Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : Précocité

  • Question

    Notre petit de 4 ans vient d’être diagnostiqué precoce à 143 homogène.nous sommes inquiets car il a des réactions agressives,il nous tape,il bouscule les camarades, veut jouer avec d’autres mais si prend mal en étant toujours brusque,une grande fatigue l’habite et empire ses réactions.avec son père nous ne sommes pas daccord sur les réactions à avoir,lui pense que de donner une fessée,tirer l’oreille,bref faire un peu mal le calme,les punitions n’ont pas l’air de fonctionner,je suis perdue sur ce que nous devons faire sachant que les tensions dans notre couple sont visibles et que Gaël manque de confiance en lui. Nos désaccords entre parents nous amènent à envisager une séparation et notre petit doit bien le ressentir.

    Réponse
    Une séparation ne règlera pas vos désaccords éducatifs, au contraire: une semaine comme çà, une semaine à 180°, c’est pire! Bie sûr, il faut de la patience et de la cohérence pour donner de la sérénité à l’enfant, pourquoi ne demandez-vous pas des conseils pour les 2 parents à la psychologue qui a fait le test? cela aidera le papa comme vous!
    //
  • Question

    Je vous écris car je suis désemparée. J’ ai une petite fille de bientôt 4 ans qui est très mature. Elle a su parler tôt en employant un vocabulaire adapté. Ses réactions au monde qui l’ entoure ressemblent plus à celle d’une petite fille de  7/8 ans. Elle adore l’ école, y a beaucoup de copains et copines avec de très bons “résultats” (malgré un début de 1ère année “difficile” où elle est restée mutique face à la maîtresse pendant plusieurs mois.) Elle est réfléchie sur beaucoup de sujets mais parfois sans savoir pourquoi elle est intolérante à la frustration, comme beaucoup d’ enfants de son âge d’ accord mais réellement elle “pète les plombs” . Pour pallier aux réactions trop violentes de sa part (cris stridents insupportables, vilains gestes mimant le fait de nous taper son père et moi) nous avons beaucoup discuté avec elle et elle a vraiment fait des efforts de ce côté là. Mais 2 choses posent réellement problème:
    – elle refuse de faire ses selles aux toilettes et demande systématiquement la couche.. nous n’ insistons plus mais elle va avoir 4 ans dans 3 mois et cette situation ne nous semble pas normale.
    – elle est souvent exécrable avec son père et ce depuis toute petite. Elle fait des efforts c’ est vrai mais a tout de même mis une claque sur le visage de son père ce matin…. elle a été punie (après l’ avoir prévenue plusieurs fois de la punition qui allait tomber nous l’ avons mise en place: pas de déguisement pour aller à l’ école ce matin pour le carnaval, le déguisement est un symbole de fête nous ne pouvions pas faire comme si rien ne c’ était passé, ce n’ était pas du tout la fête ce matin…). Elle a mis en place une stratégie de défense me disant qu’elle ferait semblant d’ être déguisée et oui c’ est beau d’ avoir de l’ imagination… bien qu’ elle ait fait beaucoup moins la maline en arrivant à l’ école. J’ avoue que ça a été dur pour moi aussi… elle m’ a dit aussi qu’elle allait partir de la maison mais en souriant. Un exemple qui montre l’ aplomb ou l’ impertinence de notre fille.
    Ce qui me fait mal c’ est son attitude vis à vis de son père. Elle est parfois adorable avec lui et parfois très très dure. Elle lui a déjà dit en hurlant, plein de haine dans les yeux qu’ elle ne voulait plus jamais le voir! C’ est très dur je ne comprends pas pourquoi. Il est présent, attentif, attentionné et sait parfaitement fixer les limites. Il n’ est pas plus ou moins présent que moi à la maison. Elle ne s’ est jamais permis de méchancetés vis à vis de moi. Au contraire elle est très fusionnelle, son amour pour moi est je trouve encore très “bestiale, viscérale”.
    Nous avons tout tenté, montrer que nous ne sommes pas touchés, lui imposer de dire bonjour à son père ou qu’il s’ occupe d’ elle, les explications… rien y fait malgré une amélioration.
    Que faire?

    Réponse

    Les enfants précoces sont à la fois passionnants mais tellement sensibles! Elle en veut surement à son père d’être aussi votre amoureux, elle doit être bien plus gentille quand elle est seule avec lui. Il faudrait que vous vous répartissiez les moments avec papa ou avec maman, pas en trio, quand c’est possible. Ne la forcez pas à dire bonjour ou autre démonstration avec son père car elle préfère la distance qui lui est nécessaire pour régler son Oedipe. Vous irez peut-être besoin qu’une psychologue l’aide à trouver sa juste place…

     

    //
  • Question
    Je viens de lire votre livre “autorité sans fessée” et je viens de commander celui “sois poli…”. Je me permet de vous solliciter pour un conseil. J’ai 3 enfants de 9, 6 et 4 ans. Je l’ai aient échaportés, cododotés, allaités…Mon grand de 9 ans et moi avons une relation difficile. Il a toujours développé le sentiment de jalousie, en se sentant “abandonné” depuis l’arrivée de ses frères. Il n’a jamais su jouer “seul”. Il pousse à bout, titille “jusqu’a ce qu’on craque”, cherche les limites sans cesse, et j’ai l’impression de ne faire que râler au lieu de faire des bisous. Il a voulu sa chambre seul depuis ses 5 ans mais ne dors pas beaucoup. Il a des cernes, mais ses résultats scolaires sont très bons. Pour l’encourager à être grand et à aimer ça; j’essaye de lui donner des autonomies. Je lui ai offert un réveil, un chevet et une lampe en lui autorisant à lire mais pas avant “6h 30″. Aussi, j’ai découvert il y à peu qu’il lisait à partir de 5 heures du matin. Enervé je lui ôté les ampoules et son réveil . Puis en creusant le sujet hier soir, il m’a avoué ne pas aimer aller au lit car “il y fait constamment de terribles cauchemars dans lesquels il voit ses parents morts, avec du sang, le chat de la maison aux yeux rouges menaçants qui lui montre les crocs, une bombe qui tombe du ciel et arrachent les bras…” . Affolée, j’ai décidé de lui porter “tout particulièrement” plus d’attention, et de noter chaque matin sur un carnet ses cauchemars si il y en a, et de faire le point avec lui dans 7 jours. Qu’en pensez vous ? Que me conseilleriez vous ?
    Réponse

    Il semble qu’avec toute l’attention que vous lui avez portée, votre aîné soit peut-être un enfant “précoce”. Ces enfants sont magnifiques, leur intelligence est rapide mais leur sensibilité va avec, très délicate aussi. Partagez ses émotions, en disant: “oui, on a peur de choses terribles quand on fait des cauchemars!” et si vraiment, c’est trop pénible, demandez un examen psychologique pour y voir plus clair?

    //
  • Question
    Je m’inquiète pour ma fille de 5 ans qui se trouve derrière une grande soeur10 ans et un grand frère 7 ans ( précoces ), devant une petite sœur de 2 ans dominatrice et envahissante ( sera certainement détecté précoce dans quelques années ). Depuis la naissance du dernier ( 7 mois ), je ne la reconnais plus, elle ne trouve plus sa place. Elle reste collée à moi, ne veut plus partir chez les copines, nulle part sans moi ( sauf à l’école ), rejeté son père ect.. Malgré tout, on peut lui décerner la palme de la gentillesse et de l’amabilité. En bref, l’aînée dit que son frère est notre chouchou, et qu’il joue l’intello. Elle, elle déteste l’école ( une vrai souffrance ), le frère traite souvent sa sœur de 5 ans de bête ( il lui pose des questions et la barre est haute), par contre il est plein d’admiration pour sa sœur de 2 ans qu’il trouve intelligente, il sait comment énerver et faire râler la grande avec des paroles, celle de 2 ans fait plier tout ce monde. Enfin le dernier observe, observe, il est d’un calme extraordinaire.
    5 enfants, tous différents avec des attentes différentes, qui réclament sans cesse, n’attendent pas, avant 8h au café il faut déjà jouer aux multiplications et je ne sais quoi les drapeaux…. Je ne sais pas s’ils savent qu’ils ont un père. Je respire entre 6h et 7h du matin et 20h30 et 1h du matin.
     Merci me voilà mieux, j’avais besoin d’écrire que je suis fatiguée pas de famille sur qui compter.
    Réponse

    Oui, une sacrée tribu! Il y a de quoi être essoufflée… Mais avec mes 45 ans de pratique sur 2 générations, j’ai vu combien une famille nombreuse apporte humour et force pour la vie, aux enfants et aux parents! 

    Les grands sont précoces? Tant mieux, c’est tellement triste d’avoir un enfant en grandes difficultés intellectuelles. 
    Vous n’avez pas d’aide familiale? Mais un mari solide! C’est essentiel, même si ce n’est pas toujours facile pour lui, il a l’aire placide et serein…

    Pour la petite de 5 ans, attention aux “évaluations” intra-familiales, j’en ai vu se révéler plus performants ensuite que leur frère “précoce” parce que plus polyvalents… Il faut expliquer aux petits savants que:
    - il faut aussi cultiver son intelligence émotionnelle, et qu’elle en a une très forte;
    - que vous avez le droit de ne pas être une machine à répondre.
    Si elle est très angoissée de se décoller de vous, vous pouvez consulter une psychologue qui va l’aider à trouver sa place.
    Mais tout çà, c’est juste un grand bonheur!
    //