Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : garde (mode de...)

  • Question
    Vous avez souvent répondu à mes interrogations et à mes soucis et vous en suis très reconnaissante. Vous m’êtes d’un soutien précieux ! Je reviens vers vous aujourd’hui pour d’autres nouvelles questions. 
    Je vous envoie une question par mail. C’est peut-être plus pratique.

    Mon fils a 17 mois bientôt. C’est un enfant vif, curieux, très éveillé et sensible !
    Comédienne, je peux m’occuper de lui la majeure partie du temps. Il ne va pas à la crèche. Son papa fait le relais et ses grands-parents le gardent de temps en temps ou des amis.

    Voilà ma question: Ce peut-il que mon fils ait ses “têtes” ? 
    Car avec un couple de nos amis (qui a pourtant des enfants dont un petit du même âge) cela se passe mal la plupart du temps. Il pleure très souvent et semble en détresse. Ces amis me disent (et en particulier le mari puisque c’est lui qui s’occupe le plus souvent des enfants) que Jean réagit comme cela parce qu’il ne va pas à la crèche, qu’il est trop attaché à sa mère. Je doute fortement de cette théorie.
    Un autre couple d’amis le gardent de temps à autre le soir (nous vivons juste au-dessus d’eux mais n’avons pas une relation aussi proche qu’avec les premiers). Et là, tout se passe à merveille !
    Parfois je culpabilise en me disant que peut-être les autres ont raison : la crèche sociabilise les petits, je suis trop fusionnelle avec lui. 
    Je me dis alors que Jean n’aime pas être gardé par certaines personnes en particulier. 
    Peut-être se sent-il moins à l’aise avec les hommes ?
    Peut-être dois-je trouver quelqu’un qui lui convienne mieux ?

    Réponse

    Votre petit a beaucoup de chance, il a cette “base affective de sécurité” comme nous disons: maman, papa, Mamie, qui lui permet de s’éveiller et apprendre sans angoisse, puisque celles, et ceux, qui comprennent le mieux ses besoins sont toujours là. Les enfants de crèche ne sont pas plus “sociables” que les autres, les maîtresses d’école sont incapables, si on ne les prévient pas, de reconnaître à la maternelle ceux qui ont été élevés 3 ans par leur maman et ceux qui sont allés en crèche… Par contre, ce que ressent très bien l’enfant à cet âge, c’est la bienveillance d’un adulte, son absence de jugement sur lui ou sa mère. Un seul regard l’avertit que l’on désapprouve celle dont il dépend tellement, et alors, c’est un mal-être… Si vos amis cessent de vous juger, très profondément, il sera plus à l’aise. Personne, de toute façon, ne doit approcher de votre enfant si lui n’a pas envie d’approcher. Il faut respecter les mamans et leurs tout petits. Le lion rugit si un autre approche de la lionne et de ses petits!

    //
  • Question
    Notre fils a 24 mois. L’assistante maternelle qui s’occupait de lui jusqu’alors a dû cesser son activité brutalement. Nous l’avons confié progressivement à une nouvelle assistante maternelle chez laquelle il semble doucement de plus en plus à son aise. Cependant, il pleure toujours très fort à moment de la séparation.
    Comment pouvons nous l’aider ?
    Réponse

    Oui, c’est dur pour les jeunes enfants! Déjà, il semble que çà va mieux… Ecourtez ces journées le plus possible: papa le dépose tard, maman le reprend tôt, merci les mamies… Et donnez à l’assistante maternelle un petit matériel nouveau chaque jour: un petit livre avec des autocollants, un petit playmobil, pour qu’il ait un but ludique en arrivant chez elle. La transition est difficile, surtout si l’on a des parents formidables! Mais il ne devrait plus pleurer au bout de quelques semaines…

    //