Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : Amis

  • Question

    Je suis la maman d’une petite fille de 4 ans 1/2, scolarisée en moyenne section de maternelle, que j’élève avec son Papa, mais sans frère ni sœur. Elle est une petite fille plutôt sage, sociable qui s’intègre bien à l’école, au centre de loisirs (retour des maîtresses, Atsem, animatrice).
    Cependant, j’ai remarqué une difficulté à jouer avec des enfants (et surtout des filles) de son âge. Il me semblait avoir noté une amélioration mais si réelle, elle a été brève. Il est vrai que ma sœur ayant 2 garçons (12 et 15 ans), qu’elle voit beaucoup et ce dès sa naissance car sommes voisins elle les adore et de fait je pense elle a très vite toujours été attiré par des garçons plus grands, délaissant la compagnie d’enfants de son âge (et surtout des filles). Bref ces constats, partagés par mon mari, me désolent et je m’inquiète pour l’avenir à moyen terme, je me dis qu’elle devrait tisser des liens avec des filles de son âge pour ensuite s’intégrer plus facilement l’an prochain en grande section puis en CP.
    De plus, ce mois de février sa maîtresse a noté sur une évaluation “qu’elle est à l’écoute, appliquée dans son travail mais qu’elle a des difficultés à rentrer dans les activités proposées (notamment en motricité)”. J’en ai parlé à ma fille, elle me dit que c’est parce que la journée est longue sans Papa et Maman et qu’elle s’ennuie.
    Qu’en pensez-vous ? Comment remédier à cette situation ?
    Vous remerciant sincèrement pour l’attention que vous porterez à ma demande et la réponse que vous pourriez y apporter.

    Réponse

    Les enfants uniques, toujours respectés par leurs parents, ou des cousins grands et bienveillants, ont en effet une impression d’ennui à l’école car il y a moins de communication par le langage; et plus par les pieds qui courent ou les mains qui poussent. Votre fille aura un profil d’intellectuelle, c’est une chance pour elle. Mais si on considère son avance comme un manque d’adaptation à la jungle de la récréation, elle va finir par penser que ses parents ne la trouvent pas normale et décrocher! Dites-lui que vous la comprenez, et elle trouvera, garçon ou fille, un enfant aussi subtile qu’elle!

    //