Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : crèche

  • Question

    Mon fils, mon amour de fils pousse gentiment et atteindra ce mois-ci 22 mois.
    La nounou de la crèche nous a récemment alerté : “votre fils ne parle
    toujours pas, ne dit aucun mot hormis “papa”. Ce “papa” désignant un
    peu tout ce qui l’entoure.”
    Nous l’avions remarqué son père et moi, mais jusque là, cela ne nous
    inquiétait pas dans la mesure où notre loulou sait se faire comprendre
    (geste de la main, sourires, pleurs, babillages, expressions du
    visage…) et comprend en retour ce que nous lui racontons. Il est
    observateur, joueur, facétieux, semble épanoui… Pour info, il est né
    avec un peu “d’avance” (35 semaines).
    Depuis cette “alerte”, j’angoisse et culpabilise. Dois-je prendre
    contact avec un orthophoniste ? Merci de votre réponse éclairée.

    Réponse

    Il faut d’abord aller chez votre médecin, qui vous demandera de contrôler son audition (premier examen pour tout décalage dans le langage) et vérifiera la qualité des interactions: comment il échange dans les jeux, dans les histoires, est-ce qu’il connait les cris des animaux? Il y a beaucoup de situations où le langage peut être décalé. Il y a les enfants qui enregistrent et se mettent ensuite à parler très bien, il y a ceux qui entendent moins bien (otites séreuses), les dyspepsiques, ceux qui ont un trouble de la communication… Les équipes de crèche sont bien placées pour le dépistage Tous méritent qu’on les rééduque tôt pour rattraper!

    //
  • Question

    Bonjour, je suis la maman d’un garçon de 6 mois. Avec son papa nous avons tout essayé, mais il ne dort pas plus de 30-40 minutes en journée sauf si je le garde avec moi et qu’il peut “re tetouiller” entre deux,et encore il ne se rendort pas toujours…idem en poussette ou voiture..il tète plusieurs fois par nuit,mais jamais le même nombre (2 a 4fois..).ayant un réflexe d’éjection fort, il a eu ses premiers mois des problèmes de reflux interne. En dehors de cela il est très éveillé et curieux,a un bon développement…les micro siestes sont elles dues à une sensation de faim?le mois prochain il ira chez sa nounou car je vais reprendre le travail,je voudrai poursuivre l allaitement matin et soir mais j’ai peur qu’il ait faim en journée vu qu’il tête variablement… Merci pour vos précieux conseils!!

    Réponse

    Les tétées ont une fonction de réassurance autant que de nutrition. Elles lui permettent de se construire joyeusement, de découvrir le monde avec enthousiasme, parce que, quand arrive un petit stress, hop, il peut se réunifier avec maman. A 6 mois, il va diversifier son alimentation et la journée, il faudra que la nounou soit très souple, avec plein de petits repas, il se réglera tout seul progressivement. C’est bien de garder la tété des retrouvailles et des petits réveils!

    //
  • Question

    Je me permet de vous contacter pour avoir une petite réponse !!!
    Ma fille de 2 ans 1/2 est propre a la maison et partout ailleurs sauf a la crèche !!! Elle refuse catégoriquement le pot ou les petits wc elle se retient bien vu qu’il n’y a pas d’accident il lui mettent une couche pour la sieste ce que nous faisons aussi vu qu’elle ne se sent pas prête a la quitter !!! J’aimerai aider ma fille a surmonter ça mais je ne c’est plus comment m’y prendre et depuis aujourd’hui il commencent a obliger un peu les enfants a aller sur le pot et j’ai un peu peur qu’il la bloque en forçant
    Si vous pourriez me donner quelque piste
    Merci beaucoup

    Réponse

    Ne vous inquiétez pas, les équipes de crèche sont formées à accompagner l’enfant sans forcer et à n’entreprendre une véritable éducation à la propreté qu’après qu’elle soit entre prise à la maison. Ce n’est pas une saison pour obtenir un vrai résultat, attendez les chaleurs quand elle ne portera pas de couches toute la journée. Lisez mon livre “Mon bébé devient propre”.

    //
  • Question

    Ma fille de deux et 4mois va en crèche 3 fois par semaine depuis septembre 2013, c’est une petite fille éveillée, polyglotte (la crèche est en anglais, je suis française et mon mari est italien). Depuis quelque temps, elle refuse catégoriquement de se rendre à la crèche et manifeste son mécontentement en refusant de manger et dormir sur place. Sinon elle participe aux activités sans protester. De plus, les moments du coucher sont difficiles, des qu’elle est en position allongée, elle se met à tirer ses cheveux et joue à faire des nœuds entre ses doigts, c’est devenu un tic et systématique. Surtout lors du sommeil, mais aussi dans les moments d’attente ou d’ennui. Que faire? Est ce que sa mauvaise habitude avec ses cheveux, le refus de la crèche sont liés? Se sent elle dépassée et frustrée par les langues qu’elle parle ( italien, français, anglais)?

    Réponse

    Visiblement, la journée de crèche stresse votre petite (et non les 3 langues, cela ne stresse pas). Pourquoi la forcez-vous ainsi? Si c’est parce que vous y êtes obligée, il faudrait voir avec l’équipe ce qui ne va pas? Eviter les siestes? Si c’est parce que vous pensez que c’est “pour son bien”, elle vous montre clairement que non, pas pour elle, pas en ce moment, même si les équipes son attentives. Il faut l’écouter si vous pouvez, la prévenir qu’elle n’ira plus le matin, ou plus dormir à la crèche, raccourcir les journées et voir si ces problèmes disparaissent. Cela ne veut pas dire qu’elle ne s’adaptera pas bien plus tard…

    //
  • Question

    Ce soir, mon fils n’a pas voulu repartir avec moi de la crèche, il n’était pourtant pas pris dans une activité. C’est dur de ne pas voir son enfant et de le voir refuser sa maman le soir. Je l’ai donc contraint à venir en le portant puis il m’a fait un câlin. Que faire quand la diversion ne marche pas? Merci pour votre réponse.

    Réponse

    Le refus de maman est fréquent à l’arrivée à la crèche ou chez la nounou: c’est trop d’émotions, la vôtre, la sienne, comme si vous revoyiez une personne aimée que vous n’auriez pas vue depuis des mois… En arrivant, ne le regardez pas, parlez gentiment avec l’éducatrice pour faire les transmissions, regardez les autres enfants, prenez votre temps, allez téléphoner dans l’entrée, ne lui fondez pas dessus avec toute votre charge émotionnelle. Et vous verrez le vôtre approcher latéralement, pour ensuite ne plus lâcher votre jambe…

    //
  • Question

    Bonjour docteur. Je suis en congé parental. Mon fils va sur ses 7 mois; il est toujours allaité et est passé aux petits pots qu’il mange de bon coeur. Il dort avec nous la nuit depuis sa naissance. Je suis obligée de reprendre mon travail début juillet. La séparation va être difficile. Notre fils s’endort au sein la plupart du temps (il en a besoin pour trouver le sommeil). Je refuse de le laisser pleurer et il ne sait pas s’endormir seul. Comment gérer au mieux ma reprise de travail sans que il en pâtisse? Je crains que la crèche ou la nourrice le laisse pleurer, et qu’il soit perturbé. Merci de tout coeur pour vos réponses.

    Réponse

    Plusieurs réponses:

    - Votre petit garçon fera très bien la différence entre: chez nounou, ou à la crèche, on s’endort sans le sein, et chez les parents, on a le droit à ce réconfort.
    - Garder le sein sans le sevrer à la maison aidera à s’habituer à se séparer, pas de tout en même temps!
    - Pour la fatigue quand on travaille, le câlin de son enfant au sein, çà répare, le soir et en cas de réveil, mieux que d’entendre pleurer et de bercer en ayant sevré.
    Rassurez le papa, bébé va apprendre à faire ses nuits en douceur et avec confiance en ses parents!
    //
  • Question
    Maman comblée depuis 3 mois par une magnifique petite fille, je me pose toutes les questions du monde pour comprendre pourquoi ma fille ne veut pas dormir en journée. Le soir, le rituel est rôdé : bain + sein de Maman + petite berceuse chantée par mes soins + bisou (1 seul et pas 36 ! Pour suivre vos conseils) et elle gazouille gentiment avant de s’endormir. Elle appelle la nuit pour la tétée, sans pleurer, est souriante quand je la prends pour lui donner à boire et se rendort toute seule dans le noir.
    Mais en journée, c’est beaucoup plus compliqué ! 45 minutes de voiture parviennent à l’endormir profondément mais sans cela (et la pédiatre veut que la balade en voiture alibi cesse), à la maison, dans le transat ou la nacelle (allongée), elle lutte et ne s’endort qu’au prix de pleurs, parfois de crises de colère. Je la rassure, lui tiens la main pour l’aider à s’endormir et la berce dès qu’elle se réveille. Si elle parvient à s’endormir c’est pour 35 minutes “montre en main” mais au-delà il faut la bercer pour anticiper un réveil puis elle se rendort grâce aux mouvements. Qu’en sera-t-il de la crèche dans 2 mois ? Je précise que c’est un bébé très éveillé qui s’intéresse beaucoup à son environnement et adore venir dans les bras, son Papa est très présent. Merci d’avance de vos conseils.
    Réponse

    J’ai l’impression que c’est l’idée de la crèche dans 2 mois qui vous fait penser qu’elle doit faire des siestes d’une durée déterminée? Quand un bébé entre à la crèche à 5 mois, les auxiliaires suivent son rythme, elle fera des petits sommes à son gré, souvent dans le lieu de vie, et on ne comptera pas un temps de sommeil obligé! Les petits africains somnolent sur le dos de leur maman, ou à leur côté au marché, personne ne compte leur temps de sommeil! Suivez donc le rythme de votre bébé sans chercher à la “faire dormir”. Si elle a du mal à trouver son sommeil, mettez-là dans le porte-bébé, même à la maison, ou dans un vrai berceau qui berce. Et ne comptez pas les tétées-câlin. Et si elle a envie de rire et de jouer, laissez-là s’éveiller. Heureusement que le papa participe, car c’est vrai, nous les parents, nous aimerions bien une petite sieste…

    //
  • Question

    Mon petit garçon de 7 mois va rentrer en crèche au mois d’avril.. Il s’endort toujours après que nous le berçons en chantant. Nous le déposons endormi (ou disons très somnolent) dans son lit et lui faisons un câlin et il s’endort bien comme cela et se réveille serein dans son lit qu’il semble apprécier. Quand il est fatigué, si j’essaie de le mettre dans son lit et que je chante, le câline, reste avec lui, ou si je le laisse seul, il s’agite davantage, essaie de se retourner en s’accrochant aux barreaux… et finit toujours par pleurer. Il n’en est que plus énervé et ne semble pas du tout aller vers le sommeil (et je suis contre l’idée de le laisser pleurer pour qu’il s’endorme épuisé et découragé) Je souhaiterais qu’il arrive peu à peu à s’endormir dans son lit calmement. Cela ne me dérange pas de le bercer mais j’angoisse à l’idée qu’à la crèche il ne puisse bénéficier de la même attention et qu’il n’arrive pas à trouver son sommeil…. et qu’il pleure, de fatigue, de détresse. Comment lui “apprendre”, peu à peu, comment l’aider à s’apaiser et à s’endormir ?

    Merci par avance de l’attention que vous porterez à ma question et encore merci pour tout ce que vous faites.

    Réponse

    Merci pour vos encouragements.

    A la crèche, on ne laisse pas les bébés dormir sans la présence d’un adulte, et les professionnelles sont très apaisantes pour les petits nouveaux. L’enfant comprend bien qu’à la crèche, c’est comme çà; à la maison ainsi; avec maman comme çà, avec papa autrement et encore différemment avec Mamie… C’est ce qui le construit. Ne vous inquiétez pas mais continuez d’autant plus à lui donner de la présence quand il en a besoin chez vous…

    //
  • Question
    J’allaite ma fille de 9 mois et demi depuis sa naissance, nous avons introduit les purées et les compotes à 6 mois puis les protéines à 7 mois. Elle a bien mangé ses purées et compotes jusqu’à sa première maladie, le début du quatre pattes, son entrée en crèche et sa première dent qui ont eu lieu en même temps à l’âge de 8 mois ! Elle mange encore la compote mais fait la grève de la purée depuis 1 mois et demi donc… Sa courbe de poids s’est considérablement ralentie (mais pas celle de la taille), ma pédiatre ne s’inquiète pas mais moi ça commence à me stresser pensant que tout allait rentrer dans l’ordre rapidement. Elle ne se réveille pas particulièrement la nuit pour manger. J’aimerai savoir ce que je peux lui proposer en plus des tétées (le soir par exemple car j’ai l’impression d’avoir moins de lait), parfois j’essaye la compote mais elle n’en prend que quelques cuillères et les auxiliaires de la crèche me le déconseille : ai-je affaire à une petite mangeuse ? Je tire mon lait pour le goûter à la crèche, 180 ml qu’elle prend bien. Elle pèse presque 8 kgs pour 71 cm et est née à 2990grs pour 48 cm. Quels sont vos conseils ? 

    Réponse

    Comme dit votre pédiatre, c’est la taille le plus important! Son poids et sa taille de naissance n’étaient pas importants même si dans les normes, elle n’est donc pas programmée pour être obèse (et tant mieux!)

    La courbe de poids connait souvent une pause lors de l’adaptation en collectivité, vous avez bien fait de ne pas la sevrer en + mais de lui garder les tétées à la demande à la maison. Vous pouvez ainsi rester souple, tant qu’elle tétera, elle fera venir votre lait. Vous pouvez compléter par des laitages (plus nourrissants que la compote). Ce n’est pas grave si elle n’aime pas les purées en ce moment. Avec votre lait, petits suisses, yaourts, éventuellement mélangés de compote, petits repas à la demande, la courbe va reprendre son ascension. 
    //
  • Question
    Je vais probablement reprendre le travail début janvier alors que mon petit Vincent (8 mois) est toujours au sein et tète environs 4 fois la journée (cad le matin et pendant la journée, sans compter le coucher et la nuit).
    Pour reprendre le travail je vais devoir le sevrer pour la journée, mais je souhaite garder les tétées de nuit au moins jusqu’à ses 1 an.
    Réponse

    Vous n’allez pas le sevrer puisque vous allez pouvoir l’allaiter quand vous ne travaillerez pas. Mais vous allez le diversifier, en lui donnant déjà des repas à la cuiller, yaourts, petits suisses et compotes, ce qu’il aime, en terminant au sein si besoin. A la crèche, les professionnelles seront très souples, ces enfants prennent plusieurs petits repas, et tètent au retour de leur maman. Il ne devrait y avoir aucun pb dès lors que vous leur gardez ces petites tétées pour adoucir la séparation

    //
  • Question

    Je vais reprendre mon activité professionnelle et je vais laisser mon fils à la crèche, il aura 5 mois
C’est mon premier enfant, et j’ai eu du mal à l’avoir, maintenant il est là, c’est le plus important!
Est-ce qu’il sera perturbé par ce changement ?
Comment l’habituer ? Même moi, je serais surement angoissée de le laisser, j’appréhende vraiment…
Comment préparer cette séparation
?Merci de votre aide

    Réponse

    Oui, c’est difficile de se séparer, il faut reconnaître que notre civilisation impose des séparations bien tôt dans la vie du petit, et les mamans le ressentent! Heureusement, la crèche est un milieu sûr, avec des professionnelles formées aux besoins des bébés. Vous aurez une période d’adaptation qui permettra au bébé de s’approprier son nouvel environnement. Ainsi, tout devrait très bien se passer, 5 mois est un âge très sociable! 

    //