Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : sexe garçon

  • Question
    Je viens vers vous parce que je suis maman d’un garçon de huit ans et il a une question très prisses c’est-à-dire tous ses derniers moi il me demande pourquoi son zizi devient dur à n’importe quel moment maman?
    Alors parce que je lui avais expliqué que lorsqu’un garçon se douche  se lave, avec le contact de l’eau il a souvent le zizi qui devient dur, lorsqu‘un garçon se réveille surtout le matin il a le zizi qui est dur et il on envie de faire pipi lorsqu’un garçon jouet avec son zizi lorsqu’il est tout seul dans sa chambre son zizi devient dure, lorsque son zizi se frotte à ses vêtements son zizi devient dur aussi. Enfin vous voyez j’essaye comme je peux lui expliquer les raisons qui font que son zizi se gonfle ce n’est pas du tout facile pour moi car n’ayant pas de père avec lui il cherche à comprendre.
    En espérant que vous puissiez m’aider je vous dit à bientôt .
    Réponse

    Je pense qu’il a très bien compris pourquoi son zizi devaient dur: pour permettre plus tard la procréation, et qu’ainsi en fait, il pose la question de son père. C’est difficile à dire pour une maman, elle croit avoir tout dit… mais la question revient. Il faudrait aller déjà raconter votre histoire à une psychologue, qui vous recevra ensuite tous les deux, puis lui seul…

    //
  • Question

    Mon fils qui  vient d’avoir trois ans est propre pour le pipi en journée depuis un peu plus d’un mois et demi mais il refuse de faire caca dans le pot ou les toilettes. Mon pédiatre dit de ne plus lui parler pendant un mois de son caca, de le changer quant il a fait dans sa culotte sans commentaire et dans un mois si pas d’évolution de lui dire que maman en avait assez de nettoyer la culotte et d’aller voir un psy. Je précise qu’il fait généralement caca après les repas à la maison mais l’autre jour il a fait dans sa culotte en fin d’après midi alors que nous étions dans un magasin. Du coup je ne sais pas si il sait se retenir. Il fait tous les jours pendant plusieurs jours d’affilée puis parfois plus du tout pendant deux jours. Il n’a pas l’air de souffrir de constipation chronique.

     

    Réponse

    Regardez bien toutes mes réponses sur le sujet: beaucoup d’enfants, surtout les garçons, ont peur d’évacuer leurs selles et besoin d’une couche à ce moment. Votre pédiatre a raison: cessez de faire pression, sinon, il va bloquer!

    //
  • Question

    Je souhaite vous parler du “décalottage”. Je sais que votre position est de ne pas toucher et le laisser gérer tout seul, position que je partage également c’est pourquoi nous lui avons bien expliquer avec son papa comment faire. Il a très bien géré tout seul, nous contrôlions par moment et il était pratiquement décalotté. Puis je ne m’en suis plus occupée, je lui ai fait confiance. Et je me suis aperçue récemment que la peau s’était de nouveau complètement recollée et que tout était à refaire … Il m’a avoué qu’il ne faisait pas sa toilette comme on le lui avait expliqué, que ça lui faisait un peu mal, et peut être aussi un peu par fainéantise (!), il n’avait sans doute pas mesuré l’importance d’une bonne toilette …

    Réponse

    Tout va bien aller, mais je crois que vous avez traduit mes conseils de façon contradictoire:
    ma position est en effet de ” ne pas toucher et le laisser gérer tout seul”. Elle est basée sur l’expérience: c’est le développement du sexe, spontané, les petites érections, spontanées, qui font que le pénis décalotte alors tout seul, le prépuce découvrant le gland vers 12 ans, quand l’enfant commence à avoir besoin que cela coulisse. Mais quand je dis “ne pas toucher” ce n’est pas demander à l’enfant de le faire, lui reprocher de ne pas s’en occuper, et le penser “fainéant”. C’est NE PAS TOUCHER.
    Donc je vous recommande de lui dire que ce qu’il fait avec son zizi, c’est forcément très bien parce que c’est le sien et c’est lui qui en a l’usage. Qu’il va encore se développer et décalotter tout seul. Et revoir au besoin vers 11 ans…

    //
  • Question

    Mon fils de 6 ans a un souci avec son petit zizi, il ne peut pas décalotter du tout, et lorsqu’il est tout dur, comme il dit… ça lui fait mal.
    Il a vu un autre petit garçon qui s’amusait à se décalotter et du coup est venu me poser la question.
    Que dois-je faire ? Faut-il que je consulte, faut-il attendre ???
    Merci beaucoup pour vos lumières…

    Réponse

    Il est important de décalotter à la puberté, vers 11 ans… A 6 ans, il a le temps… Si çà ne vient pas tout seul (sans tirer, sans déchirer, ce qui risquerait de le refermer plus serré…):
    – ou bien çà ne le gène pas et il peut attendre ses 10-12 ans pour voir si cela ne se sera pas fait tout seul.
    – ou bien, çà le gène en effet, et il faut voir un urologue pédiatrique. L’urologue verra si çà va se faire tout seul, en aidant par les soins du DR, ou s’il faut une petite opération. Très rarement une “circoncision”, c’est un geste culturel, pas médical. Il suffit d’élargir l’ouverture sans enlever de peau par une petite incision dans un sens recousue dans l’autre, sous anesthésie bien sur.
    Expliquez tout çà à l’enfant, il vous guidera le moment venu…

    //
  • Question

    Aujourd’hui on ne décalotte plus les garçons, attendant que cela se fasse naturellement (par ex en se tripotant dans le bain). Oui, mais… notre fils, à 4 ans, n’est toujours pas décalotté et nous nous disons que plus le temps passe plus ce sera douloureux et il s’en souviendra : que faut-il faire ? Consulter un urologue ? Attendre ? L’aider dans le bain ?

    Réponse

    Il n’y a pas nécessité de décalotter avant l’âge de la masturbation et des rapports sexuels.Le prépuce est physiologiquement adhérent pendant l’enfance, il protège ainsi la muqueuse du gland. Les érections de l’enfant provoque un élargissement et un décollement progressif tout au long du développement, qui aboutit dans 99% des cas au décalotage complet avant 12 ans.

    Si l’on s’acharne à tirer sur le prépuce pour l’élargir, outre le désagrément psychologique pour l’enfant, les petites déchirures ainsi occasionnées cicatrisent souvent en phimosis (prépuce trop étroit pour s’ouvrir – vous en trouverez le dessin dans mon livre “Elever mon enfant, aujourd’hui”) et aboutissent à l’effet inverse de celui escompté. Comme dit le proverbe danois: “il n’y en a qu’un qui a le droit d’y toucher, c’est l’enfant lui-même”.

    Si, très rarement, il ne décalottait pas en abordant l’adolescence, une petit geste chirurgical sous anesthésie locale consisterait à élargir la peau (sans en enlever), c’est un geste simple et qu’à 11 ans, l’enfant comprend très bien. Mais c’est rare d’en avoir besoin… tout s’est fait le plus souvent spontanément avant.

    //