qu’essayer l’inverse. Elle va d’autant mieux se régler que vous ne la laisserez pas pleurer.

     

    //
  • Question

    voilas j’ai mon fils de 15 mois qui se réveille toute les nuit à 4h du matin sa fais déjà une semaine que sa dure nous avons essayé de le faire dormire avec nous mais ces toujour pareille.Nous Savon plus quoi faire. il a toujour fais c nuit mais on pense que c depuis qu’il vas cher la nounou.Merci d avance pour votre réponse

    Réponse

    Ne le laissez pas pleurer, cela aggraverait son angoisse! Peut-être fait-il de trop longues siestes chez nounou? Le couchez-vous trop tôt? Essayez de lui donner un biberon de lait au coucher.

    //
  • Question
    Mon fils qui a 2 ans et demi faisait très bien ses nuits mais depuis septembre il se réveille au bout de 3 heures d’endormissement (il s’endort vers 22 heures), je vais le recoucher puis il se rendort et vers 6 heures du matin il vient me chercher dans notre chambre pour que je finisse la nuit auprès de lui. J’aimerais savoir si il a suffisamment d’heures de sommeil (sachant qu’il ne veut plus faire de sieste) et que ça n’a pas d’incidence sur sa croissance et que le fait de rester allongée auprès de lui est la bonne solution. Il dort environ 10 heures, est-ce suffisant pour son age? à votre avis, ces réveils nocturnes durent en général jusqu’à quel age, car pour les parents ces très épuisant en particulier pour moi sa maman, j’ai 44 ans et je manque beaucoup de sommeil !
    Réponse

    Il faut faire confiance à l’horloge de l’enfant, il y a de gros dormeurs et de petits dormeurs… Il ne manquera de rien. N’hésitez pas à mettre un lit d’appoint, pour dormir prés de lui, c’est finalement moins fatigant que de lutter avec l’enfant!

    //
  • Question
    Mon petit garçon de 4 ans, fait depuis plusieurs jours une crise de larmes chaque soir après 2 ou 3 heures de sommeil.
    Il se couche tôt vers 7H30, épuisé par sa journée d’école. Mais la crise de larmes revient chaque soir. au début j’essayais de le rassurer, mais j’ai l’impression qu’avoir un câlin lui donne envie de recommencer. Je me demande si c’est sincère ou c’est devenu un rituel pour me faire venir dans sa chambre. Je trouve cette stratégie très agaçante et j’éprouve l’envie de me fâcher car quand je lui demande pourquoi il pleure il ne répond rien, il se contente de pleurer de façon incontrôlable, alors qu’en réalité il s’exprime très bien… 
    Réponse

    A cet âge, le sommeil est immature et le passage d’un cycle à l’autre entraîne des télescopages avec des émotions incontrôlables sans objet. Il n’y peut rien et ce n’est pas du tout une stratégie. Cela va passer d’autant plus que vous restez bienveillante!

    //
  • Question
    Mon bb de 18 mois a décidé depuis 8 jours de ne plus vouloir dormir dans son lit (jusque la 13h de nuit et 1h30 de sieste,au noir avec 10tutus, 4 doudous, boite à musique, porte fermé et ce depuis ses 8mois) Je lui disait “on va dododounet” et hop elle y montais et m’attendais au pied de son lit). Papa est agriculteur, travail énormément donc a besoin de sommeil. Moi je travail dans la restauration 3soirs/sem. Ces jours la s’est ma soeur qui l’a met au lit. ça s’est tjs très bien passé. Je suis allé voir une kinésio qui dit que Lizon a peur pour papa. En effet, mi sept une erreur médicale a été faite sur lui. On lui a annoncé à tord un cancer mortel. Elle dis qu’il faut que papa rassure lizon et que ça passera. Du coup elle se couche à pas d’heure et dort avec lui dans le salon car elle ne veut pas dormir dans le lit conjugal. (Elle n’y a jamais dormi. Je n’ai jamais voulu et je pense qu’elle le sais). On a essayer de la laisser pleurer mais après 45min je trouve que ça devient de la torture. Que doit-on faire? Comme la ligne droite dit de la laisser pleurer et de la contraindre à la laisser dans son lit pour combattre les mauvaises habitudes? Ou de prendre son mal en patience et qu’elle y retournera d'”elle même”?
    Je lui donne depuis aujourd’hui du vux vomica 5ch.
    Réponse

    Qu’est-ce que “cette ligne droite” qui dit de laisser pleurer?  Vous n’avez pas lu çà dans mes livres! C’est peut-être surtout le papa qui a senti ce qu’on disait, a eu très peur de ne pas voir grandir son petit garçon, et l’enfant sait qu’il lui fait du bien!  N’allez pas trop vite!

    //
  • Question

    J’ai une petite fille de 23 mois qui a fait ses nuits vers environ 9 mois. Depuis 2 semaines, elle se réveille à nouveau 2 fois par nuit et s’oppose également fortement à la sieste. En général voici comment je procède: on met la gigoteuse (seulement la nuit), puis je lui raconte une histoire et lui chante une berceuse et lorsqu’elle est quasi endormie je la pose dans son lit puis j’éteins la veilleuse. Le soir, le coucher se passe bien, mais elle se réveille dans la nuit et m’appelle, puis se calme quand je suis près d’elle et se remet à pleurer dès que je retourne dans ma chambre, elle insiste également pour que nous restions dans sa chambre ou pour terminer la nuit dans notre lit, et nous cédons souvent en fin de nuit. Pour les siestes, elle fait des crises de colère lorsque je la pose et insiste pour rester dans mes bras. Je ne perçois pas de véritable angoisse chez elle et j’ai plutôt l’impression qu’elle cherche à s’affirmer par opposition, mais je me trompe peut-être. Et lorsque je tente de la laisser pleurer, elle finit par une crise de nerfs et je n’ai plus d’autre solution que de la prendre pour la calmer. Je précise que je suis actuellement à la maison avec elle tous les jours et que je suis la seule à la coucher le soir (par habitude). Lorsqu’elle est chez son papi, elle s’endort plus facilement dans son lit pour la sieste. Que dois-je faire pour lui permettre de s’endormir dans son lit paisiblement sans être dépendante de mon contact ?

    Réponse

    La gigoteuse, quand les enfants savent se mettre debout, c’est une camisole à éviter! vous pouvez essayer un biberon de lait à l’endormissement, cela permet souvent de s’endormir plus vite, avec des réveils moins fréquents car le lait est le plus naturel des somnifères. Cela ne sert à rien de la laisser pleurer…

    //
  • Question

    Ma fille a 20 mois. C’est une enfant joyeuse, degourdie, et indépendante. A noter que je travaille, que j’ai fait des déplacaments professonnels jusque 2 semaines, sans que cela ne pose problème. Elle ne parait pas particulièrement “fusionnelle”.SAUF, et c’est là que je sollicite votre aide, pour le coucher, où elle refuse en bloc son père. Elle hurle et pleure longuement, allant jusqu’à se faire vomir. Elle a toujours fait cela,  dès toute petite, à mon grand desepoir! Après quelques mois, il a pu la coucher sereinement en mon absence (je fais des horaires postés et il la couche donc quand je rentre tard), mais seulement en mon absence. Par contre dès que je suis présente, c’est l’enfer si c’est papa qui fait le coucher.
    Et j’avoue qu’après 20 mois de coucher systématique, je sature un peu, et aimerait bien avoir un relai.
    Son père est patient et doux. Il a enduré des heures de pleurs avec elle, en gardant sang-froid et philosophie, alors qu’il m’arrivait de pleurer, ne comprenant pas cette situation!

    Je viens de changer de travail, et je rentre donc tous les soirs. Aussi, pour moi plus question de la coucher TOUS les soirs! Nous avons essayé ce soir, après avoir bien expliqué, que ce soit papa qui la couche. Elle a pleuré par intermittence pendant presque un heure, en m’appelant! L’horreur!
    Nous avons bien pensé la coucher à deux, et elle accepte, mais l’idée et de “libérer” un des deux parents, qui peut faire d’autres choses pendant ce temps.

    Réponse
    Cette petite fille a déjà été bien courageuse, entre ses reflux, les départs et retours de maman à horaires variables, elle est encore toute petite! A décider qu’elle devait absolument savoir s’endormir sans maman, vous vous mettez la pression et c’est encore plus fatigant pour tout le monde! Beaucoup de mamans mettent un lit d’appoint à côté du sien, lui donnent une tétée d’endormissement puis reprennent leur liberté de vaquer. Le père en profite pour faire autre chose, par contre, comme il est très gentil, il joue pour vous laisser reposer quand c’est un moment de jeu. Pour le couple, la bonne idée serait une Mamie, par ex, qui vienne la chercher le dimanche à 9h avec croissants et journaux, pour vous la ramener à 13h. Ouf! Grasse mat!
    //
  • Question

    Je trainais sur le net à la recherche de témoignages de parents ayant un enfant de 3 ans refusant de s’endormir seul et se réveillant plusieurs fois la nuit, ce qui est mon cas. Cette situation me pose un problème car je suis très fatiguée et ai un travail à responsabilités.
    Ma fille, 1ere enfant née en août 2011, a réussi à s’endormir seule de janvier (la veille d’une consultation annoncée et expliquée chez une pédopsy pour ses problèmes d’endormissement) à décembre 2013 (suite à un gros cauchemar). Mais depuis cette date, la galère a repris et je n’arrive pas a en sortir malgré mes paroles et le retour chez la pédopsy. Je précise qu’elle dort dans sa chambre et que j’y ai donc installé une sorte de canapé. Elle ne veut s’endormir qu’avec moi et refuse son père.
    Je passe par des phases de patiente empathie mais aussi (comme ce soir, suite à une journée particulièrement chargée) par une exaspération colérique…(mal, mal, mal, je sais bien qu’elle vient de rentrer à l’école et qu’elle est actuellement dans un mode “transitoire”). Mais comme vous le dites, et c’est ce qui me fait plaisir à lire de la plume d’une pédiatre, c’est que l’endormissement et le sommeil solitaire sont des dogmes occidentaux. C’est ce que j’ai toujours pensé, et c’est pourquoi je refuse le dressage au sommeil. Je suis également contre les fessées et tout autre type d’éducation violente : je gronde, parfois très (trop?) fort, mets au coin et/ou refuse de rester avec ma vilaine.
    Je pense qu’elle a une angoisse de la séparation. Nous avons une relation très fusionnelle. Je suis moi aussi d’une nature assez anxieuse, petite dormeuse et ai été également un calvaire pour le sommeil de mes parents… Les chiens ne font pas des chats je crois ! (Le papa a également fait ses nuits à 5 ans)
    En tout cas merci pour la vision que vous partagez sur votre site, ça change tellement du discours moralisateur et culpabilisant…

    Réponse

    Vous m’encouragez dans mon travail! Sachez que plus vous résistez et grondez, plus vous repartez pour un temps d’angoisse et de dépendance à votre présence pour dormir. Vous avez la chance d’avoir un compagnon compréhensif, puisqu’il n’a bien dormi qu’à 5 ans!
    Installez donc un couchage dans sa chambre et revenez en câlins contre son père quand elle dort bien. Cela va passer tout seul et vous me réécrirez désemparée quand elle mettra un verrou à sa porte pour être tranquille le soir…

    //
  • Question

    Ma fille de 14 mois ne fait pas ses nuits depuis ses 4 mois depuis l’arrêt du sein, et réclame un biberon (biberon de 180 à 210 ml),
    voici ses repas matin: biberon de 210 ml
    midi: viande ou poisson avec légume ou pâte, yaourt et eau (mange comme nous)
    goûter: compote, kiri et 2 biscuit et eau ou jus d’orange
    soir: légume et viande si pas eu au midi (mange comme nous), yaourt et biberon de 300 ml avec céréale
    Nous sommes épuisés et ne savons plus quoi faire!

    Réponse

    Le besoin d’un biberon dans la nuit est en effet très fréquent à cet âge, car l’enfant a dû se séparer du sein, souvent de sa maman si celle-ci travaille au dehors, apprendre à marcher, essaiyer de comprendre son environnement… Cela fait du stress qui la réveille la nuit et seul le lait et la présence de sa maman ou de son père la réconforte. En la grondant, la laissant pleurer, vous vous fatiguez et l’angoissez encore plus! Essayez d’alterner les nuits: une papa, une maman; de vous coucher tôt… et ne vous inquiétez pas, cela passera.

    //
  • Question

    Ma fille est d’une nature nerveuse eczéma vers 4 mois et asthme qui s’en suit. Elle a 6 ans aujourd’hui, petite fille pleine de vie a fort caractère. Elle n’a jamais eu un merveilleux sommeil,et a cause de son asthme, j’ai beaucoup dormi avec elle mais depuis qu’elle a eu 6 ans, le lendemain, refus de s’endormir toute seule, uniquement avec moi, sinon pleur et vomissement. Elle s’endort au bout d’une heure de négociation, Et elle se réveille la nuit et vient me chercher. Il est parfois une heure du matin, je la racompagne, mais la deuxième fois vers 3h, je n’en peux plus et je m’allonge avec elle et m’endors.
    que faire …???

    Réponse

    Vous ne faites pas allusion au rôle du papa? Un besoin très angoissant de votre présence, au point de négocier pendant une heure, se faire vomir, impose une aide psychologique: la psychologue doit faire une vrai travail de détective pour trouver la cause profonde de ce besoin à 6 ans et aider votre fille à passer ce cap. Entre temps, continuez de la rassurer en vous allongeant à côté d’elle…

    //
  • Question

    Notre petite fille de 7 mois ne fait plus ses nuits depuis 1 mois et demie, depuis que nous sommes en vacances: elle se réveille systématiquement 2 à 3 fois en pleurant…
    Je la mets au sein à chacun de ses réveils nocturnes et elle se rendort en général, mais je ne sais pas si je fais bien (est-ce que je ne la sur-nourris pas?, est-ce que je ne l’empêche pas de trouver seule son sommeil?), et je suis démunie car je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe pour elle.
    Par ailleurs c’est une petite fille vive, active, rigolotte et curieuse pendant la journée.
    Je suis un peu perdue devant la récurrence de ses réveils, et surtout je me sens aussi épuisée qu’avant de partir en vacances…

    Réponse

    Oui, il n’y a pas vraiment de vacances pour les mamans! Comme elle commence la diversification, je vous conseille de lui proposer le soir une bonne “bouillie” à l’ancienne, 2 cuillers à soupe de tapioca cuit 2 mn dans du lait 2ème âge liquide, avec une pincée de sucre vanillée: c’est le meilleur des somnifères. Une tétée pour finir, et elle dormira mieux. Cette phase est transitoire, et en effet, les déménagements des vacances perturbent souvent les rythmes. Ne la laissez pas pleurer! A bientôt.

    //
  • Question

    Depuis 3 semaines, sans que je ne sache pourquoi, A. ne veut plus que moi pour le coucher. On fait la première partie du rituel à trois ( biberon à ses poupées, puis dodo dans leur lit, dans le “coin jeu” du salon), mais dès que je la prends au bras pour aller dans sa chambre, elle refuse de faire le moindre câlin à son père (par contre elle lui envoie des baisers). Si j’essaie de la lui confier pour le coucher, elle s’accroche à moi en pleurant. Je l’emmène doucement dans sa chambre, on allume, on met la turbulette, on éteint. Dès que j’éteins, elle pleurniche “Papa ?” Alors, je lui dis qu’il est là, qu’il veille sur elle, qu’elle le verra demain, qu’elle a le droit d’aller au dodo avec lui, qu’il suffit de le dire. Elle se calme, écoute les chansons que je lui chante, et s’endort seule sans problème. J’ai essayé une fois de le faire venir pour un dernier bisou, elle s’est mise à hurler…
    Je ne veux pas brusquer ma fille, surtout qu’à part ça, elle a l’air assez contente d’aller au lit. Mais je comprends pas ce qui se passe dans sa tête, et cela me peine beaucoup pour mon mari qui adorait ce moment seul avec sa fille…
    Auriez-vous un éclairage à m’apporter ?

    Réponse

    C’est l’âge du complexe d’Oedipe: la petite fille cherche sa place entre Papa et maman, elle en veut à son père de lui préférer maman, au point d’avoir fait un bébé avec elle. Peut-être même devinne-t-elle avec l’intelligence émotionnelle propre à cet âge, que, la nuit venue, ses parents pourraient bientôt faire un 2ème bébé… Alors, elle adore son papa, tout en se protégeant du trop d’amour qu’elle a pour lui. Il doit la rassurer qu’il l’aime, et garder sa distance pour le coucher, car ses câlins, la petite a raison, c’est pour sa femme!

    //
  • Question

    Ma fille,7 ans et demi avait depuis janvier quelques problèmes d’endormissements 1 ou 2 fois par semaine. Ayant dû reprendre mes études j’avais mis ça sur le compte du stress et du surmenage. Or, depuis avril ma formation est terminée, j’ai eu mon examen et suis de nouveau disponible pr elle. Néanmoins, depuis 3 semaines, c’est quasiment ts les soirs qu’elle ne s’endort pas. Elle a consulté 1 psy pdt 3 mois, 1 magnétiseuse et là jeudi je vois 1 étiopathe recommandée par mon médecin. Nous sommes passés par toutes les phases: la gentillesse et le réconfort, la punition et la menace et là c’est la colère qui prend le dessus. Chaque soir lors du coucher ns lui réexpliquons les bienfaits du sommeil car elle ns dit qu’elle n’aime pas la nuit, qu’elle perd son temps…. et à peine sommes ns sortis de sa chambre qu’elle est déjà au toilettes. Et ainsi pdt au moins 10 fois de suite, ensuite, elle se force à tousser, elle gémit……Elle est la 2ème d’une fratrie de 3 filles (10 ans et demi et 2 ans et demi). Je n’en peux plus, de même que mon mari avec lequel ns n’avons quasiment plus d’intimité car elle ne cesse de se lever, de descendre …. De ce fait c’est très tendu entre nous, nous ns disputons bcp et je ne supporte plus ma fille.

    Réponse

    Ho là là! Cà ne va pas, en effet! vous risquez d’entrer dans un cercle vicieux: moins vous la supportez, moins elle peut s’endormir… Il faut revoir la psychologue, ne pas abandonner aussi rapidement, essayer de comprendre ce qui l’angoisse, voir si elle dormirait mieux en compagnie de la grande? Les vacances vont faire bouger votre organisation. En revenant, faites un tableau pour que la psychologue comprenne la où elle a mieux dormi, moins bien… Il faut comprendre, vous allez y arriver.

    //
  • Question

    J’ai un petit garçon de 18 mois qui va plutôt bien.
    Nous sommes confrontés à un problème néanmoins assez conséquent: depuis une semaine il se réveille à 23h30 sans réussir à se rendormir avant 3h00… J’ai tenté le biberon de lait, le câlin, de me coucher avec lui rien n’y fait c’est comme si son cerveau s’était mis en état de marche!
    Je ne sais plus trop quoi faire sachant que mon conjoint et moi travaillons et que notre petit garçon commence à avoir des cernes et montre des signes de fatigue dans la journée (en même temps c’est logique). Il se couche vers 20h /20h30 et se réveille définitivement le matin entre 6h00 et 7h00.

    Réponse

    1- Ne vous inquiétez-pas, lui n’est pas fatigué… mais vous, si! Les enfants de cet âge savent somnoler, être un peu off dans la journée et ne se fatiguent pas par manque de sommeil quand ils ont ce rythme. N’hésitez pas à lui donner un biberon de lait tiède à l’endormissement, ou au premier réveil, de le coucher un peu plus tard si c’est possible… Surtout, ne le laissez pas pleurer, cela lui donnerait encore + la phobie de son lit! Dites-vous bien qu’avec l’été, ses rythmes, et les vôtres, vont encore changer, donc la situation est à revoir à la rentrée!

    //
  • Question

    Mon fils de 4 ans est un petit garçon très éveillé et assez timide. Il a toujours bien dormi les nuits à l’exception des périodes des 9 mois et 18 mois lorsque j’attendais sa petite soeur mais ces problèmes de sommeil ont été réglés. Il y a un an, alors que sa soeur avait 9 mois, il n’a subitement plus voulu s’endormir seul dans sa chambre. Nous avons pensé avec mon mari que cela n’allait pas durer et avons décidé de rester sur le fauteuil mais sa peur n’a cessé d’augmenter et nous avons installé, sur les conseils de mon médecin, un matelas à côté de notre lit, ce qui l’a rassuré dans un premier temps et nous a permis de dormir. Il est rentré en petite section de maternelle progressivement à la demi-journée car j’ai pris un congé parental. Alors qu’il était rassuré dans notre chambre, il s’est mis à avoir peur même à coté de nous. Nous avons essayé de le maintenir dans sa chambre, en vain, et avons fini par décider de le forcer à s’endormir dans son lit : depuis le début de l’année, mon mari ou moi restons sur le fauteuil à tour de rôle pour qu’il s’endorme. Les nuits où il se réveille, l’un de nous s’installe à côté de lui sur un matelas pour l’habituer à nouveau à son lit. Pouvez-vous nous donner un conseil car nous sommes épuisés de nous lever plusieurs fois par nuit. Nous avons remarqué que si notre fils fait la sieste l’après-midi et quelle que soit l’heure, il n’arrive pas à s’endormir seul, a peur, dort d’un sommeil léger et se réveille plusieurs fois par nuit. Que faire ? Pouvez-vous nous donner quelques conseils ?

    Réponse

    Vous l’avez bien accompagné en suivant les conseils de votre médecin, sans le laisser avoir peur. Pour avancer, déjà, vous devriez essayer de supprimer la sieste, en l’occupant le + possible. A cet âge, il est normal de ne plus avoir besoin de tant de sommeil… Profitez des vacances pour voir à quelle h il se réveille quand il n’y a pas d’impératif: vous pourrez calculer sur plusieurs jours ses besoins de sommeil réels. Alors, en sachant à quelle h il doit se lever quand il va à l’école, vous saurez à quelle h il devrait s’endormir pour ne pas être fatigué. La technique de mettre un lit d’appoint dans sa chambre serait moins fatigante que le fauteuil. Et si vraiment, cela ne passe pas, vous pouvez consulter une psychologue qui l’aidera à chasser ses peurs…

    //
  • Question

    Je vous écris car je suis en grande difficulté si bien que cela affecte mon moral et la relation que j’ai avec mon enfant.

    Je suis la maman d’un petit garçon adorable de 3 mois et demi. Il va bien, sourit rit énormément, fait 7,3kgs mais a de grandes difficultés à dormir.
    Il se réveille 6 à 8 fois par nuit. Je ne souhaite pas le laisser pleurer et même lové contre moi, il se réveille très régulièrement. Il se rendort facilement au sein ou bercé mais se réveille 45 minutes ou 1h plus tard… Parfois 20 minutes plus tard.
    J’ai déjà tenté d’attendre un peu avant de le prendre, ça se finit en grosses colères. Je ne sais plus quoi faire. Est-ce que le sevrer serait une solution (je n’en ai pas envie) ?
    Ma vie est devenue très difficile même si j’aime ce petit de tout mon cœur.

    Réponse

    Il faut d’abord en parler à son médecin: Jules a peut-être de petits reflux acides qui le dérangent pendant la digestion? Si ce n’est pas çà, il n’est pas dit que les biberons le calment et ce sera encore plus compliqué d’en faire à chaque réveil! Vous pouvez essayer un vrai berceau qui berce pour juste donner un petit coup de bercement sans donner une tétée à chaque fois. Si vraiment, cela ne se calme pas, une psychologue pourrait vous aider à trouver progressivement une harmonie.

    //
  • Question

    Après avoir lu pas mal de questions, réponses sur votre site, je me rends bien compte que les parents ont tous les mêmes problèmes mais nos petits sont tous uniques, alors on a besoin de réponse unique.
    je fais appel à vous car même avec vos livres et nos principes d’autorités sans violence, je ne sais plus trop comment me sortir d’un problème installé depuis longtemps maintenant.
    J’ai deux filles, 5 ans et 2ans et demi. La plus jeune vit très mal la séparation d’avec sa maman, pleure tous les matins chez la nounou chez qui elle est pourtant très bien et elle ne passe pas une nuit sans se réveiller et sans finir dans notre lit.
    Elle veut venir dormir avec maman, elle le dit très bien. Mon conjoint me met la pression pour que ça s’arrette. Au mois de Février, j’ai fini par expliquer à ma fille qu’elle était grande maintenant et qu’il fallait qu’elle dorme dans son lit. Nous avons réamenager la chambre pour qu’elle dorme à coté de sa soeur qui avant était sur une mezzanine pour qu’elle se sente moins seule, rien n’y a fait. j’ai passé un mois à me lever toute les nuits parfois toutes les 10 minutes pour lui tenir la main et qu’elle se rendorme dans son lit. J’ai fini par craquer épuisée au bout de 3 semaines, je l’ai laissé pleurée vers 5 h du matin après mettre levée six fois dans la nuit, résultat elle a réveillé toute la famille. Du coup j’ai refait marche arrière et quand elle se lève je la laisse de nouveau s’installer près de moi. Ce n’est pas très cohérent, j’en suis consciente. Actuellement le soir je reste à côté d’elle et lui donne la main pour qu’elle s’endorme mais elle se réveille toujours au milieu de la nuit. Dans vos propositions glanées ici et là, un lit à côté d’elle pour qu’elle perde l’habitude de se réveiller, j’ai tenté un matelas à côté mais elle veut quand même descendre de son lit pour venir avec moi. Il a fallu que j’insite pour qu’elle reste dans son lit en disant que j’allais lui donner la main. Comment l’aider à dépasser sa peur de la séparation, je crains l’entrée à l’école en septembre. Dois je consulter une psychologue, mon pédiatre me dit que pour son problème de sommeil, je n’ai qu’à décider que c’est fini et tenir le cap sans céder pendant 21 jours. Je déteste les rapports de force. Je sens bien qu’on me taxe de laxisme, même mon conjoint qui me reproche de me faire marcher dessus !! Bref j’ai le sentiment d’être prisonnière d’une situation inextricable. Merci pour votre aide et votre réponse. J’ai vu que vous aviez un cabinet sur Paris, prenez vous de nouvelles consultations ?

    Réponse

    Oui, la lecture des questions/réponses permet de se sentir moins seule avec des situations tellement fréquentes! La meilleure solution actuellement ne serait-elle pas qu’en effet, vous mettiez un lit d’appoint dans sa chambre, en essayant 2 nuances:
    – c’est Papa qui s’allonge à côté d’elle pour l’endormissement et y retourne en cas de réveil nocturne. Parce que Papa ne veut pas que maman soit crevée, il est l’amoureux de maman, qui la protège.
    – et par contre la laisser s’allonger elle-même sur ce lit d’appoint et non l’obliger à rester dans son petit lit.
    Et le papa le fait sans s’énerver pendant 3 semaines, comme a proposé votre pédiatre.
    En effet, si tout cela ne marche pas, nous pourrons vous conseiller une psychologue, démarche assez efficace dans ces problématiques?

    //
  • Question

    Je suis un peu isolee car je vis en Amérique latine loin de ma famille et de mes amis donc il est difficile pour moi d avoir de l aide.
    Je suis maman d’une petite qui va bientot avoir 3 mois ( le 3 mai prochain), depuis qu elle est nee cette petite poupee ne veut s endormir que dans les bras ou “au sein”, impossible de mettre un pied dans son lit…depuis qu elle est nee elle dort donc avec nous dans notre lit ( seul moyen de dormir, et comme j ai aussi un autre petit de 2ans et demi il fallait bien avoir de l energie), cela va un peu mieux depuis quelques jours elle dort dans son lit de minuit a 4h30; le matin elle fait une bonne sieste d environ 1h, ensuite tout le long de le journee et jusqu a minuit ou 1h elle a un sommeil tres leger, des qu elle semble s etre endormie et que je la pose dans un lit elle se reveille en hurlant et le soir malgre un rituel : il est impossible de la coucher avant 1h du matin.C est tres dur de devoir l avoir toujours dans les bras et je suis un peu desemparee de ne plus savoir quoi faire pour que mon bebe s endorme le soir tranquillement ( mon aine a ete un bebe tres facile qui s endormait tres facilement).

    Réponse

    Vous qui êtes en Amérique latine, regardez vivre les femmes des campagnes: bébé à dos ou sur la hanche, sommeil dans un hamac avec maman, de vrais berceaux qui bercent, l’enfant jamais ne dort seul jusqu’à… 2 ans! Cela fait des personnes très autonomes qui ne restent pas collées à leur mère! Il est normal que votre bébé ait tout le temps besoin d’être contre vous. D’accord, vous n’avez pas toute la famille autour de vous pour jouer avec le grand, bercer la petite (en Afrique ne dit-on pas qu’il faut tout un village pour élever un enfant?) Mais le bébé n’y est pour rien, elle a besoin d’être contre vous pour téter et dormir. Renoncez à lutter, prenez un porte bébé, demandez au papa de jouer avec le grand, et elle se décollera bien assez vite…

    //
  • Question

    Ma fille a 3 mois et une semaine et va très bien: elle est éveillée, souriante, et depuis quelques jours elle dort même 11 heures d’affilée la nuit, dans son berceau au pied de notre lit.

    Mais il est rarissime qu’elle puisse s’endormir seule.
    Généralement lorsqu’elle fatigue et que ses yeux se ferment, en journée, je la mets dans son berceau dans le salon où je vaque à mes occupations (je suis encore en congé maternité) mais elle a de petits sursauts de pleurs qui l’empêchent de sombrer dans le sommeil, ou se met à pleurer à peine posée dans le berceau.
    Donc je la remets au sein, qu’elle ait eu une tétée quelques minutes ou quelques heures auparavant, et effectivement elle s’endort. Le soir, il faut parfois plusieurs sessions rapprochées au sein et plusieurs siestes d’un quart d’heure + coliques + rots + gaz + changes + bras (les miens et ceux de son père) pour qu’elle finisse par s’endormir pour la nuit. Elle s’endort aussi très bien en écharpe de portage quand nous nous promenons.

    Est-ce que je ne crée pas une mauvaise habitude de l’endormir au sein? Est-ce qu’il faut que je change ma façon de faire pour qu’elle réussisse à s’endormir seule? De toutes façons je ne la laisse pas pleurer mais le soir je fatigue et c’est parfois décourageant de se dire qu’il va falloir tenir le coup plusieurs heures d’affilée! Est-ce que cela va durer longtemps?
    Est-ce qu’un biberon changerait la donne, même si je ne me sens pas prêt à la sevrer?
    Merci pour votre aide précieuse!

    Réponse

    Vous avez raison de n’être pas prête pour le biberon, et çà ne changerait rien. C’est pour cela qu’il y a toutes sortes de laits pour biberon, vous en seriez au dixième sans trouver “le bon”. Car c’est surtout un besoin de maman, à cet âge, tout petit! Vous risquez de lui donner de mauvaises habitudes? Oui: celles d’être comprises et soutenues dans la vie par ses parents!

    //
  • Question

    Mon fils de 22 mois se réveille plusieurs fois par nuits en réclamant un câlin.
    Cette nuit c’était tous les 3/4 d’heures, et j’ai fini par lui expliquer qu’il ne pouvait pas continuer à tous nous réveiller et que j’allais fermer sa porte à clef ( ce que j’ai fait…). Il ne s’est plus reveillé, mais il était déjà 5h du matin.
    Sachant que notre second fils de 3 mois dort dans notre chambre et se réveille encore 2 fois la nuit, ça devient difficile.
    Nous avons toujours accouru au moindre appel, et je me demande si ces réveils nocturnes ne sont pas des caprices, quel comportement me conseillez vous d’adopter? ( sachant que fermer la porte à clef était un acte désespéré!)

    Réponse

    Votre aîné doit être inquiet sur sa propre place, par rapport au bébé. Bien sur, fermer à clé serait dangereux et ajouterait à son angoisse. Pourquoi ne pas mettre un lit d’appoint dans sa chambre, pour qu’il ne vienne pas dans la vôtre, et regrouper les 2 enfants dans la chambre d’enfants. Papa et maman assurent alternativement les nuits, le temps du réglage, sans que l’enfant vienne dans la leur.

    //
  • Question

    Mon petit garçon de 14 mois mange bien à la crèche, mais avec son papa et moi c’est très compliqué. Le soir, il ne veut plus diner. Il y a quelques temps on a remplacé son biberon par un yaourt, on a avancé l’heure du diner en pensant qu’il était trop fatigué pour avoir envie de manger, on a fait des purées plus liquides… Et maintenant il ne veut plus manger du tout. Le problème s’il ne mange pas c’est qu’il nous réveille a 5h du matin ! Depuis quelques jours il ne veut plus de biberon le matin. Il n’a pas grossi depuis fin janvier, ni grandi d’ailleurs. Que devons nous faire ?

    Réponse

    On est toujours trop pressé d’imposer des concepts de grands à des moins de 3 ans: il doit être fatigué par sa journée de crèche, les activités avec les autres enfants, le rythme collectif, le bruit de la vie des autres… et le soir, lorsqu’il retrouve sa maman, il a besoin de repos: peu de dîner, un peu de lait au biberon, et tomber de sommeil… pour se réveiller à 5h du matin. C’est tôt pour lui, mais quand on est parents de jeunes enfants, on ne peut pas avoir soirée et grasse mat! Couchez-vous tôt, vous aussi!

    //
  • Question

    Jeune maman d’une merveilleuse fille de 6 mois, je me retrouve quotidiennement face à un bébé très difficile : Je ne peux pas la laisser 5 minutes dans son lit ou son transat sans qu’elle ne se mette à hurler. L’endormir relève de l’épreuve de force : bercement durant près d’une heure, cris, pleurs, etc, jusqu’à que je craque et je lui propose le sein. Elle a un fort besoin de succion, du coup, si l’on ne sort pas faire une promenade, elle peut passer toute la journée à téter pour se calmer. Elle fait seulement 2 ou 3 siestes de 30 minutes maximum. Elle ne fait ses nuits que si elle est avec nous (cododo) et se réveille parfois pour téter. Je culpabilise car je pense que je la couve trop (pourtant, j’essaye de ne pas le faire), mais si je ne la prends pas constamment dans mes bras elle devient insoutenable. Et puis, il y a les commentaires des proches qui disent qu’elle est ainsi parce qu’on ne l’a pas laissé pas pleurer. Alors, je m’adresse à vous, car j’aime ma fille mais je sens que je perds pied et je veux qu’elle puisse grandir dans un environnement.

    Réponse

    Vous avez vu les petits africains ou asiatiques portés à dos toute la journée et en cododo la nuit, est-ce que cela ne fait pas des enfants autonomes? A 6 mois, essayez de la diversifier avec de petits repas fréquents, lactés, le soir une bouillie tiède, et petit à petit elle tètera de moins en moins. Patience…

    //
  • Question

    Je me permets de vous écrire, car ma fille de 13 mois, toujours allaitées, ne veut pas s’endormir seule. Elle se réveille 3 à 6 fois par nuit et a toujours besoin du sein pour se rendormir. Ne voulant pas la laisser pleurer je la prends avec moi dans notre lit, mais mon compagnon dort très mal et finit souvent la nuit sur le canapé. Je ne sais si elle trouvera un rythme de sommeil d’elle même ou si il faut que je l’aide, mais par quelle méthode?
    C’est une petite fille vive et très éveillée, mais qui reste très “collée” à moi, comme je la garde toute la journée.
    J’aimerais connaître votre avis.

    Réponse

    Ce n’est pas parce que vous la gardez toute la journée: elle pourrait tout aussi bien avoir besoin de se coller à vous la nuit parce qu’elle serait en garde toute la journée… Vous ne devez pas la laisser pleurer, ce qui aggraverait son angoisse de séparation. Vous pouvez aider en lui donnant une bonne bouillie le soir (lait+tapioca+une pincée de sucre vanillée à cuire 2mn, donner tiède à la cuiller) avant la dernière tétée; et pour éviter qu’elle prenne l’habitude de dormir dans le lit conjugal, mettre un lit d’appoint dans la chambre ou le living pour aller la rendormir et pouvoir retourner avec votre compagnon quand elle dort bien… A partir de là, laisser lui le temps!

    //
  • Question

    C’est avec un grand intérêt que je lis vos écrits depuis peu, puisque je suis maman d’une petite fille qui a un peu plus d’un mois.
    La question qui me taraude l’esprit : j’essaye d’instaurer un rituel du coucher bain – biberon – dodo. Hier, il a été impossible de le faire puisque ma petite a dormi de 18h50 à 23h45 (trop tard pour le bain, donc). Ma question : doit-on réveiller le bébé à heure fixe pour rituel à heure fixe ? ou doit-on pour l’instant se fixer sur ses horaires ?
    Car à ce rythme là, on peut zapper le bain plusieurs jours d’affilée… ?!?
    Merci pour votre aide,

    Réponse

    Il n’y a pas de rythme à cette âge, nous disons que c’est “l’anarchie des 100 premiers jours”. Si vous voulez la régler, vous allez contrarier son développement. Si vous vous adaptez aux signaux qu’elle vous envoie, de faim, de vouloir être bercée (on appelle çà “l’accordage”), son rythme va se régulariser progressivement. Le seul rythme que vous devez donner c’est: votre lever à vous, on entend la radio, la lumière naturelle entre dans la maison, Papa part travailler, on entend la musique, la vie, elle vit à votre rythme et vous au sien. le soir, la lumière est plus douce, les bruits plus doux. Elle dort dans la chambre des parents et les entend encore vivre. Le bain? Un jour le matin, un jour le soir, deux jours sans… pas de pb!

    //
  • Question

    Je me permets de solliciter votre avis par rapport à une difficulté de ma fille de 17 mois à s’endormir seule depuis 2 soirs.
    A force de caresses, de berceuse et en restant proche de son berceau sans la prendre dans nos bras, elle parvient à trouver le sommeil mais je sens une angoisse.
    2 événements récents se sont produits :
    – un fait sûrement banal : passant une soirée avec des amis, notre fille a été réveillée par le bruit. N’étant pas chez nous, il était difficile de demander moins d’éclats de rire. Plutôt que de la laisser pleurer, nous l’avons pris avec nous. Notre bébé a joué pendant que nous finissions notre repas (21h45) puis est allée au lit en pleurant environ 10 minutes avant de s’endormir.
    Je précise que ce cas est exceptionnel, notre bébé va au lit tous les soirs vers 20h et nous veillons beaucoup à son hygiène de vie.
    – un autre sûrement un peu moins banal : j’ai fait une fausse couche hier. Mon ami et moi étions tristes mais avons vite relativisé de par la fréquence de ce phénomène et le court laps de temps entre la fin de l’allaitement de notre fille et cette grossesse.
    Nous avons expliqué à notre fille, sans entrer dans les détails, que nous étions tristes mais que cela ne durerait pas et ne changeait rien à notre amour pour elle.
    Y a-t-il un lien selon vous? Si oui comment une enfant de son âge perçoit-il cet événement ?
    Merci d’avance de votre aide.

    Réponse

    En effet, il y a plusieurs éléments qui peuvent provoquer ces troubles du sommeil à cet âge:
    – une ambiance très bruyante alors que l’enfant est habituée au calme, mais vous avez très bien réagi et finalement, c’est un éveil à l’envie de fêtes…
    – l’interruption spontanée d’une grossesse désirée. Là est plutôt l’angoisse.
    Vous avez très bien réagi. Mais gardez votre habitude de la consoler, c’est une enfant surent très éveillée, qui a été allaitée, respectée, soyez rassurants lors de ses troubles du sommeil pour lui garder confiance en ses parents, bienveillants!

    //
  • Question

    Mon petit garçon aura 4 mois la semaine prochaine. Il a bien compris le rituel du coucher (bain + biberon + turbelette et berceuses) et s’endort tous les soirs entre 20h et 20h30, et ne redemande un biberon qu’à partir de 7h la plupart du temps. En revanche, quasi systématiquement, il se réveille toutes les nuits 7-8 fois à partir de 23h30. Parfois je lui remets sa tétine dans la bouche et il se rendort tout de suite, et parfois il est très réveillé et bavarde, pendant longtemps. Mais dans les deux cas, il ne s’est pas se rendormir seul : sans tétine ou sans présence. Si nous ne bougeons pas, les choses dérapent, il pleure et reste longtemps inconsolable. Je précise qu’à chacune de nos venues, nous ne le prenons pas dans les bras. Que faire ? Car avec nos jobs respectifs les nuits hachées commencent à compter comme « mot compte triple ». Merci pour vos conseils, on en a besoin !

    Réponse

    Autrefois, les bébés avaient de vrais berceaux” qui berçaient, et un petit coup sur l’osier, ils se rendormaient. Les parents pesassent trouver la solution avec la tétine, mais c’est un leurre car, contrairement au pouce, bébé ne peut pas la reprendre tout seul…. Je vous conseille plutôt de lui donner un nouveau biberon de lait au premier réveil, c’est le plus naturel des somnifères…

    //
  • Question

    J’ai une petite fille de trois mois que j’allaite et qui ne dort presque pas pendant la journée alors qu’elle montre tous les signes évident de fatigue…
    Voici comment ça se passe :
    – je la nourris
    – j’attends un peu puis je la change
    – je joue avec elle, je lui parle… Elle est très très souriante
    – elle se mets à bailler et a les yeux qui deviennent rouges. Elle se frotte les yeux.
    Je la mets dans son petit lit mais là elle est furieuse. Je lui parle doucement et parfois elle se calme mais c’est très rare alors souvent je la relève. Je rejoue avec elle ou je la mets sur son tapis d’éveil et 10 mn après, elle a à nouveau l’air fatigué donc je la recouche mais hurlements à nouveaux… Jusqu’à ce qu’au bout de 1h30/2h, le seul truc qui la calme soit de la remettre au sein. Donc : elle dort très peu, j’ai l’impression de trop la nourrir et surtout, j’angoisse de lui apporter la confusion sommeil / faim et que plus tard elle soit trop grosse.
    Qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’elle peut déjà avoir pris de mauvaises habitudes de sommeil ? Dois-je attendre 3h entre deux tétées ?
    La nuit, elle se rendort dès que je la repose après un allaitement

    Réponse

    Déjà, dites-vous que le lait maternel ne fait jamais trop grossir. Ensuite qu’elle n’est pas “fatiguée”… comme un adulte. Juste qu’elle est encore toute petite et qu’elle a besoin de rester contre vous, pendre votre sein, le lâcher, sourire et babiller, mais reprendre le sein dès que la séparation lui donne un sentiment d’insécurité… C’est pour çà que les femmes d’Afrique porte leur bébé contre elle, que les chattes les laissent téter sans heures… Et les enfants gambadent, les chatons grimpent au rideau… Il faut laisser le rythme venir tout seul.

    //
  • Question

    Mon fils a 18 mois et n’a jamais bien dormi la nuit (cris, pleurs,biberons) depuis sa naissance. Il n’a jamais pu prendre le biberon du matin après 6h du matin. A présent il prend 2 biberons la nuit un vers 3h et l’autre à 6h. La journée il est en nourrice tout se passe bien c’est un enfant indépendant et très dynamique qui mange bien. Mon mari et mon n’en pouvons plus car au total c’est toutes les heures ou toutes les 2h que nous nous levons. Même dans les bras il lui faut quelques minutes pour se calmer… Nous avons essayer de le laisser pleurer sans grand succès, de plus nous sommes mal à l’aise car nous vivons dans un appartement très mal insonorisé et tous les voisins profitent des cris et des pleurs très très forts….
    Sauriez-vous ce que nous devrions faire? Merci d’avance

    Réponse

    Les réveils nocturnes sont très fréquents à cet âge (80% des petits!). Mais peut-être s’endort-il bien le soir et devriez-vous vous coucher plus tôt pour être moins fatigués? Lui donner un biberon “préventif” au coucher? Et alterner, une nuit papa, une nuit maman. En tous cas certainement pas le laisser pleurer… Soyez patiente, organisez-vous en fonction, ne lui en demandez pas trop, déjà qu’il est séparé de maman la journée!

    //
  • Question

    Ma fille de 9 mois a toujours eu un mauvais sommeil que la nuit, pas le jour, elle s’endort auprès de maman le soir et vers minuit c’est 3 h de caprices ou d’angoisse pour avoir que maman, même le sein ne la rendors pas profondément, ce réveil 5 min après pour encore avoir maman, elle est sous sirop + homéopathie mais rien y fait. Merci de votre aide.

    Réponse

    Plus vous allez lutter, plus elle va angoisser et lutter contre le sommeil. Le mieux serait d’installer un lit d’appoint à côté de son lit pour qu’elle sache qu’en cas de réveil, on ne la laisse pas pleurer. Mais peut-être que si c’est son père qui vient s’allonger à côté d’elle gentiment, cela marchera mieux?

    //
  • Question

    Mon fils va sur ses deux mois. Il ne s’endort que dans mes bras et s’il est énerve, il faut que je lui donne le petit doigt. Il dort cependant très bien et fait déjà ses nuits. J’ai conscience que ce n’est pas forcément l’aider que de l’assister dans don sommeil. Comment puis-je passer en douceur RN un endormissement autonome. Dois-je attendre les trois mois pour quelles régurgitations soient moins nombreuses ( je le porte et le berce après le biberon pour les éviter) ?

    Réponse

    Il est normal qu’un bébé de deux mois ne soit pas autonome pour s’endormir, pensez à toutes les cultures qui les portent à dos, cela n’empêche pas ensuite l’enfant de galoper jouer avec ses copains! Ne soyez pas si pressée. Et donnez-lui plus volontiers le biberon que le doigt ou la sucette.

    //
  • Question

    Tout d’abord merci beaucoup pour vos ouvrages qui nous aident beaucoup.
    J’ai cependant une difficulté face à laquelle je ne sais que faire. Notre petit garçon de 5 mois et demi ne fait pas ses nuits. Il est allaité depuis sa naissance et cela se passe très bien. Nous avons emménagé dans une nouvelle région lorsqu’il avait 3 mois et il s’est mis à se réveiller 6 à 7 fois la nuit. Au début, j’ai eu tendance à le mettre systématiquement au sein pensant qu’il avait besoin d’être rassuré suite à notre déménagement et depuis deux semaines, je le laisse un peu pleurer mais je ne vois pas beaucoup d’amélioration et je trouve difficile de supporter ses hurlements. Il a un sommeil très léger et se réveille au moindre bruit. Il s’endort rarement seul au moment du coucher. Enfin, concernant les siestes, il ne dort que dans le porte bébé ou l’écharpe en étant bercé.
    Etant encore en congé et sans autre enfant à m’occuper, je ne me plains pas trop de la situation mais j’appréhende le jour où il ira en crèche ou chez une nourrice et j’ai surtout peur de ne pas bien faire.

    Réponse

    Il n’y a aucun intérêt à laisser pleurer un nourrisson qui a envie de téter la nuit. C’est aussi fatigant que de résister et quand il pleure, c’est qu’il a besoin, de lait, de contact, de réassurance entre deux sommeils. Ne devancez pas les frustrations qu’il devra gérer ensuite. Il comprendra très bien que “chez nounou” ou à la crèche, le rythme est différent. mais cela lui fera du bien de vous retrouver et de téter. ceux qui disent que cela fatigue se trompent, cela répare, comme m’a dit une maman!

    //
  • Question
    Je suis maman d’un enfant de 9 ans qui est amoureux depuis 2 ans d’une camarade d’école, qui a 8 ans. Ils sont très amis, se voient même en dehors de l’école et ils sont amenés parfois à dormir ensemble.
    Depuis un certain temps, la maman de la fillette ne souhaite plus que des garçons dorment dans le même lit qu’elle, ce que j’ai respecté.
    Seulement lorsque j’en ai parlé à ma sœur, elle a trouvé cela idiot, comme si nous voyons le mal où il n’y en a pas.
    Depuis, je me pose des questions: A quel âge vaudrait-il mieux les séparer la nuit ? Où bien s’ils préfèrent dormir ensemble, faudrait-il les laisser dormir ensemble?
    Réponse

    Dormir avec un garçon, jusqu’à quel âge? D’abord il faut toujours respecter le sentiment d’une maman. Si celle de la petite fille de 8 ans ne veut plus qu’elle partage son lit avec son ami garçon, on suit la maman sans discuter. Et d’une façon générale, elle a raison. Les enfants sont pudiques dès l’âge de 4 ans, il y a des frôlements qui peuvent interpeller trop tôt. Donc chacun son lit, en pyjama plutôt qu’en chemise de nuit.

    //
  • Question

    Une question depuis Boston.

    Notre fille (2 ans et 8 mois) se réveille chaque nuit, ou presque, depuis 6 mois environ, et réclame un biberon de lait chaud (froid : elle n’en veut pas, de l’eau encore moins), puis se rendort, dans notre lit en général. Les réveils se produisent le plus souvent entre 5 et 6h mais parfois à 1 ou 2h. Pour l’instant nous lui donnons, sinon c’est la crise ! Elle ne s’endort plus non plus sans biberon le soir, mais ce n’est pas un problème. Evidemment la nuit c’est différent, fatigant et parfois impossible (dernièrement dans un hôtel dont la réception n’ouvrait qu’à 8h, et nous n’avions ni chauffe-biberon ni micro-ondes sous la main !). Je ne pense pas qu’elle ait faim ni soif. Comment réagir ? Est-ce trop pour une enfant qui n’est pas toute maigre (14.100 kg pour 89.5 cm) mais mange de manière équilibrée ?

    Cela va-t-il avec ses réveils fréquemment accompagnés de pleurs, de colère etc. ? Elle rejette son père le matin, je suis la seule a pouvoir la câliner, lui donner son biberon du matin (le 3e donc en 12h), l’accompagner faire pipi. Et lorsque je suis occupée avec sa soeur d’un an, vous imaginez le drame.

    Bref, merci d’avance !

    Réponse

    Deux naissances rapprochées, ce sera génial pour son futur, mais c’est un peu difficile de trouver sa place… Vous savez, je crois qu’on est vraiment dur dans notre civilisation: si vous viviez sous la case ou la paillote, elle n’aurait pas ces angoisses de se réveiller toute seule. Plus on lutte, plus la panique crée des besoins! Continuez biberons et cododo, c’est moins fatigant que résister ; si besoin, installez un lit d’appoint dans sa chambre pour qu’elle ne vienne pas dans le lit conjugal. 

    //
  • Question

    Notre petite fille de 6 ans ne veut plus dormir ailleurs que chez nous depuis 2 ans (avant il n’y avait aucun problème). J’ai pensé que ce n’était qu’un passage, mais la situation commence à être problématique pour nous. En effet, elle refuse de partir en vacances avec ses grands-parents (qui invitent leurs 3 petits enfants une fois par an) et surtout elle ne veut plus être gardée dans notre famille pendant les vacances (même pour une nuit) alors que c’est souvent nécessaire à cause de nos métiers (je précise qu’elle est gardée avec son frère de 8 ans). C’est une petite fille très vive, souriante et sociable; nous avons essayé de “creuser” un peu les raisons de son refus, mais elle répond simplement qu’elle nous aime trop (son père et moi) et qu’elle ne veut pas être loin de nous.
    Elle a deux amies très proches depuis son entrée à l’école, qui l’invitent régulièrement, et chaque fois, elle accepte de rester dormir… puis se rétracte au dernier moment.
    Avez-vous une idée pour l’aider à “passer le cap”? Je ne souhaite pas la forcer, mais parfois, il y a des situations que ne me laissent pas vraiment le choix.

    Réponse

    Il faut être très attentif à ce blocage:

    - soit elle a eu peur de quelque chose hors de chez vous, qu’elle ne peut pas verbaliser, peut-être à elle-même;

    - soit elle a une angoisse de séparation qui la submerge au moment de rester chez d’autres.
    Il faut absolument consulter une psychologue, en amenant des dessins fait spontanément, des photos de famille, pour qu’elle puisse mettre de l’ordre dans ses émotions… et passer le cap, comme vous dites.
    //
  • Question

    Ma fille de 11mois se réveille une à deux fois par nuit et ne se rendort qu’avec un biberon de lait. Elle a été allaitée jusque 8mois , le sevrage s’est fait en douceur et à son rythme. Par ailleurs, le soir, lors de la mise au lit, elle s’endort sans difficultés (idem pour les siestes), elle dort seul dans son lit, dans sa chambre. Bien que très fatiguée, j’en ai pris mon parti, pensant bien faire pour elle. Mais je me demande s’il n’y aurait pas une autre façon de l’aider à se rendormir? C’est une enfant très vive et très gaie, qui mange peu, mais varié et avec plaisir. Je dois aussi m’occuper de son grand frère de 3 ans, ce peut-il qu’elle cherche ma présence exclusive à ces moments là?

    Réponse

    Le sommeil est encore immature à cet âge, avec des réveils lors des changements de cycles. Le lait est le plus naturel des somnifères et la venue de maman pour le biberon, la plus sécurisante des réassurances. Il arrive tellement d’aventures dans la journée. Dès lors que sa courbe poids/taille est harmonieuse, pourquoi lui refuser ce lait apaisant? Résister serait beaucoup plus fatigant. Croyez-en mon expérience, cela passe toujours…

    //
  • Question

    Inutile de vous dire comment et oh combien vos ouvrages ont été mes guides durant ma grossesse et encore à ce jour dans l’éducation de mes filles. Aujourd’hui, j’ai deux filles formidables qui semblent aller bien du point de vue santé et développement bon résultats scolaires, joyeuses… Mais la plus jeune, 9 ans, pose problème le soir venu. Avant nous vivions en Algérie, elle partageait sa chambre avec sa sœur ainée de 14 ans. La chambre était grande, chacune avait son lit mais celui de l’ainée étant un biplace : souvent, je retrouvais la plus jeune avec elle. Je ne disait rien car nous avons vécu une période difficile de terrorisme, un tremblement de terre, lors de ma grossesse (de ma fille de 9ans) j’ai perdu ma mère et il vrai que cela m’a beaucoup affectée, mais sa naissance a été mon espoir de vie face à cette mort Aujourd’hui nous nous sommes installé en Occident. Nous avons aménagé leur chambre avec deux lits une place, résultat : elle ne dort pas toute seule ! Je ne veux pas la brusquer, mais l’année scolaire arrive et j’ignore comment procéder. Mon conjoint est plus radical, mais je suis contre les méthodes brusques. Pourriez vous m’aider ?

     

     

    Réponse

    Votre famille a traversé beaucoup d’événements déstabilisants, et vous avez bien tenu le cap tous ensemble! Mais c’est vrai que chaque fois que l’on peut agir par étapes, c’est mieux. Ne pourriez-vous pas acheter un lit double à tiroir? Le soir on dédouble le lit des filles? Avant la civilisation industrielle, tout le monde dormait dans la même pièce, la seule chauffée de nos fermes. Et en Algérie, vous même ou le papa, ou en tous cas les grands-parents, n’ont-ils pas dormi avec leur frères et sœurs, ou la grand- mère? Pourquoi vouloir angoisser cette enfant ? Jusqu’à la puberté, les soeurs peuvent dormir dans un grand lit.

    //
  • Question

    Je vous écris car j’ai besoin de vos conseils, mon fils, 9 mois et demi, dort avec moi depuis ses 4 mois environ car il n’a jamais aimé son lit….Au départ je me disais que c’était un passage, mais plus le temps passe et plus la situation empire : il ne veut même plus que je le pose à l’intérieur de SON LIT. Le souci, c’est que je ne peux pas le laisser entre 20h et minuit dans mon lit tout seul car c’est dangereux ; et même s’il est seul, il pleure ! Quand j’arrive finalement, il me regarde de façon que je trouve étrange. Que dois-je faire ? Dois-je le laisser hurler pendant des heures dans son lit sans le prendre, afin qu’il s’habitue à son lit, ou alors le prendre avec nous dans le salon jusqu’à ce que nous, parents allions dormir ?

     Je suis réellement perdue face à cette situation qui ne fait qu’empirer un peu plus chaque jour !

    Une jeune maman de 24 ans complément désespérée.

    Réponse

    Le sentiment « d’étrangeté » et de « désespoir » montre que ce n’est pas une situation banale. Il est important qu’il soit suivi par son pédiatre: les pleurs, les réveils, peuvent avoir une cause organique (reflux, végétations, ou autres…) que seul le médecin qui le suit régulièrement peut appréhender.

    En parallèle, vous devez consulter une psychologue (surtout avec cette façon étrange de vous regarder: qu’est-ce qui lui fait peur, dans le regard?). La psychologue vous accompagnera, vous, les parents et l’enfant, pour l’aider à trouver un bon sommeil. En attendant ces progrès, cessez de résister et oui, gardez-le avec vous le soir. Ne perdez pas confiance, ce cap à passer est très fréquent!

    //
  • Question

    Nous n arrivons pas à poser notre bébé de 4 mois, qui s endort facilement sur nous en étant bercé (je ne culpabilise plus grâce à vos mails et à vos lectures). Il ne s’endort que sur le ventre. Il y dort très bien. Je crois qu il a besoin d un contact sur son ventre ou de chaleur. Je le laisse mais sous surveillance. Pour le moment il ne se retourne pas encore. Moi j ai été de la génération de bébés qui ont toujours dormi sur le ventre mais je m inquiète de la mort subite!.

    Réponse

    Oui, il y a des bébés qui sont soulagés sur le ventre, ils ont parfois l’estomac pas bien déroulé (plicature gastrique). Mais vous ne devez pas le laisser ainsi parce qu’il ne pourrait pas bien déployer sa cage thoracique et respirerait un air confiné, avec en effet un risque de mort subite! C’est une position pour le confort de l’endormissement, sur vos genoux ou votre épaule, vous éveillée. 

    //
  • Question

    Mon bébé de 4 mois et demi est porté, allaité à la demande, il tète 8 fois /j (voire plus: quand il fait chaud, je propose plus) dont 3 fois la nuit. Du coup, on cododote et cosieste car sinon ce serait invivable. Mais j’avoue que je me languis (face aussi aux réflexions familiales) de le voir s’espacer la nuit ou le jour, et diminuer le nombre de tétées. Mon mari espère aussi qu’il ira bientôt dans son lit, mais il hurle le soir quand j’essaie de le coucher seul, il a besoin que je sois contre lui. Pendant 3 mois, je l’ai porté en écharpe toute la journée et les soirées; et là, j’essaie de l’habituer à s’endormir seul, mais c’est un fiasco. Pour son grand frere à 9 moi,s on avait fait la méthode du 5-10-15 car à bout de force et de nerfs puisqu’il refusait de s’endormir même dans nos bras, nuit et jour (mais il est né grand prématuré, je pense que ça jouait). Mais là je ne pourrais pas le refaire: cet enfant est un ange, souriant, calme, qui pleure très peu, très curieux,qui dort très bien seul la journée dans son lit, et me réclame juste le soir et la nuit… J’espérais que la diversification, commencée il y a 17 j, lui permettrait de s’espacer mais je ne vois aucun changement: que me conseillez vous? Est ce que, si je le remets en écharpe le soir pour l’endormir, il risque de ne jamais dormir seul?? Ca me permettrait de vaquer à mes occupations, car me coucher à 21h chaque soir …comment essayer de faire la transition pour qu’il retrouve son lit, voire sa chambre??? Merci de vos réponses!!!!

    Réponse

    Pourquoi en effet ne pas répondre à son besoin de présence? Ce n’est pas pour autant qu’il ne sera pas autonome dans quelques temps. Au contraire, en résistant, en le laissant pleurer, vous l’angoissez et il s’accroche encore plus. N’écoutez pas les prédictions de l’entourage, on est toujours jaloux de la merveilleuse alchimie qui règne entre un nourrisson et sa maman… Quant à la fatigue, c’est plus fatigant de le laisser pleurer que de “cododotter”… Faites attention de ne pas l’étouffer, bien sûr, et remettez-le ensuite dans son lit quand il est endormi.

    //
  • Question

    Nous avions envisagé d’acheter un lit side car mais la grande majorité de notre entourage nous l’avait fortement déconseillé prétextant qu’il serait impossible par la suite de la faire dormir dans son propre lit. Nous y avons donc renoncé mais si vous dites que cela ne pose pas de problème, alors pourquoi pas?

    Réponse

    Il ne faut pas avoir peur des “mauvaises habitudes” à cet âge, cela empêche de bien répondre aux besoins du bébé! Enfin, oui, il y a un risque qu’il prenne une “mauvaise habitude”: celle d’avoir confiance dans l’attention que lui porte ses parents…

    //
  • Question

    Tout d’abord, permettez moi de vous féliciter pour vos livres (itinéraire d’un nouveau né, comprendre mon bébé et l’autorité sans fessée) que je trouve vraiment géniaux et à la portée de n’importe quelle maman.

    J’adore votre approche du nourrisson et peine à trouver un pédiatre comme vous à Cannes.

    Ensuite, la question qui m’amène à vous contacter est la suivante:
    Ma fille a deux mois. Il m’est arrivé à 2 ou 3 reprises de m’endormir avec elle dans mon lit (elle s’endort dans mes bras, ses épaules et sa tête posés sur mon bras; lorsqu’elle a des coliques, c’est la le seul moyen de l’apaiser).

    Lorsqu’elle dort avec moi, elle fait ses nuits (21h/6h!) Mais lorsqu’elle dort dans son lit, c’est à dire 99% du temps, elle se réveille toutes les 3h pour réclamer son biberon.

    Il est clair que son sommeil n’est pas le même du tout. 
    Lorsqu’elle dort avec moi, elle dort profondément, est toute molle (détendue) et ne se réveille pas.

    Lorsqu’elle dort dans son lit, qui est dans notre chambre, à coté de moi, elle sursaute, agite les bras et les jambes, tète pas mal et se réveille au moindre bruit.

    Sur les conseils d’une puéricultrice, je l’ai emmaillotée. Elle ne se réveillait qu’une fois par nuit mais il fait trop chaud maintenant et je pense que ce n’est pas une solution.

    Je sais qu’elle est capable de faire de longues nuits puisqu’elle le fait lorsqu’elle dort avec moi mais je ne sais pas comment faire pour qu’elle les fasse dans son lit.

    J’en ai parlé au pédiatre mais il m’a sermonné lourdement en me disant qu’elle ne devait jamais, ô grand jamais dormir avec moi.
    Il ne m’a pas répondu…

    Je pense que vous êtes LA personne qui pourra me comprendre et m’aider.

    Comment faire pour qu’elle arrive à faire ses nuits dans son lit?

    Réponse

    Oui, les bébés dorment mieux en “cododo” avec leur maman, comme dans la case africaine ou la paillote asiatique, ce qui ne les empêche pas d’être autonome et bien dégourdis par la suite. Le problème est que l’on sort des statistiques mettant en garde contre cette pratique qui ne protège pas à 100% contre la mort subite. Evidemment, cela fait peur à votre pédiatre, vous pouvez le comprendre! L’idéal est d’installer un lit en “Side-car”: on fait des petits lits de bébé qui se fixe latéralement contre le lit des parents, bébé est avec vous tout en étant sur son petit matelas. 

    Voici les recommandations de la Société canadienne de pédiatrie:

    • Faites chambre commune avec votre bébé si cela ne vous met pas mal à l’aise et si vous dormez bien ainsi. La Société canadienne de pédiatrie recommande que les parents gardent la couchette de leur bébé dans leur chambre durant les 6 premiers mois de la vie du poupon.
    • Dormir avec son bébé : est-ce sûr ou non?

    La question fait l’objet d’un débat entre spécialistes. Certains déconseillent le « co-dodo »; d’autres insistent plutôt sur les règles à suivre pour dormir avec un bébé en toute sécurité. Les voici :

    • ne laissez jamais votre bébé seul dans un lit d’adulte;
    • choisissez un matelas ferme et plat; évitez les lits d’eau, les matelas pneumatiques et les autres « couchages » trop moelleux ou déformés;
    • ne mettez ni oreillers, ni douillettes, ni couvertures lourdes là où votre bébé est couché;
    • ne consommez pas d’alcool ni de drogues ni de médicaments qui pourraient altérer votre vigilance et votre capacité à vous réveiller;
    • ne dormez pas avec votre bébé si vous êtes extrêmement fatigué, car cela pourrait nuire à votre vigilance.

    Toutefois, selon la Société canadienne de pédiatrie, « le lieu de sommeil le plus sécuritaire pour le nourrisson est sa propre couchette, installée dans la chambre de ses parents les 6 premiers mois. »

    Oui, les bébés dorment mieux en “cododo” avec leur maman, comme dans la case africaine ou la paillote asiatique, ce qui ne les empêche pas d’être autonome et bien dégourdis par la suite. Le problème est que l’on sort des statistiques mettant en garde contre cette pratique qui ne protège pas à 100% contre la mort subite. Evidemment, cela fait peur à votre pédiatre, vous pouvez le comprendre! L’idéal est d’installer un lit en “Side-car”: on fait des petits lits de bébé qui se fixe latéralement contre le lit des parents, bébé est avec vous tout en étant sur son petit matelas. 

    Voici les recommandations de la Société canadienne de pédiatrie:

    • Faites chambre commune avec votre bébé si cela ne vous met pas mal à l’aise et si vous dormez bien ainsi. La Société canadienne de pédiatrie recommande que les parents gardent la couchette de leur bébé dans leur chambre durant les 6 premiers mois de la vie du poupon.
    • Dormir avec son bébé : est-ce sûr ou non?

    La question fait l’objet d’un débat entre spécialistes. Certains déconseillent le « co-dodo »; d’autres insistent plutôt sur les règles à suivre pour dormir avec un bébé en toute sécurité. Les voici :

    • ne laissez jamais votre bébé seul dans un lit d’adulte;
    • choisissez un matelas ferme et plat; évitez les lits d’eau, les matelas pneumatiques et les autres « couchages » trop moelleux ou déformés;
    • ne mettez ni oreillers, ni douillettes, ni couvertures lourdes là où votre bébé est couché;
    • ne consommez pas d’alcool ni de drogues ni de médicaments qui pourraient altérer votre vigilance et votre capacité à vous réveiller;
    • ne dormez pas avec votre bébé si vous êtes extrêmement fatigué, car cela pourrait nuire à votre vigilance.

    Toutefois, selon la Société canadienne de pédiatrie, « le lieu de sommeil le plus sécuritaire pour le nourrisson est sa propre couchette, installée dans la chambre de ses parents les 6 premiers mois. »

    //
  • Question
    Bonjour,  Ma fille vient d’avoir 2 ans et elle commence à avoir des difficultés à dormir dans son lit et demande des câlins les uns après les autres. Elle se lève et se relève en me demandant des câlins  A chaque fois je la remet dans son lit en lui expliquant que c’est 1 histoire+ 1 câlin et 1 grand dodo. La nuit dernière, elle s’est réveillée et a fait une belle et longue colère car, même après un câlin doux et rassurant, j’ai du la contenir dans son lit (j’ai laissé une main sur sa tête et une sur son épaule en chantant calmement. Elle me réclame, son papa est rejeté (comme souvent, elle ne veut pas ses bisous et ne lui en donne pas). Je ne veux pas qu’elle dorme avec nous. Comment devons nous réagir? Merci infiniment pour votre réponse si précieuse..
    Réponse

    Ces angoisses de séparation d’avec la maman sont très fréquentes à cet âge. Ne la laissez pas se désespérer que ses parents ne la comprennent pas. Mettez un lit d’appoint à côté du sien et allez aussitôt vous allonger prés d’elle. Ainsi, elle ne prend pas l’habitude d’aller dans le lit conjugal que vous pouvez retrouver quand elle dort bien. C’est juste une période. quand elle sera adolescente, elle mettra un verrou à sa chambre. Chaque chose en son temps!

    //
  • Question

      Mon mari et moi rencontrons des difficultés avec notre enfant âgé de 2 ans et demi, qui rencontre des problèmes pour s’endormir, problèmes qui nous semblaient secondaires au départ mais qui empirent davantage maintenant… Il joue dans sa chambre et pleure lorsque nous revenons dans sa chambre pour le gronder lorsque nous en avons assez de lui expliquer qu’il doit fermer ses yeux, retourner dans son lit. Parfois également, il redescend  (les chambres sont en haut, les pièces à vivre au RDC). Nous lui donnons parfois une fessée également. Mais il reprend toujours son activité jusqu’au moment où il est épuisé et tombe de fatigue. Le soir dans son lit lorsque nous essayons de le raisonner, il lui arrive de nous dire : après le dodo, j’aurais mon biberon et mon pain.Lorsque mon mari rentre tard, notre petit vient de lui-même dans notre lit et là s’endort très vite. 

    Réponse

    L’origine de ces troubles du sommeil semble carrément une angoisse de séparation: dès qu’il est dans votre lit, il est apaisé. Cela ne veut pas dire qu’il doive y dormir mais éclaire la compréhension.   Lutter contre, le sermonner, le culpabiliser, crier, voire donner une fessée aggravent ses angoisses.

    Voici quelques étapes pratiques:

    - Proposer un grand biberon de lait tiède, en plus du repas, au coucher (aucun risque pour les dents s’il les a brossées 2 fois/j avec un dentifrice pour son âge). Cela peut sufire.

    - Si pas suffisant, en plus: Installer un lit d’appoint et l’un des parents s’installe à côté de lui pour l’endormissement

    - Si pas suffisant: Le coucher dans votre lit, passer une bonne soirée de couple et le transporter ensuite dans le sien.

    Quand le retour de la confiance en vous, en lui, sera revenu, il réintègrera son lit sans problème…

     

     

    //
  • Question
    Notre fils a 27 mois et sa soeur qui vient de naitre a 2 mois et demi.
    Depuis 15 jours, il ne veut plus s’endormir seul comme à son habitude et se réveille la nuit en pleurant et en nous appellant.
    Nous imaginons bien qu’il y a un lien avec l’arrivée de sa soeur d’autant plus qu’elle dort dans notre chambre pour le moment mais ne savons pas bien qu’elle attitude adopter. Pour l’instant nous répondons à sa demande et nos quelques tentatives pour être ferme se sont soldées par un échec.
    Comment faire pour ne créer de mauvaises habitudes?
    Réponse

    Oui, cette réaction est classique à la naissance du deuxième. Il est normal que le bébé soit dans votre chambre pendant les 6 premiers mois. Pour le grand, je vous conseille de mettre un lit d’appoint dans sa chambre et d’affirmer clairement que vous ne le laisserez pas du tout s’angoisser d’être seul. Vous vous allongez prés de lui (éventuellement avec le bébé), ou le papa vient, pour tout endormissement ou besoin de ré-endormissement, sans jamais le laisser pleurer. N’ayez pas peur des mauvaises habitudes, c’est parce qu’il aura confiance qu’il redeviendra serein.

    //
  • Question

    Mon fils de 19 mois s’est toujours endormi au sein si bien qu’il a besoin de moi auprès de lui pour trouver le sommeil. Il tète, cherche sa place, résiste au sommeil, puis tète encore un peu, cherche sa place et finit par s’endormir. Avec une tierce personne, c’est un peu plus compliqué. Il a besoin d’être bercé, rassuré, bordé pour qu’il puisse s’endormir. Ce rituel peut durer parfois une heure.
    J’ai bien tenté de le laisser seul 5 minutes puis retourner le voir, le consoler, repartir… mais il est dans une telle détresse que je ne peux me résoudre à le laisser pleurer. Je m’allonge près de lui et il finit par s’endormir paisiblement. Comment lui apprendre à s’endormir seul ?

     

    Réponse

    Il est normal qu’un enfant de cet âge n’aime pas s’endormir tout seul. C’était autrefois le cas, dans nos campagnes où tout le monde racontait des histoires à la veillée dans la seule pièce chauffée, et les enfants s’endormaient pendant que les adultes se racontaient la journée. C’est encore ainsi dans les paillotes asiatiques, les cases africaines et les maisons japonaises: les jeunes enfants dorment rassurés par la présence de leur mère. C’est la civilisation industrielle qui a imposé le cloisonnement, mais c’est angoissant pour le jeune enfant. Plus tard, il mettra un verrou à sa chambre et vous lui direz qu’il doit dîner avec vous. On met les choses à l’envers! Donc rassurez-le pour s’endormir, profitez de cette période. Par contre, si une Mamie ou jeune fille peut le prendre le dimanche à 9h, l’emmener promener pendant que vous faites grasse matinée avec le papa, voilà une bonne réparation!

    //
  • Question

    Bonjour docteur, j’essaie de faire dormir mon bébé dans son lit car, quand je vais reprendre mon travail, le papa – qui bouge beaucoup – ne pourra dormir avec lui (pour sa sécurité). Seulement, quand je le dépose en journée, il se réveille automatiquement.

    Le soir, il dort plus profondément en début de nuit. Mais, arrivé vers 3h30 jusqu’à 06h30, il bouge dans tous les sens, je le prends dans mes bras, lui donne le sein, et on se recouche. Si je me lève, il sent mon absence et se réveille dans les 5 minutes. À mes côtés, il  dort paisiblement. Mais le papa ne pourra pas faire pareil. Alors comment faire? De plus, mon petit bébé qui a 7 mois, tête environ toutes les deux heures. Je continue à lui donner à la demande pour manger/boire, le réconforter et l’endormir. Dois je continuer ainsi, ou réduire les tétés?

    Veuillez excuser ce message un peut long. Mais voyant l’échéance de mon congé parental arriver, je m’inquiète de son bien être futur, et me demande si mes choix sont bons. L’entourage ne comprend pas mes choix et m’encourage à revoir cela. 
    Réponse

    Votre bébé a besoin de se rassurer quand son sommeil devient léger, entre deux cycles, et rien n’est plus rassurant que le sein et le contact avec sa maman. Pourquoi imaginer de lui supprimer cette sécurité affective quand déjà, avec la reprise du travail, il va devoir être séparé la journée, confié à d’autres personnes, s’habituer à ne pas vous avoir le jour? Retrouver sa maman et le sein sera alors apaisant pour lui… pour vous et pour le papa!

    Et comme il va manger de mieux en mieux à la cuiller, il aura spontanément moins  besoin de téter. Mais faite les choses en douceur…
    //
  • Question

    Bonjour docteur. Je suis en congé parental. Mon fils va sur ses 7 mois; il est toujours allaité et est passé aux petits pots qu’il mange de bon coeur. Il dort avec nous la nuit depuis sa naissance. Je suis obligée de reprendre mon travail début juillet. La séparation va être difficile. Notre fils s’endort au sein la plupart du temps (il en a besoin pour trouver le sommeil). Je refuse de le laisser pleurer et il ne sait pas s’endormir seul. Comment gérer au mieux ma reprise de travail sans que il en pâtisse? Je crains que la crèche ou la nourrice le laisse pleurer, et qu’il soit perturbé. Merci de tout coeur pour vos réponses.

    Réponse

    Plusieurs réponses:

    - Votre petit garçon fera très bien la différence entre: chez nounou, ou à la crèche, on s’endort sans le sein, et chez les parents, on a le droit à ce réconfort.
    - Garder le sein sans le sevrer à la maison aidera à s’habituer à se séparer, pas de tout en même temps!
    - Pour la fatigue quand on travaille, le câlin de son enfant au sein, çà répare, le soir et en cas de réveil, mieux que d’entendre pleurer et de bercer en ayant sevré.
    Rassurez le papa, bébé va apprendre à faire ses nuits en douceur et avec confiance en ses parents!
    //
  • Question

    Mon bébé va très bien, je suis allée la peser à la PMI, elle a pris du poids. Elle a 14 jours aujourd’hui. L’allaitement se passe beaucoup mieux qu’avec mon aînée, disons que c’est moins douloureux. 
    Cependant, ma petite passe sa vie au sein, elle s’endort au sein, dès que je la pose dans son lit elle se réveille et redemande la tétée. Du coup, la nuit, au bout d’un moment, elle s’endort au sein, du coup elle dort avec moi.
    - Pensez vous qu’il faut que je lui propose son lit systématiquement même si  je ne la laisse pas longtemps, ou pour l’instant ça ne sert à rien d’insister?
    - Combien de temps en moyenne les bébés ont besoin d’être rassurés par les bras ou les tétées? 
    - Je pense que dans une semaine / quinze jours, j’aimerais passer à l’allaitement mixte. Lui donner le biberon avant de se coucher vers 22h, me laisserait peut être dormir quelques heures d’affilées la nuit. Qu’en pensez vous? Quel lait lui donner? quelle quantité environ?

    Réponse
    Oui, il est normal que les premières semaines, le bébé ait besoin de rester au sein, il n’y a pas de début et de fin de tétée. Comme un petit chaton, elle a besoin de téter à volonté, cela fait venir le lait et ensuite, elle se règle. Et comme un petit chaton, elle quitte sa mère pour grimper aux rideaux et lui rend petit à petit sa liberté!
    L’allaitement est douloureux au début des tétées vigoureuses, mais en général devient indolore dans la douceur des tétées longues. Surtout passée la 3ème semaine. Petit à petit, cela devient un plaisir, bébé se règle d’autant mieux qu’elle aura tété à la demande et fait venir beaucoup de lait. Il faut éviter la sucette, qui enraye la capacité de succion au sein et qui va la faire pleurer plusieurs fois/nuit pour la remettre, c’est un piège que regrettent la plupart des parents.
    Pour ce qui est de l’introduction d’un biberon, il n’y a pas de problème. Il faut le faire avant l’âge de 6 semaines pour que bébé ne refuse pas ensuite le goût de la tétine. En le faisant plus tôt, vous risquez d’enrayer la montée de lait et l’allaitement en sera peut-être raccourci. C’est dommage, car passées ces premières semaines, çà devient vraiment en général plus simple. 
    //
  • Question

    J’ai une petite fille de 5 mois et 20 jours et je ne sais pas comment commencer a la nourrir svp je veux des conseils pour diversifier son alimentation?

    J’ai une autre question:  elle a un sommeil très agité, elle dort tard, se réveille beaucoup la nuit, bouge beaucoup pendant qu’elle dort; alors je suis obligée de lui donner le sein pour qu’elle se rendorme, mais parfois, elle ne se rendort pas jusqu’au petit matin! Est-ce  normal ou pas? Que dois-je faire qu’elle ait  un sommeil régulier?  Merci!

    Réponse

    Vous abordez en effet l’âge de la diversification. Le planning vous en est donné dans son carnet de santé, par un tableau très bien fait. A cet âge, si votre médecin n’a pas décelé une allergie au lait de vache, vous pouvez commencer par de petites cuillerées de yaourt nature, de petits suisses pour bébé, ou mélangé à de la compote. Si elle aime, elle sera mieux calée pour la nuit… même si, à cet âge, il est normal d’avoir besoin de compléter par une tétée en s’endormant, et de se rassurer encore au sein de maman en cas de petits cauchemars… Allez-y avec progressivité!

    //
  • Question
    Je suis maman d’un petit garçon de 10 mois. Le sommeil a toujours étét très compliqué avec lui. Il ne s’endort jamais seul, même bébé il a toujours été très éveillé, dormait très peu et n’a dû s’endormir seul qu’à de rares occasions. Il ne s’est jamais endormi seul dans son transat par exemple, chose que j’ai déjà pu observer pour le fils de ma soeur.  Mon souci est le suivant: est-ce néfaste pour lui d’avoir toujours besoin de quelqu’un pour s’endormir? Depuis plusieurs mois il ne dort la journée que par tranche d’une demi heure, et fait deux ou trois siestes. Et depuis 2 mois environ il se réveille de ses siestes en hurlant, sans que j’arrive à le rendormir. Il lui faut alors plusieurs minutes pour se calmer. Est-ce normal?
    Merci pour votre réponse, et merci pour vos précieux conseils, qui souvent nous font déculpabiliser.
    Réponse

    A 10 mois, c’est encore un bébé! Il est tout à fait normal d’avoir besoin de l’adulte rassurant pour bien dormir, les petits des paillotes asiatiques ou des cases africaines dorment dans une seule pièce avec leurs parents et deviennent ensuite très autonomes! Tant que vous pouvez, laissez votre enfant s’endormir prés de vous. En luttant, vous lui donner la peur de se réveiller seul, et ses angoisses augmentent! Quand il aura 12 ans et s’enfermera dans sa chambre pour envoyer des SMS à ses copines, nous regretterez le temps où il avait tant besoin de vous…

    //
  • Question

    Ma petite fille à eu 2 ans en dec dernier, elle est adorable, très obéissante, parle très bien et bcp ! Elle a sa chambre mais ne dort pas dans son lit. Je souhaite l’y intégrée car son pédiatre m’a formellement mise en garde et m’a dit: “quitte à dormir au sol à côté de son lit, il faut qu’elle dorme dans son lit!” Son père ne veut pas se partager la tâche, ni de rien d’ailleurs. De 8 à 18 mois, elle se réveillait la nuit et je la rassurais. mais au bout de la 3e 4e fois, ayant repris mes études, j’étais fatiguée et je la prenais avec moi dans mon lit. Son père, ne voulant pas être dérangé, est parti s’installer sur le canapé. Que dois-je faire? Les autres mamans hallucinent qd j’en parle. Aussi, elle ne va pas au pot, dois-je l’inciter, l’obliger 3 fois par jour à s’y assoir, la mettre en culotte ? Ma relation avec son père est quasiment nulle, il ne fait rien et j’en suis très triste.
    Merci de vos précieux conseils.

    Réponse

    Il y a plusieurs points dans votre histoire:

    - votre petite fille est très éveillée, c’est le résultat de toute l’attention que vous lui avez portée depuis 2 ans, que du bonheur pour l’avenir, bravo!
    - elle a 2 ans, cet âge que les anglais appelle “terrible twos”, un âge très curieux, prenant, fatigant pour l’adulte, mais fondateur pour son avenir. Donc elle fait son travail d’enfant, mais c’est normal que vous soyez épuisée…
    - Elle a besoin de présence la nuit, comme tous les petits asiatiques dans leur paillote, les africains dans leur case, les esquimaux dans leurs igloo, qui deviennent des gens très bien et très autonomes ensuite!
    - Votre pédiatre a raison, mieux vaut aller dormir prés d’elle que la laisser venir dans le lit conjugal. Mettez un lit d’appoint dans sa chambre et laissez le lit aux parents.
    - Les autres mamans adorent “halluciner”, mais ce problème de sommeil existent chez 80% des enfants entre 1 et 3 ans! Ce qui se passe la nuit chez vous, c’est votre vie privée, cela ne regarde pas les copines, dont les enfants sont peut-être moins éveillés…
    - On ne peut pas éduquer au pot en hiver, vous allez la braquer, attendez l’été et même l’été prochain… Lisez mon livre “mon bébé devient propre”.
    - Le papa “ne fait rien”. Sans doute ne se rend-il pas compte que vous êtes épuisée. Cependant, il est là… Il ne réalise pas que vous risquez d’entrer en dépression par fatigue. Vous pourriez aller consulter à la PMI de votre ville, où vous trouverez une psychologue prête à vous aider tous les deux? C’est mieux que de se séparer!
    Soyez fière de vous, vous êtes biens débrouillée avec une petite bien éveillée!
    //
  • Question

    Je vous écris au sujet de mon fils qui a 10 mois et demi. Il fait normalement 2 siestes par jour.mes beaux parents le gardent deux après-midi par semaine pour m’épauler, et ceci depuis le mois de novembre. Bébé avait appris a s’endormir avec Mamie.

    A la fin d’année, nous sommes partis 3 semaines dans mon pays. Depuis le retour il ne veut plus s’endormir avec Mamie, quitte à ne pas dormir toute l’après midi! Il faut que je vous signale que cela est venu au même moment ou il a commencé à la fois à marcher et ramper.
    Je suis inquiète car à la fin de la journée, il est tellement fatigué qu il refuse de manger.
    Pensez vous qu’il faut que j’arrête de le laisser avec eux? Ou peut etre supprimer la premiere sieste du matin pour qu il soit plus fatigué dans l’après midi?
    Réponse

    Surtout ne pas le priver de ses grands-parents (et réciproquement) pour une histoire de sieste! Et ne pas supprimer celle du matin. Laissez-le bien dormir quand il en a besoin, bien jouer chez Mamie où il a trop à faire pour dormir, faites-le manger plus tôt ou donnez-lui un biberon de lait au coucher du soir, et surtout ne vous inquiétez pas pour ses rythmes qui fluctuent. Ils se passe la même chose quand ils entrent en crèche, et cela se régule tout seul. Suivez son rythme.

    //
  • Question
    Maman comblée depuis 3 mois par une magnifique petite fille, je me pose toutes les questions du monde pour comprendre pourquoi ma fille ne veut pas dormir en journée. Le soir, le rituel est rôdé : bain + sein de Maman + petite berceuse chantée par mes soins + bisou (1 seul et pas 36 ! Pour suivre vos conseils) et elle gazouille gentiment avant de s’endormir. Elle appelle la nuit pour la tétée, sans pleurer, est souriante quand je la prends pour lui donner à boire et se rendort toute seule dans le noir.
    Mais en journée, c’est beaucoup plus compliqué ! 45 minutes de voiture parviennent à l’endormir profondément mais sans cela (et la pédiatre veut que la balade en voiture alibi cesse), à la maison, dans le transat ou la nacelle (allongée), elle lutte et ne s’endort qu’au prix de pleurs, parfois de crises de colère. Je la rassure, lui tiens la main pour l’aider à s’endormir et la berce dès qu’elle se réveille. Si elle parvient à s’endormir c’est pour 35 minutes “montre en main” mais au-delà il faut la bercer pour anticiper un réveil puis elle se rendort grâce aux mouvements. Qu’en sera-t-il de la crèche dans 2 mois ? Je précise que c’est un bébé très éveillé qui s’intéresse beaucoup à son environnement et adore venir dans les bras, son Papa est très présent. Merci d’avance de vos conseils.
    Réponse

    J’ai l’impression que c’est l’idée de la crèche dans 2 mois qui vous fait penser qu’elle doit faire des siestes d’une durée déterminée? Quand un bébé entre à la crèche à 5 mois, les auxiliaires suivent son rythme, elle fera des petits sommes à son gré, souvent dans le lieu de vie, et on ne comptera pas un temps de sommeil obligé! Les petits africains somnolent sur le dos de leur maman, ou à leur côté au marché, personne ne compte leur temps de sommeil! Suivez donc le rythme de votre bébé sans chercher à la “faire dormir”. Si elle a du mal à trouver son sommeil, mettez-là dans le porte-bébé, même à la maison, ou dans un vrai berceau qui berce. Et ne comptez pas les tétées-câlin. Et si elle a envie de rire et de jouer, laissez-là s’éveiller. Heureusement que le papa participe, car c’est vrai, nous les parents, nous aimerions bien une petite sieste…

    //
  • Question

    Mon petit garçon de 7 mois va rentrer en crèche au mois d’avril.. Il s’endort toujours après que nous le berçons en chantant. Nous le déposons endormi (ou disons très somnolent) dans son lit et lui faisons un câlin et il s’endort bien comme cela et se réveille serein dans son lit qu’il semble apprécier. Quand il est fatigué, si j’essaie de le mettre dans son lit et que je chante, le câline, reste avec lui, ou si je le laisse seul, il s’agite davantage, essaie de se retourner en s’accrochant aux barreaux… et finit toujours par pleurer. Il n’en est que plus énervé et ne semble pas du tout aller vers le sommeil (et je suis contre l’idée de le laisser pleurer pour qu’il s’endorme épuisé et découragé) Je souhaiterais qu’il arrive peu à peu à s’endormir dans son lit calmement. Cela ne me dérange pas de le bercer mais j’angoisse à l’idée qu’à la crèche il ne puisse bénéficier de la même attention et qu’il n’arrive pas à trouver son sommeil…. et qu’il pleure, de fatigue, de détresse. Comment lui “apprendre”, peu à peu, comment l’aider à s’apaiser et à s’endormir ?

    Merci par avance de l’attention que vous porterez à ma question et encore merci pour tout ce que vous faites.

    Réponse

    Merci pour vos encouragements.

    A la crèche, on ne laisse pas les bébés dormir sans la présence d’un adulte, et les professionnelles sont très apaisantes pour les petits nouveaux. L’enfant comprend bien qu’à la crèche, c’est comme çà; à la maison ainsi; avec maman comme çà, avec papa autrement et encore différemment avec Mamie… C’est ce qui le construit. Ne vous inquiétez pas mais continuez d’autant plus à lui donner de la présence quand il en a besoin chez vous…

    //
  • Question

    Je n’arrive pas à comprendre ce qui ce passe dans la tête de mon fils de 2ans et demi, cet été, donc à 2 ans, il est devenu propre le jour. Cependant la nuit il a voulu faire la même chose et s’est mis à se lever 4 voir 5 fois pour aller aux toilettes. Le 1 er mois , je me suis levé pour l’accompagner, car il ne voulait plus se rendormir sans avoir fait pipi. Son rythme nocturne,  s’est modifié petit à petit. Si bien qu’avec mon mari on a décidé qu’on ne l’accompagnerait plus aux toilettes la nuit, et que le prochain pipi aux WC serait le lendemain matin.
    Il continue  à se lever quand même la nuit, et reste dans le couloir à attendre qu’on l’accompagne au lit.
    Son sommeil étant perturbé la nuit, il refuse aussi depuis 5 à 6 mois de faire la sieste, sa devise : dodo beurk !
    Je dois me battre avec lui, pour qu’il reste au lit : je le couche, il se relève sans arrêt… Je gronde, j’en arrive même à crier,  à confisquer des jouets….pour qu’il dorme. Cela fonctionne certaine fois!
    C’est un petit bonhomme fatigué qui va lutter jusqu’à épuisement.
    Je lui ai expliqué maintes fois qu’il faut qu’il dorme pour bien grandir…..je lui ai demandé si quelques choses le gênait dans sa chambre, réponse négative, certes rien à faire, et je ne sais plus comment m’y prendre…
    Pouvez-vous me donner quelques conseils pour essayer d’analyser la situation ?
    Autres questions : pensez vous qu’un enfant qui ne fait que des bêtises, c’est un enfant qui s’ennuie ?

    Réponse

    Je sens que vous êtes fatigués, épuisés, déçus parce que votre petit garçon n’est pas raisonnable comme vous voudriez.

    Mais il est trop petit! L’âge de raison, disait nos grands-parents, c’est 7ans! Il est en phase émotionnelle et tous vos raisonnements, demandes d’explications, cris et punitions ne font que le désespérer. S’il ne fait que des bêtises, c’est probablement surtout parce qu’il est en colère, contre la vie, contre lui, contre tout, parce qu’il a des réveils nocturnes, des envies de pas être coincé dans son lit, et que sa maman, dont il dépend, est trop fatiguée pour le comprendre.

    La solution: vous remettre à le comprendre, à l’entendre: je devine que c’est un petit garçon très éveillé, c’est pour çà que votre pédiatre ne trouve pas qu’il y ait problème. Mais il faut vous mettre au rythme du petit. Il ne veut pas de sieste? Vous n’en parlez même plus! Son lit n’est pas une prison, un empêchement de vaquer (comme on bandait les pieds des femmes chinoises pour qu’elle ne sorte pas, disait Françoise Dolto à propos des lits à barreaux). Pour la nuit, il a surtout besoin de vous. Vous mettez un lit d’appoint prés de son lit, et lui dites: “ne t’inquiète pas, si tu te réveille la nuit, papa ou moi venons nous allonger prés de toi.” C’est moins fatigant que de lutter. Vous avez surement besoin de respirer, c’est un âge passionnant mais tellement demandeur! Aidez-vous papa-maman, des mamies, une ludothèque, mais soyez vraiment bienveillants pour garder votre merveilleuse relation!
    //
  • Question

    Je me permet de vous écrire mon bébé à actuellement 1 mois, elle se couche vers les 20 h et se réveille à 3 h 30 pour le biberon par contre après elle se réveille à 6h30 et ne prend rien mais s endort sur le biberon et si on lui enlève elle pleure, elle fait ça pendant 1 heure s endort une demi heure et à 8 h se réveille pour manger.

    Comment faire à 6 h30 on lui propose un biberon ou on la laissé pleurer pour qu elle se rendorme ?

    Réponse

    Si elle pleure de façon anormale, faites bien vérifier sa santé par son médecin. Il ne faut jamais laisser pleurer un bébé et chercher une solution. C’est normal qu’elle ait besoin de téter, vous la laisseriez si elle était au sein, il faut faire pareil. N’ayez surtout pas idée de “la régler”, les bébés rassurés se règlent tout seuls. 

    //
  • Question

    Question:

    14 mois réveils nocturnes

    Mon enfant (14 mois) se réveille dans la nuit? (parfois avec des pleurs, parfois sans)

    Parfois c’est une à deux fois, mais parfois c’est 5, 6 fois…

    Est ce normal?

    Réponse

    Réponse:

    Oui, les troubles du sommeil sont un motif de consultation pour 80% des parents d’enfants de 1 à 3 ans.

    Motif: beaucoup d’évènements dans leur journée qui les réveillent la nuit et besoin de réassurance. Ne jamais laisser pleurer, crier, culpabiliser, ce qui aggrave les angoisses et les réveils. Donner un grand biberon de lait tiède au coucher ou lors du réveil (le lait est le + naturel des somnifères) et s’il ne veut pas ou se réveille tout de même, rassurer. Vous êtes fatigués, mais çà ne sert à rien de lutter. Quand il sera ado et qu’il voudra sortir en boîte, vous regretterez le temps où il avait besoin de vous la nuit…

    //
  • Question

    Question:

    Mon petit garçon de 15 mois a toujours dormi comme une marmotte mais depuis 2 mois il se réveille la nuit en pleurant. Au début nous pensions qu’il s’agissait des dents qui poussaient et l’embêtaient, mais depuis 2 mois cela nous semble long, et aucune dent n’a poussé. Quand il se réveille ainsi, parfois il arrive à se rendormir seul. Parfois nous allons le voir et le prenons dans les bras avant de le recoucher. Il arrive que nous entrions dans sa chambre et qu’il soit encore allongé, endormi et en pleurs.

    Qu’en pensez-vous? Fait-il déjà des cauchemars? Faut-il s’alarmer?

    Merci beaucoup pour votre réponse. Et merci aussi d’être à l’écoute des jeunes parents. Vos livres et site internet sont de précieux outils!

    Réponse

    Réponse:

    Il est très rare que les poussées dentaires empêchent vraiment les enfants de dormir pendant plus de 3 ou 4 jours… Vous décrivez très bien les “terreurs nocturnes”: l’enfant s’agite et pleure, mais à la différence des cauchemars, il n’est pas vraiment réveillé. Il n’en gardera aucun souvenir, car la terreur nocturne survient en sommeil profond. C’est un accès d’agitation motrice dans un sommeil encore immature. Comme le somnambulisme. Je vous conseille en effet de venir montrer votre présence rassurante, sans essayer de le réveiller complètement.

    //