Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : alimentation/nutrition

  • Question

    Je suis une maman solo (le papa est parti pendant ma grossesse).
    Ma fille, 20 mois, a toujours difficilement mangé avec moi (mais également avec ma mère, lorsqu’elle la garde).
    En revanche, elle mange bien avec sa nounou.
    Elle a une constipation chronique et est sous Forlax.
    Elle fait ses selles normalement avec la nounou, jamais avec moi (ou ma mère).
    Depuis quelques temps, les nuits sont également compliquées: elle m’appelle pour des câlins.
    J’avoue que je suis perdue.
    J’ai essayé de lui tenir tête (“tu ne veux pas manger, tu ne manges pas”), mais elle n’en a que faire: elle ne mange pas (ma fille pèse à peine 11 kg: trop peu, selon la pédiatre).
    Pour les selles, j’essaie aussi de ne pas lui en parler, pour ne pas la stresser.
    Mais rien ne semble fonctionner. J’en arrive à me dire que je devrais peut-être aller voir un pédopsychiatre?

    Réponse

    Essayez déjà de remplacer ses repas par un bon biberon de lait de croissance, 4/jour s’il le faut, quand elle est avec vous ou votre mère. C’est aussi nourrissant que les repas. Continuez de suivre les conseils de son médecin pour le laxatif afin que les selles ne soient pas trop dures à faire. Vous dites qu’elle ne veut pas de câlins… sauf la nuit! Répondez-lui, donnez-lui justement un biberon de lait. Cessez de “lui tenir tête”. Et en effet, un pédopsychiatre sera de bon conseil.

    //
  • Question

    Bonjour, je suis la maman d’un garçon de 6 mois. Avec son papa nous avons tout essayé, mais il ne dort pas plus de 30-40 minutes en journée sauf si je le garde avec moi et qu’il peut “re tetouiller” entre deux,et encore il ne se rendort pas toujours…idem en poussette ou voiture..il tète plusieurs fois par nuit,mais jamais le même nombre (2 a 4fois..).ayant un réflexe d’éjection fort, il a eu ses premiers mois des problèmes de reflux interne. En dehors de cela il est très éveillé et curieux,a un bon développement…les micro siestes sont elles dues à une sensation de faim?le mois prochain il ira chez sa nounou car je vais reprendre le travail,je voudrai poursuivre l allaitement matin et soir mais j’ai peur qu’il ait faim en journée vu qu’il tête variablement… Merci pour vos précieux conseils!!

    Réponse

    Les tétées ont une fonction de réassurance autant que de nutrition. Elles lui permettent de se construire joyeusement, de découvrir le monde avec enthousiasme, parce que, quand arrive un petit stress, hop, il peut se réunifier avec maman. A 6 mois, il va diversifier son alimentation et la journée, il faudra que la nounou soit très souple, avec plein de petits repas, il se réglera tout seul progressivement. C’est bien de garder la tété des retrouvailles et des petits réveils!

    //
  • Question
    Je me permet de vous écrire suite à la lecture des “questions/réponses” dans lesquels je me suis bcp retrouvé à plusieurs reprises mais pas tout à fait non plus, alors je suis toujours à la recherche de réponses à mes questions…
    Je suis maman d un petit garçon de 3ans et demis, qui a relativement bien mangé jusque là, il est rentré en maternelle en septembre et s y plait bcp, il reste le midi à la cantine mais à décidé de ne pas manger ce qu on lui proposait (on a essayé de savoir pourquoi sa réponse “ce n est pas comme à la maison” je peux comprendre! il n accepte que le pain!) cela ne me dérangeait pas plus que cela tant qu il mangeait “correctement” le soir à la maison, mais depuis un mois, il a aussi décidé de ne plus manger le soir non plus (ses réponses sont divers et varié “j aime pas être assis, ça plie mes jambes”(!), ou bien tout simplement “je n aime pas ou je n ai pas faim”) on a à peu près tout essayé (le laisser devant son assiette, le coucher le ventre vide, faire diversion, récompense, s énerver, discuter, rien n y fait si j ai bien compris une chose c’est qu on ne peux pas “forcer” un enfant à manger) c’est un petit garçon au caractère bien trempé, qui peux faire de grosses colères que j ai appris à “gérer” avec lui et a accepté, mais quand il dit non c’est non! Il a également “décidé” de ne pas manger si nous étions pas à la maison il répond systématiquement “non merci j en ai à la maison”(!).
     J ai contacté une pedopsy afin de mieux comprendre et peut être voir si il ne voulait pas nous faire passer un message plus facile à dire à une tierce personne! Dans un premier temps elle nous a conseillé de “desangoissé” le repas en lui laissant le choix de se qu il voulait manger, bilan il mange oui mais que des cochonnerie (gâteaux, chips, chocolat, bonbons)
    Petit détail qui a peut être son importance, il toussote quand il mange!
    Réponse

    C’est un épisode de néophobie alimentaire comme il y en a fréquemment à cet âge. S’il tousse en mangeant ou en buvant un biberon, il peut en effet avoir un trouble de déglutition qui l’effraie? A vérifier avec son médecin. Une fois ceci éliminé, vous pouvez le laisser manger ce qu’il aime et compléter par un biberon de lait de croissance le soir. Jusqu’à ce que cela passe tout seul…

     

    //
  • Question
    ma fille née le 11 novembre 2012 est chez une nounou depuis plus d’1 an
    l’an passé elle était la plus petite, ses compagnons +/- réguliers, 3 filles et 1 garçon sont rentrés à l’école
    depuis septembre 2 bébés de 6 et 9 mois (8 et 11 maintenant) sont arrivés
    pas forcément tous les jours, elle vomit avant de manger, ou à la 1° bouchée, ou même après
    parfois il y a juste une régurgitation
    alors qu’elle dit qu’elle a faim
    il lui est aussi arrivé de se cacher quand sa nounou appelait à table
    elle, si joyeuse et fofolle, est toute tristounette
    (pas à la maison, juste chez sa nounou)
    quel est le bon comportement à adopter ?
    Réponse

    Il faut la faire examiner par son médecin pour vérifier qu’il n’y a pas de cause organique, une reflux tardif. Et vérifier sa courbe de poids. Si celle-ci est normale, ne pas insister pour qu’elle mange comme une grande, peut-être qu’elle veut revenir au biberon de lait pour compléter son repas? Ne pas la forcer. Si tous ces conseils ne marchent pas, voir la psychologue. Peut-être celle de la PMI, qui aidera aussi la nounou?

    //
  • Question

    Ma fille de 14 mois ne fait pas ses nuits depuis ses 4 mois depuis l’arrêt du sein, et réclame un biberon (biberon de 180 à 210 ml),
    voici ses repas matin: biberon de 210 ml
    midi: viande ou poisson avec légume ou pâte, yaourt et eau (mange comme nous)
    goûter: compote, kiri et 2 biscuit et eau ou jus d’orange
    soir: légume et viande si pas eu au midi (mange comme nous), yaourt et biberon de 300 ml avec céréale
    Nous sommes épuisés et ne savons plus quoi faire!

    Réponse

    Le besoin d’un biberon dans la nuit est en effet très fréquent à cet âge, car l’enfant a dû se séparer du sein, souvent de sa maman si celle-ci travaille au dehors, apprendre à marcher, essaiyer de comprendre son environnement… Cela fait du stress qui la réveille la nuit et seul le lait et la présence de sa maman ou de son père la réconforte. En la grondant, la laissant pleurer, vous vous fatiguez et l’angoissez encore plus! Essayez d’alterner les nuits: une papa, une maman; de vous coucher tôt… et ne vous inquiétez pas, cela passera.

    //
  • Question

    Ma femme et moi avons un petit garçon de 2 ans et demi. Alors que plus petit il mangeait à peu prés de tout, pour caricaturer, depuis un peu moins d’un an il ne veut rien avaler d’autre que des pâtes. Il refuse les légumes. Nous sommes un peu démunis face à cette situation car les repas s’éternisent et deviennent “tendus”, en particulier le repas du soir. Il est difficile de faire le tri sur tous les avis que nous voyons sur le sujet (au lit sans manger, être plus ferme…). Nous faisons peut-être l’erreur de lui demander ce qu’il veut plutôt que de lui “imposer” un repas que nous choisissons…
    D’après votre expérience la situation et sa durée sont-elle inquiétante, faut-il effectivement durcir le ton, peut-on aller jusqu’à coucher un enfant de cette âge sans manger s’il refuse de manger ce que nous lui préparons ? Bref plein d’interrogations pour nous et auxquelles il n’est pas facile de trouver des réponses, on entend tout et son contraire…

    Réponse

    On dirait qu’on va revenir au “Toto, mange ta soupe!” de l’après-guerre, quand on bourrait l’estomac des petits de soupe en période de restrictions! Depuis que l’on respecte les goûts et l’appétit des tout-petits, on a pris 6 cm de taille en une génération. “5 fruits ou 5 légumes”, c’est pour les adultes et faire marcher le commerce des fruits et légumes… Pitié pour ce petit. Il mange très bien! Les pâtes tous les jours, comme base de repas, c’est à l’italienne, et alors? Et le soir, vous présentez des pâtes avec du jambon, et s’il est vraiment trop fatigué pour manger, un biberon de lait de croissance remplace tb le repas. Cool!

    //
  • Question

    Ma fille ne voulait pas prendre du biberon du tout, ma pédiatre m’a suggéré de lui donner du blédidéj et hop surprise ma fille l’a pris et je lui ai donné midi et après midi après c’est soir et maintenant c’est le matin ça fait presque 1 mois juste j’ai remarqué que ma fille ne mange pas du tout, est ce un rapport avec ce type de lait sachant qu’il est bourratif je crois et le pourcentage énergétique est élevé par rapport au lait en poudre?? j’ai essayé de lui donné le lait en poudre mais elle boit pas sa quantité normal à prendre???

    Réponse

    Oui, le lait parfumé et additionné de céréales est une très bonne façon de faire accepter le biberon. Si elle en prend un la matin, et un au coucher, c’est nourrissant. Entre ces deux biberons, laissez-la prendre de plus petits big de lait ou manger à la cuiller, ne stressez pas si ce sont alors de petites rations! Tout va bien!

    //
  • Question

    A 18 mois, il boit du lait demi écrémé pensez-vous que le lait de croissance soit vraiment mieux?

    Réponse

    Le lait de croissance apporte des acides gras en bonne proportion pour cet âge, du fer, de la vitamine D. Mais quand vous n’en avez pas, le lait 1/2 écrémé est possible…

    //
  • Question

    J’ai ma fille de 31 mois qui ne mange toujours pas des morceaux ce n’est pas un plaisir pour elle de manger
    Je l’ai changé de nounou car elle a eu des problèmes avec elle alors j’espère qu’avec la nouvelle ça va la débloquer
    La nourriture m’inquiète car Emma pèse tout juste 12 kgs et en septembre je dois la mettre à l’école et à la cantine car mes horaires de travail ne me permettent pas d’aller la chercher Quoi faire ? Merci pour votre réponse Carole V.

    Réponse

    Je suppose qu’Emma préfère encore les biberons? C’était peut-être déjà un nouveau-né menue, comme vous même ou son père. Si son développement ne requiert pas beaucoup d’ingrédients, il est normal qu’elle chipote et préfère téter son lait. Je suppose que son médecin la trouve en bonne santé. Si elle prend un biberon de lait de croissance matin et soir, et grignote des aliments sans morceaux, elle ne manquera de rien. Ne vous inquiétez pas pour la cantine, elle trouvera son compte entre les pâtes molles, les frites avec les doigts, un yaourt… Et cela ne fait que 5 repas sur les 28 de la semaine!

    //
  • Question

    J’ai un bébé qui aura 4 mois le 21 juin. Il est traité pour un RGO par Inexium et Gaviscon. De plus, le pédiatre suspectant une allergie aux protéines de lait de vache, nous avons utilisé un lait sans lait de vache (Novalac allernova AR) pendant un moment mais mon fils n’en voulait plus, il pleurait à chaque biberon, ne prenait quasiment rien…etc donc nous avons essayé le lait Prémichèvre premier âge. Là, il prenait bien ses biberons et régurgitait beaucoup moins voire pas du tout. J’en ai parlé à mon pédiatre qui est totalement contre ce type de lait qui argue qu’il n’y a pas tous les nutriments nécessaires à la bonne croissance des bébés dans ce type de lait. Il nous a donc fait essayer Modilac riz mais, si nous lui avons fait accepter ce lait pendant un petit moment (à force de persévérance!…), là il n’en veut plus, régurgite toute la journée et pleure à chaque biberon. Je lui ai donc reproposé le lait de chèvre et cela va mieux ; il prend beaucoup mieux ses biberons et régurgite beaucoup beaucoup moins!… J’aurais donc voulu savoir ce que vous pensez de ce lait s’il vous plaît ; puis-je continuer à le lui donner sans risque pour sa santé?

    Réponse

    Les pb digestifs, pour un bébé inconfortable, qui est traité pour un reflux et pour lequel le pédiatre préfère ne pas prendre le risque d’allergie à des protéines non-humaines, qu’elles soient bovines, caprines, ou autres. En effet, les laits non “infantiles” sont carencés pour le développement si important à cet âge. mais vous avez toute une gamme de laits infantiles dont les protéines sont traitées pour ne pas être allergisantes, vous devriez trouver. Pour la diversification, l’idéal est de goûter un peu de compote et de purée à partir de 5 mois et d’avoir de vrais repas à 6. Le faire + tôt, c’est un risque de + pour ce bébé à l’intestin immature. Patience…

    //
  • Question

    Ma fille de 18 mois qui jusqu’à présent mangeait de tout avec plaisir et gourmandise, seule et proprement, refuse depuis 15 jours les légumes et la viande. Elle accepte par contre ses 2 biberons, les petits gervais, le pain ou les “tateaux…” (gateaux) qu’elle sait très bien me réclamer. Comment se comporter face à son refus de manger ses légumes ? En insistant un peu elle mange quelques cuillères mais j’ai la désagréable sensation de la forcer. Faut-il passer au dessert et au pain sans insister du tout sur les légumes ? Faut-il au contraire la priver de pain ? Merci beaucoup de m’aiguiller.

    Réponse

    Les légumes ne sont absolument pas indispensables si vous donnez du lait “de croissance”. En effet, si vous la forcez, vous allez la bloquer. Elle y reviendra toute seule, plus tard…

    //
  • Question

    Mon petit garçon de 14 mois mange bien à la crèche, mais avec son papa et moi c’est très compliqué. Le soir, il ne veut plus diner. Il y a quelques temps on a remplacé son biberon par un yaourt, on a avancé l’heure du diner en pensant qu’il était trop fatigué pour avoir envie de manger, on a fait des purées plus liquides… Et maintenant il ne veut plus manger du tout. Le problème s’il ne mange pas c’est qu’il nous réveille a 5h du matin ! Depuis quelques jours il ne veut plus de biberon le matin. Il n’a pas grossi depuis fin janvier, ni grandi d’ailleurs. Que devons nous faire ?

    Réponse

    On est toujours trop pressé d’imposer des concepts de grands à des moins de 3 ans: il doit être fatigué par sa journée de crèche, les activités avec les autres enfants, le rythme collectif, le bruit de la vie des autres… et le soir, lorsqu’il retrouve sa maman, il a besoin de repos: peu de dîner, un peu de lait au biberon, et tomber de sommeil… pour se réveiller à 5h du matin. C’est tôt pour lui, mais quand on est parents de jeunes enfants, on ne peut pas avoir soirée et grasse mat! Couchez-vous tôt, vous aussi!

    //
  • Question
    J’aimerais avoir votre avis sur ses repas de ma fille, 8 mois, celui du soir me paraissant un peu lourd : 
    - le matin : une tétée +ou- un biberon de 90ml de lait de suite
    - le midi : des légumes à volonté (soit 130 à 160g) + 10g de viande. Elle refuse généralement les fruits (même si je réduis la quantité de légumes) mais réclame vivement un biberon de lait de suite (environ 120ml) ; elle refuse les petits suisses
    - au gouter : certains jours elle prendra environ 60g de fruits mais les refuse la plupart du temps et rale jusqu’a obtenir son biberon de lait de suite (150ml)
    - le soir : 90ml de lait de suite + 140g environ de légumes + 100g environ de fruits + une tétée au coucher
    Il me semble que si çà roule comme çà je peux continuer à l’écouter mais j’aimerais quand même avoir votre avis. Je précise qu’elle est en pleine forme.
    Réponse

    Le régime alimentaire doit être conforme aux recommandations du plan nutrition santé et personnalisé par votre pédiatre pour le bien être de l’enfant, des parents, et jugé sur la courbe de développement, le poids et la taille.Dans votre cas, elle est “en pleine” forme”, ce qu’elle prend est tout à fait conforme, avec des tétées câlins, continuez comme çà, c’est merveilleux!

    //
  • Question
    J’aimerais avoir votre avis sur ce qu’il y a plus sain. Mon petit garçon a bientôt 11 mois et depuis le début de la diversification alimentaire c’est un peu la “guerre” avec mes beaux-parents pour leur faire comprendre qu’il est préférable de faire légumes par légume que les soupes de plusieurs légumes comme il y a 35 ans (âge de mon mari) et d’après plusieurs infos les petits pots seraient plus sûrs que les légumes frais.

    J’aimerais bien savoir ce qui est le mieux pour lui, sachant que le petit frère arrive dans quelques mois.

    Réponse

    Plus important entre les petits pots et le frais? Légume par légume ou tout ensemble? pour l’enfant? Je dirais:

    - d’une part, aux grands-parents de toujours faire confiance à ce que ressent la maman, chaque enfant est unique;
    - d’autre part à la maman, d’éviter si possible le conflit avec les grands-parents…

    Pour répondre plus précisément:
    - Au moment de la diversification, à 6 mois, mieux vaut introduire les aliments l’un après l’autre pour s’assurer que bébé n’est pas allergique au nouveau produit. Mais une fois qu’il les a tous connus, c’est comme la maman sent qu’il préfère.
    - Les petits pots ont recours à des produits cultivés avec des contrats assurant le moins possible d’engrais, pesticides, les légumes n’ont pas fabriqué des nitrates en vieillissant pendant la distribution, et l’onctuosité est optimale. Mais les légumes cuisinés à la maison ont le goût de votre cuisine. L’idéal, c’est quand l’enfant aime les 2: chez Mamie, c’est comme ci; chez maman, c’est comme çà… Et la vie est en stéréo…
    //
  • Question
    Je suis en pleine lecture de votre livre “élever mon enfant aujourd’hui”, il m’apporte beaucoup de réponse et d’aide, merci !

    Je me permets cependant de vous contacter car j’ai quelques soucis avec mon fils unique de 18 mois. Il mange tout seul (et se débrouille très bien) depuis qu’il a 14 mois. Tout se passait plutôt bien, mais depuis quelques semaines, il retourne son assiette, crache les aliments qu’il a en bouche et retourne son verre dans son assiette. Nous avons beau hausser le ton, lui expliquer, dire qu’il faut faire comme maman et papa, etc, rien n’y fait.
    J’avoue que je ne sais plus du tout quoi faire, mon conjoint s’énerve et le retourne (du coup il nous tourne le dos) et nos repas finissent en catastrophe. 
    Quand il n’a plus faim, il met ses couverts dans son assiette et nous la tend, donc je ne pense pas que ce soit ça, mais je ne trouve pas d’explication.
    Réponse

    Avec toute la bonne volonté de parents qui veulent “bien élever” leur enfant, vous vous trompez d’âge dans vos exigences; et du coup, vous apprenez à votre enfant non pas à se tenir bien mais à jouer en provoquant ses parents. Il est tout petit, 18 mois! Nos grands parents appelaient 7 ans l’âge de raison. Je vous conseille soit de le faire manger avant le repas des grands, dans un gentil tête à tête, soit avec vous mais en le faisant manger sans gronder, de ne jamais le retenir à table plus longtemps qu’il ne le peut. S’il joue de vos nerfs, retourne ses couverts: lui dire “c’est pas grave, tu n’as pas faim et préfères jouer, tu auras un biberon de lait à la place” et le laisser jouer sans hausser le ton. S’il dit “non! je veux manger!” mais continue de vous provoquer: “je te comprends, mais tu es trop petit pour manger avec les grands” et vous le ferez manger avant ou après, gentiment. Fâcheries et punitions n’ont pas de sens à cet âge, et ne font que l’endurcir contre son papa plein de bonne volonté!

    //
  • Question

    Mon fils de 16 mois est plein d’énergie, de curiosité, de bonne humeur !
    Mais les heures de repas deviennent difficiles. Il n’est pas grand mangeur, préférant goûter à tout, un petit peu, et repartir courir et jouer.
    Fréquemment, il ne veut rien manger (ou si peu) et commence à essayer de sortir de sa petite chaise, à “chouiner” pour que je le prenne sur mes genoux. Un jour, il s’est mis en colère et s’est mis à pleurer. Je suis allée le mettre dans sa chambre, dans son lit,  en lui expliquant que oui, il pouvait être en colère ou ne pas avoir faim, ou avoir sommeil, mais que moi, j’avais le droit de manger tranquillement. Il a pleuré, seul, pendant 5 minutes et je lui allée le chercher. Je ne supporte pas de le laisser pleurer plus de 5 minutes, je trouve cela cruel. Mon entourage me dit qu’il tente de me “manipuler” (“il suffit que j’appelle pour que maman vienne, je suis donc le roi !”). Je déteste ce genre de réflexions.
    Je pense qu’il n’est pas bon de le forcer à manger s’il ne veut pas. Cela dit, c’est un petit moineau et je suis inquiète pour sa croissance.
    Je ne sais pas si je dois le garder avec nous à table jusqu’à ce que nous ayons fini de manger ou le laisser sortir de table pour vaquer à ses occupations.
    Que faire ?

    Réponse

    Vous avez compris beaucoup de choses et en particulier qu’il ne faut pas écouter ceux qui vous disent qu’à 16 mois, bébé vous manipule!

    Par contre, il est illusoire de faire “tenir à table” un enfant de cet âge… Votre rôle est d’acheter les aliments, de les préparer, de les disposer à sa portée. Ensuite, s’il n’a pas faim, laissez-le jouer et donnez lui un biberon de lait de croissance le matin et le soir: avec çà il est bien nourri, le reste c’est pour le plaisir. Vous vous inquiétez pour sa croissance parce que c’est un petit format? Mais justement, plus on est menu, moins on a de besoins. En le forçant, c’est pire, vous le bloquez. Dès lors que son médecin vous dit qu’il suit sa courbe et qu’il est en bonne santé, ne faites aucune comédie pour les repas!
    Ouf!
    //
  • Question
    Mon fils a 15 mois et montre l’envie de vouloir apprendre a manger tout seul, je lui laisse et il arrive à se mettre la cuiller à la bouche mais au bout d’un moment, il la laisse et met les doigt, même dans la purée. Je tiens à penser que la saleté devient la façon d’apprentissage à manger pour les bébés; mais ma famille n’est pas d’accord avec moi, vous pensez quoi? Il faut laisser bébé manger à sa guise ou pas? Car si je  ne le laisse pas, il cesse de manger; il a toujours de sucer autre chose, comme le pain.
    Réponse

    Votre bébé est en pleine irruption dentaire, il a besoin d’avoir quelque chose dans sa bouche en même temps qu’il mange, c’est normal. Les microbes? C’est l’âge où l’on porte tout à sa bouche, justement pour s’immuniser: les doigts, le pain, votre trousseau de clés portent juste la quantité de microbes pour le vacciner. Par contre, il ne faut pas lui donner un repas périmé ou gardé au chaud, parce que là, ce sont des millions de colibacilles. Je crois que vos proches confondent. Qu’ils vous fassent confiance: “la mère est la véritable spécialiste de son bébé” disait un célèbre pédiatre anglais.

    //
  • Question

    Je me pose la question de savoir quand puis-je arrêter la stérilisation des biberons, à savoir que mon bébé a 5 mois et demi

    Réponse

    A partir du moment où vous lui donnez à manger à la cuiller, vous pouvez aussi laver vos biberons à la main, puis au lave-vaisselle à 60° et bien les laisser sécher la tête en bas, sur une grille (pas sur un torchon nid à microbes). L’hygiène reste importante, nous avons beaucoup de gastro-entérites. Si vous n’êtes pas sure de votre méthode, vous pouvez continuer de les stériliser dès lors que cette habitude ne vous complique pas vraiment la vie… Car un fond de biberon mal lavé est un bouillon de culture!

    //
  • Question

    J’ai une petite fille de 5 mois et 20 jours et je ne sais pas comment commencer a la nourrir svp je veux des conseils pour diversifier son alimentation?

    J’ai une autre question:  elle a un sommeil très agité, elle dort tard, se réveille beaucoup la nuit, bouge beaucoup pendant qu’elle dort; alors je suis obligée de lui donner le sein pour qu’elle se rendorme, mais parfois, elle ne se rendort pas jusqu’au petit matin! Est-ce  normal ou pas? Que dois-je faire qu’elle ait  un sommeil régulier?  Merci!

    Réponse

    Vous abordez en effet l’âge de la diversification. Le planning vous en est donné dans son carnet de santé, par un tableau très bien fait. A cet âge, si votre médecin n’a pas décelé une allergie au lait de vache, vous pouvez commencer par de petites cuillerées de yaourt nature, de petits suisses pour bébé, ou mélangé à de la compote. Si elle aime, elle sera mieux calée pour la nuit… même si, à cet âge, il est normal d’avoir besoin de compléter par une tétée en s’endormant, et de se rassurer encore au sein de maman en cas de petits cauchemars… Allez-y avec progressivité!

    //
  • Question

    Notre fille de 2 ans et demi est capricieuse. Elle a tendance à résister aux consignes très souvent, refuse encore de manger toute seule à table (nous avons même essayé de la faire se lever de table sans manger et de la coucher ou encore de la laisser devant son assiette deux heures, la seule façon est de finir par la faire manger). Mais notre plus gros souci est que lorsqu’on lui résiste, elle crie, force sur sa gorge et finit par réussir à se faire vomir. Que faire ? Comment sortir de ce conflit ? Faut-il consulter ou calmer le jeu. Nous en sommes à crier et punir de plus en plus souvent.

    J’ai peur qu’en grandissant, elle tende vers des formes d’anorexie. Merci de vos conseils.

    J’avoue que son grand frère de 5 ans ne nous a jamais posé de souci ni pour manger ni pour obéir. Il écoute beaucoup les explications qu’on lui donne et les intègre toujours dans son mode de pensée et de décision. Sa soeur, au contraire, est peu enclin à écouter explications et conseils, se dérobe ou acquiesce et repart dans son obstination aussitôt.

    Personnellement, je ne peux m’empêcher de me dire que ma fille nous reproche un changement de vie un peu brutal : en septembre 2011, j’ai repris le travail après un congé parental, et je me suis trouvée avec de grosses responsabilités, avec beaucoup de travail, le plus souvent jusqu’à 20 h ou 21 h. Elle est donc passée d’une maman entièrement présente à une maman totalement absente, même si le papa a pris un congé parental et s’occupe très bien d’eux.

     

     

    Réponse

    Oh là là! Elle n’a que 2 ans et demi! Vous allez endurcir son caractère, et après vous direz: “elle est dure”! Vous croyez bien faire, vous avez l’expérience de votre aîné (mais c’était le premier, vous avez été très disponible… Le deuxième est toujours plus intrépide, apprend à vivre sa vie à sa façon car il doit se débrouiller avec la présence de l’aîné qui accapare d’emblée le champ verbal déjà mis en place avec ses parents). C’est par désespoir qu’elle se fait vomir. Il faut arrêter l’idée qu’elle doit manger toute seule, alors que ce sont les seuls moments où elle peut avoir votre attention. Donc, on se calme les parents, on se remet en confiance avec cette petite, on arrête les exigences trop précoces (nos grands-parents appelaient “âge de raison”: 7 ans). Vous allez travailler beaucoup mais le papa va être disponible? C’est très bien, pourvu qu’il soit vraiment disponible, patient et en admiration devant sa petite princesse. Cool!

    Si çà ne suffit pas complètement à dédramatiser, oui, ce sera bien de vous faire aider par un psychologue. Vous pouvez aller à la PMI de votre ville.

     

    //
  • Question
    J’allaite ma fille de 9 mois et demi depuis sa naissance, nous avons introduit les purées et les compotes à 6 mois puis les protéines à 7 mois. Elle a bien mangé ses purées et compotes jusqu’à sa première maladie, le début du quatre pattes, son entrée en crèche et sa première dent qui ont eu lieu en même temps à l’âge de 8 mois ! Elle mange encore la compote mais fait la grève de la purée depuis 1 mois et demi donc… Sa courbe de poids s’est considérablement ralentie (mais pas celle de la taille), ma pédiatre ne s’inquiète pas mais moi ça commence à me stresser pensant que tout allait rentrer dans l’ordre rapidement. Elle ne se réveille pas particulièrement la nuit pour manger. J’aimerai savoir ce que je peux lui proposer en plus des tétées (le soir par exemple car j’ai l’impression d’avoir moins de lait), parfois j’essaye la compote mais elle n’en prend que quelques cuillères et les auxiliaires de la crèche me le déconseille : ai-je affaire à une petite mangeuse ? Je tire mon lait pour le goûter à la crèche, 180 ml qu’elle prend bien. Elle pèse presque 8 kgs pour 71 cm et est née à 2990grs pour 48 cm. Quels sont vos conseils ? 

    Réponse

    Comme dit votre pédiatre, c’est la taille le plus important! Son poids et sa taille de naissance n’étaient pas importants même si dans les normes, elle n’est donc pas programmée pour être obèse (et tant mieux!)

    La courbe de poids connait souvent une pause lors de l’adaptation en collectivité, vous avez bien fait de ne pas la sevrer en + mais de lui garder les tétées à la demande à la maison. Vous pouvez ainsi rester souple, tant qu’elle tétera, elle fera venir votre lait. Vous pouvez compléter par des laitages (plus nourrissants que la compote). Ce n’est pas grave si elle n’aime pas les purées en ce moment. Avec votre lait, petits suisses, yaourts, éventuellement mélangés de compote, petits repas à la demande, la courbe va reprendre son ascension. 
    //
  • Question
    Je vais probablement reprendre le travail début janvier alors que mon petit Vincent (8 mois) est toujours au sein et tète environs 4 fois la journée (cad le matin et pendant la journée, sans compter le coucher et la nuit).
    Pour reprendre le travail je vais devoir le sevrer pour la journée, mais je souhaite garder les tétées de nuit au moins jusqu’à ses 1 an.
    Réponse

    Vous n’allez pas le sevrer puisque vous allez pouvoir l’allaiter quand vous ne travaillerez pas. Mais vous allez le diversifier, en lui donnant déjà des repas à la cuiller, yaourts, petits suisses et compotes, ce qu’il aime, en terminant au sein si besoin. A la crèche, les professionnelles seront très souples, ces enfants prennent plusieurs petits repas, et tètent au retour de leur maman. Il ne devrait y avoir aucun pb dès lors que vous leur gardez ces petites tétées pour adoucir la séparation

    //
  • Question

    J’ai une petite fille de 23 mois et je n’y arrive plus. 

    Un exemple les repas, elle ne fait que jouer avec la nourriture, elle mange salement et aime ça. Et je déteste ça.
    C’est pas vraiment de salir mais c’est que je ne veux pas qu’elle se tienne mal à l’extérieur de chez moi.
    Quand au bout de la 4ème fois elle met sa cuillère de  yaourt sur la table pour l’étaler je lui dis que je ne veux pas qu’elle se tienne ainsi, qu’on ne joue pas avec la nourriture et je la punis dans sa chambre 5-10 min. et elle recommence au prochain repas.J’ai tout essayé => de lui expliquer, de la faire nettoyer, d’être absente rien n’y fait!!!
    Comment je peux aborder ce problème?
    Et je voulais juste préciser que ce qui me fait craquer c’est qu’à midi, j’ai eu droit à ce qu’elle m’envoie le pot de yaourt dans le visage: punition de 15 minutes dans sa chambre car j’étais désemparée à en pleurer…
    Réponse

    Oh là là! Vous vous torturez pour rien du tout! Ce n’est pas une petite fille, c’est encore un bébé! Vous lui demandez de se tenir à table alors qu’elle ne comprend pas ce que çà pourrait vouloir dire. Votre exigence-punition l’exerce à la provocation. 

    Vous êtes trop angoissée par rapport à ce qu’on en dirait à l’extérieur. La tenue à table s’acquiert à 7 ans. “L’âge de raison” disaient nos grands-parents. En Asie, en Océanie, elle jouerait pendant que les adultes mangeraient sur la natte, viendrait sucer un petit bout, et s’endormirait encore au sein de sa mère. 

    A cet âge, on a besoin de découvrir, c’est tout. Donc, donnez-lui un bon biberon de lait de croissance le matin et avant le coucher, avec çà, elle est très bien nourrie pour sa croissance. Pour le reste, laissez la manger comme elle peut, si elle en met partout, ne la culpabilisez pas, donnez du lait ou de la purée fluide au biberon, une compote à boire. Et n’en soyez pas déçue, cela passe toujours. Sauf si vous continuez d’en faire un enjeu dans vos rapports. Alors, il faut vous faire aider par une psychologue pour dédramatiser…
    //
  • Question

    Question:

    A partir de quel âge peut-on commencer la diversification alimentaire pour le bébé?

    A quel moment introduire légumes, fruits viande, poisson, œuf ? A six mois ou à 4mois?

    Réponse

    Réponse:

    Lorsque bébé porte les objets à la bouche pour les sucer (5mois), c’est le signal qu’il peut goûter de la banane bien mûre, lécher la cuiller de compote ou de purée. Commencer plus tôt augmente le risqué d’allergie car l’intestin est immature.

    C’est à 6 mois qu’il prend en général un repas de légumes-viande suivie d’une compote, à midi ; et un goûter: compote ou laitage, à 16h.

    Pas à pas, on introduira le jaune d’oeuf, puis le poisson, vers 8 mois, en général.

    Mais cela dépend des bébés, il ne faut jamais forcer un nourrisson, le lait est un aliment complet! Bien des bébés mangent quelques cuillerées suivies d’un biberon ou d’une tétée…

    Vous suivrez les indications de votre médecin, adaptées aux intolérances ou allergies particulières à la famille…

    //
  • Question

    Vous ne me parlez pad des cereales pour bebe sans gluten … sont elles bonnes ?

     

    Réponse

    Mieux vaut un grand biberon de lait pur (protéines, bons acides gras) qu’un moins grand, épaissi de céréales (sucres lents)

    Mais tout dépend de l’appétit et de la corpulence de votre bébé…

    Par exemple:

    - S’il est un peu trop rond et satisfait sans céréales, c’est mieux de ne pas en abuser.
    - S’il est menu et mange mieux quand il y a une à 2 cuillerées à café dans son lait, pas de souci, à partir de 5 mois…
    A voir avec son pédiatre!
    //
  • Question

    Aujourd’hui mon fils a cinq mois et l’on me recommande de commencer la diversification alimentaire. Qu’en pensez vous? Par ailleurs, par anticipation je me demande aussi quoi et quand lui donner ses repas lorsqu’il aura six mois ?

    Réponse

    A cinq mois, bébé peut commencer à lécher quelques cuillerées de yaourt ou de compote pour bébé. C’est l’âge où bébé commence à porter les choses à sa bouche, c’est le signal qu’il peut tester les goûts. Mais le lait reste l’aliment complet. Les vrais repas, ce n’est qu’à 6 mois. Alors, on peut proposer de la purée de légumes et de la compote de fruits à midi, un laitage et compote à 16 heures, puis vous introduirez progressivement un peu de viande, blanche puis rouge, puis le poisson et le jaune d’oeuf. Etape par étape pour être sur qu’il n’a pas d’allergies…

    Et si bébé préfère le lait, on ne force jamais! Tout vient à son rythme dès lors qu’il grossit et grandit bien.

    Bon appétit!

    //
  • Question

    Un grand merci pour votre réponse rapide et claire. Nous allons suivre votre conseil, la laisser choisir son alimentation et attendre ses “progrès naturels”. Votre réponse nous a beaucoup rassurés car en plus de notre inquiétude, la pression de l’entourage (des grands-parents notamment…) était forte pour la “forcer à manger sainement”.

    Bonne continuation pour votre site, c’est très sympa de répondre aux questions des internautes (comme autrefois à la radio, j’aimais beaucoup votre émission, c’est pour cela que j’avais acheté vos ouvrages).

    Réponse

    Merci de vos encouragements.

    Permettez-moi de vous préciser ma pensée sur le mot de “progrès”: ce n’est pas un “progrès” de manger comme les adultes voudraient. Ce qui est un “progrès”, c’est de grandir, de parler de mieux en mieux.

    Quant aux grands-parents, ils me rappellent que, dans mon enfance, on calait les enfants avec “de la soupe” de légumes (on sortait de la guerre et des restrictions). “Mange ta soupe” était le refrain des tablées, j’ai vu des enfants s’endormir à table le ventre vide, sans dessert, parce qu’il n’arrivaient pas à avaler la soupe. Cela ne servait donc à rien!

    //
  • Question

    Je suis une de vos ferventes lectrices. Vos ouvrages (je soigne mon bébé, mon bébé dort bien, mon bébé mange bien…) m’ont guidé dans l’éducation, les soins de mes filles qui ont maintenant 5 ans et 3 ans. Je me permets de vous écrire aujourd’hui car je souhaiterais profiter de vos conseils concernant ma fille de 3 ans, qui ne mange que des pommes de terre sautées, du pain, des gâteaux, des crêpes, des gaufres, des fruits secs et du lait de croissance. Elle a commencé à 18 mois à refuser progressivement les purées puis les compotes maison, les yaourts (qu’elle avait toujours bien mangés depuis ses 6 mois), vers 2 ans elle ne mangeait plus que du pain, des gâteaux et du lait. Elle a rajouté de temps en temps un aliment (raisin sec, amande, gaufre…) mais elle a toujours refusé, en larmes, en se débattant, tout autre aliment qu’il soit entier, en morceaux, en purée. Nous n’avons pas voulu la forcer, on a essayé les explications (c’est important pour ta santé…), le chantage positif (si tu goûtes, tu auras un chocolat). Une fois, juste après ses 3 ans, après le biberon du matin, on a essayé de ne rien lui donner à manger d’autre qu’une assiette où il y avait un morceau de fromage, un morceau de fruit, un morceau de légume. Elle n’a rien mangé de la journée donc on a tout de suite arrêté. Son père et moi sommes très inquiets pour sa croissance future et sa santé (même si pour le moment sa courbe de croissance est normale). Jusqu’à ses 3 ans, on complétait les repas avec des biberons de lait de croissance, donc ça compensait les absences en vitamines, minéraux de son alimentation. Mais, depuis ses 3 ans, à part le biberon de 330ml de lait de croissance du matin (notre pédiatre nous a demandé de supprimer les autres biberons et elle refuse le lait au verre, au bol…), elle n’a aucune autre source calcium, de vitamines (à part les fruits secs). Si vous aviez des conseils à nous donner, pour traiter ses phobies alimentaires, nous vous serions très reconnaissants.

    Réponse

    Je comprends votre inquiétude. Mais plus vous insistez, la culpabilisez, la punissez, la récompensez, la laissez sans repas, plus la nourriture devient un problème pour elle, elle s’organise dans le refus!

    Votre pédiatre vous a rassurée en vous montrant que sa courbe de croissance est parfaite, on a créé les “laits de croissance” exprès pour les petits chipoteurs ne manquent de rien. Avec son biberon du matin, et au besoin un le soir si elle ne grossit pas trop, ses besoins en lait, calcium, protéines sont couverts. A midi une crêpe et quelques raisins secs, au goûter une gaufre, et ce sera parfait! Moins vous en parlerez, plus vous affirmerez “nous n’avons plus envie que tu manges des aliments dont tu ne veux pas”, et plus le blocage se lèvera. Quand? Peu importe… Ne vous fixez pas un objectif! Faites juste suivre sa croissance par son pédiatre tous les 6 mois…

    L’adage 5 fruits-5 légumes, c’est pour les adultes (et faire marcher l’agriculture…)!

    //
  • Question

    J’ai une petite question concernant notre fille qui a à présent 2 ans et 1 mois : elle réclame de plus en plus de lait infantile. A 1 an elle ne prenait qu’un gros biberon de lait le soir (alimentation diversifiée le reste de la journée). Depuis 6 mois, elle en demande le matin et le soir. A présent elle en réclame également le midi, au dépends des petits plats que nous lui préparons.

    Je rentre dans mon 8ème mois de grossesse et me demande s’il s’agit d’une régression de ma fille qui sent l’approche de l’arrivée du bébé.

    Je ne vois pas d’inconvénient à lui donner ses 3 biberons, d’autant qu’elle en profite pour les prendre dans mes bras parfois. Mais je me demande si cela est bon pour elle au niveau diététique.

    Qu’en pensez-vous SVP ?

    Réponse

    Le lait infantile est un aliment complet et il n’y a aucun problème diététique. La courbe de poids/taille vous montre si elle se développe harmonieusement, vérifiez-le avec son médecin.

    Il est certain que téter son biberon en particulier dans vos bras rassure votre petite fille – et peut-être vous aussi qui auriez peur de moins lui donner d’attentions quand le bébé sera là?

    Mais ce sera justement une occasion pour l’aînée de grandir. Sans la forcer, vous pouvez l’y encourager en la laissant prendre son déjeuner avec le papa le Week-end.

    //
  • Question

    Mon enfant ne veut plus son biberon à la crèche? Est ce normal? (14 mois). Par quoi le remplacer?

    Réponse

    Cela dépend des enfants, chacun sent ce qui lui convient. Il trouvera son calcium et ses protéines dans les yaourts ou petits suisses, et donnez-lui bien ses gouttes de vitamine D, qui fixent le calcium sur les os.

    //