Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : sexualité

  • Question
    Je suis assistante maternelle et désemparée face à une situation qui me parait compliquée. Je garde un garçon de 4 ans 1/2 scolarisé avec ma fille du même âge. Ce garçon a eu une réaction  brutale avec ma fille lorsqu’ elle a refusé de lui dire au revoir il la fait tombé et s’est couché sur elle en l’embrassant de force, cela s’est passé il y a quelque temps déjà, aujourd’hui je l’ai surpris en train de toucher le sexe de ma fille (habillée) allongée au sol il lui disait “accouche”, il m’a expliqué qu’ils jouaient “au bébé”. Dans un premier temps j’ai grondé ce petit garçon, lui disant qu’il était interdit d’avoir ces gestes. Puis dit à ma fille de ne jamais se laissé toucher le sexe par qui que ce soit. Est ce normal pour un petit garçon d ‘avoir de tels jeux ?
    Comment dois je faire face aux parents qui sont très laxistes et qui ne réagissent pas lorsque je leur signale un problème avec leurs enfants car je garde également la soeur âgéé de 2 ans qui tape et crache sur les autres enfants.
    Réponse

    Vous avez très bien réagi. Je pense que vous pourriez être aidée auprès des parents par la psychologue de la PMI ou par l’équipe du RAM?

    //
  • Question

    Ma fille a 5 et demi je viens de m’apercevoir qu’elle se frotte entre les jambes. Elle disait qu’elle se retient de faire pipi après j’ai compris que c’etait pas que ça. Elle m’a répondu que c’etait dans sa tête que sa cloche. Je lui ai dit que c’etait mal. Et gronder mais devant l’incomprehension de ma fille je lui et dit qu’on irai voir Pédiatre mais c’est un homme. Que dois-je faire ? Comment expliquer la sexualité ? où comment on fait les bébés ? Merci de bien vouloir m’aider.

    Réponse

    Ce n’est pas “mal”, c’est “intime”, sa “vie privée”: “tu vas dans ta chambre quand tu veux faire cela, çà ne se fait pas devant les autres personnes”. Mais si elle vous dit elle-même qu’il y a quelque chose “qui cloche dans sa tête”, il faut aller faire le point avec une psychologue femme en effet, qui l’aidera à mettre des mots plutôt que ce geste sur ses émotions.

    //
  • Question

    Mon neveux de 8 ans a dû lire un texte que la maîtresse avait donné comme devoir à faire à la maison, et il y avait un passage où le texte parlait de “faire l’amour”; j’ai été un peu surprise et lorsque j’en ai parlé à ma sœur, celle-ci m’a prise pour une idiote! Ceci m’intrigue, je ne sais pas qui a raison? 

    Réponse

    Un livre qui parle de “faire l’amour” à 8 ans? Heureusement, à cet âge, les enfants mélangent les informations. Ils ont l’air très avertis mais peuvent croire encore que les bébés se font en s’embrassant sur la bouche… Ne vous inquiétez pas pour ce texte, il comprendra ce qu’il voudra. Pas la peine de donner des détails qu’il ne cherche pas vraiment à avoir…

    Il faut les laisser tranquille jusqu’à la puberté, et je préfère que l’on donne un petit livret aux parents qui expliqueront les étapes et les émois selon le rythme de leur enfant. Si les questions leur paraissent gênantes, le pédiatre ou le médecin de famille peut donner des explications neutres. 

    //
  • Question

    Une professeur de collège a enseigné à une classe de 6ème comment mettre un préservatif; je me demandais du coup s’il n’était pas un peu trop tôt pour expliquer ceci à des enfants de cet âge là, étant donné qu’ils sont encore en période de latence ( entre 6 et 12 ans ). Ma sœur trouve ça très bien.

    Réponse

    D’habitude, l’éducation à la sexualité se fait en 3ème, 14 ans: c’est le meilleur âge. Peut-être la maîtresse avait-elle une raison particulière, avec des grands enfants déjà pubères?

    //
  • Question
    Je suis maman d’un enfant de 9 ans qui est amoureux depuis 2 ans d’une camarade d’école, qui a 8 ans. Ils sont très amis, se voient même en dehors de l’école et ils sont amenés parfois à dormir ensemble.
    Depuis un certain temps, la maman de la fillette ne souhaite plus que des garçons dorment dans le même lit qu’elle, ce que j’ai respecté.
    Seulement lorsque j’en ai parlé à ma sœur, elle a trouvé cela idiot, comme si nous voyons le mal où il n’y en a pas.
    Depuis, je me pose des questions: A quel âge vaudrait-il mieux les séparer la nuit ? Où bien s’ils préfèrent dormir ensemble, faudrait-il les laisser dormir ensemble?
    Réponse

    Dormir avec un garçon, jusqu’à quel âge? D’abord il faut toujours respecter le sentiment d’une maman. Si celle de la petite fille de 8 ans ne veut plus qu’elle partage son lit avec son ami garçon, on suit la maman sans discuter. Et d’une façon générale, elle a raison. Les enfants sont pudiques dès l’âge de 4 ans, il y a des frôlements qui peuvent interpeller trop tôt. Donc chacun son lit, en pyjama plutôt qu’en chemise de nuit.

    //
  • Question

    Nous avons un petit garçon de presque 3 mois qui dort dans notre chambre, dans un lit parapluie. De son lit, notre bébé ne nous voit pas.
    Mon mari ne veut pas changer de pièce pour nos relations sexuelles. Il dit que notre fils est trop petit pour comprendre et qu’il ne nous voit pas. Et qu’il dort de toute façon.
    Je ne suis pas à l’aise. Est il vraiment trop petit?

    Réponse
    C’est un âge assez “archaïque”, bébé a déjà connu les relations sexuelles entre ses parents quand il était dans l’utérus, donc, en effet, dès lors que la pratique en est délicate, cela ne le traumatise pas. Jusqu’à 6 mois, il est toujours recommandé de garder bébé dans la chambre des parents.
    Mais bébé ressent ce que ressent sa mère. Et souvent le mari ne comprend pas que le corps et l’esprit de la jeune mère a besoin de temps pour être disponible… Il faut qu’il respecte votre désir et se montre délicat, sinon, les blocages peuvent être prolongés…
    //
  • Question

    Je me permet de vous envoyer un mail car j’ai trouvé votre adresse sur un forum de maman.

    Voilà: j’ai une petite fille de 5 ans et je l’ai retrouvée plusieurs fois sur le canapé avec son doudou entre les jambes en train de se frotter visiblement. elle me dit que “ça la chatouille”.
    je ne l’ai pas grondée pour ne pas la bloquer mais je lui ai dit qu’il ne fallait plus le faire.
    Ce soir je l’ai couchée et j’ai entendu des petits bruits dans sa chambre, je suis rentrée et elle m’a dit qu’elle avait encore mis son doudou entre ses jambes et qu’elle adore ça.
    Bref je ne sais pas du tout quelle  réaction avoir. j’en ai parlé à quelques amies et apparemment il n’y a qu’à moi que ça arrive.
    Si vous pouviez me dire comment faire??
    Merci beaucoup
    Réponse

    Découvrir que l’on peut ressentir du plaisir ainsi est assez fréquent, rassurez-vous. Ce n’est pas “mal”, il ne faut pas l’interdire, mais c’est intime: si votre petite fille se “frotte” au salon, devant les amis, vous devez lui dire: “”se chatouiller comme çà, c’est un petit secret. Tu le fais dans ta chambre, tranquille, mais pas devant les autres”; et dès qu’elle commence, vous dites “Tu dois aller dans ta chambre” en l’entraînant doucement. N’en parlez pas aux copines, c’est sa vie privée. Si on vous le signalait à l’extérieur (école par exemple) vous ne diriez rien à l’enfant mais la conduiriez chez une psychologue qui lui apprendrait à préserver son intimité, et verrait si elle a besoin de s’occuper par des plaisirs moins solitaires. 

    Avec ces conseils, c’est transitoire en général. Mais ne faites pas de maladresse.
    //