Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Sujet : agressivité

  • Question

    Ma petite fille de 20 mois mord et donne souvent des coups de tête lorsqu’on la porte dans les bras. Je lui dis non fermement et lui explique qu’elle fait mal mais elle ne semble pas comprendre. Elle ne fait que rarement des câlins et jamais de bisous. Que puis je faire pour inverser le phénomène et l’arrêter de faire ca ? Elle fait ca avec moi et son papa. Merci.

    Réponse

    L’enfant n’a pas à faire de bisous, cela n’a aucune raison de l’intéresser! Et si vous lui en faites, elle mord parce qu’elle ne sait palus à quoi sert la bouche: pas à lécher, mordre ou bisouter, mais à parler, écouter, jouer: voilà le rôle de l’enfant. Les bisous, c’est votre mari qui doit vous les donner!

    //
  • Question

    Je suis la maman d’un petit garçon de 28 mois. J’ai eu des débuts difficiles avec lui ; accouchement horrible, allaitement raté, dépression post-partum, fatigue extrême, aucun soutien familial à proximité… Et j’ai peur d’avoir raté des choses avec lui. En effet il est très turbulent, grimpe partout, touche à tout au point qu’il est impossible d’aller chez des amis car il vide les placards, prend tout ce qui passe à sa portée. Il ne m’écoute pas, en ce moment je n’arrive même plus à lui changer la couche tant il me donne des coups de pieds. Dans la rue c’est un calvaire de se promener avec lui sans la poussette tant il est indiscipliné, faire des courses avec lui je n’y pense même pas.
    Le plus difficile est qu’il me frappe, me pince, me tire les cheveux ; j’ai honte de le dire mais cela fait aujourd’hui un an que cela dure… J’ai tenté de rester calme et d’expliquer, d’interrompre le geste, de m’énerver, rien n’y fait, il me frappe quand il est contrarié, pour jouer… Il me frappe beaucoup, pas mal aussi son père et quelquefois les autres enfants ou nos chats mais moins.
    Je précise que je n’utilise pas la fessée comme méthode éducative, il m’est arrivé de le taper en retour quand je n’en pouvais plus mais c’est rare et c’est arrivé bien après (plusieurs mois) qu’il ait commencé à nous brutaliser.
    Je ne sais plus quoi faire, je suis dépassée, cela fait longtemps que ça dure et je ne m’en sors plus.

    Réponse

    Il est probable que votre petit garçon a trouvé ce moyen pour vous rappeler qu’il est bien là et vous sortir de votre propre dépression. Mais du coup, vous en êtes excédée et cela le désempare encore plus. Il est tout petit, à 2 ans, et c’est encore le moment pour ne pas lui coller une étiquette d'”affreux Jojo” dont il ne saura pas ortie ensuite. Montrez vous bienveillante et retournez voir votre psy pour vous faire soutenir, allez à la maison verte, la ludothèque, la PMI, tous les dendroits où on pourra vous comprendre, tous les deux.

    //
  • Question

    Nous avons un garçon qui a eu 3 ans en fin d’année et une fille qui vient de naitre.
    Notre garçon, même seul, a toujours été actif dans sa journée. Comme tout enfant, il teste quotidiennement les limites mais ce qui nous déroute le plus c’est l’impression que rien ne l’affecte (sentiment partagé avec l’équipe de la crèche à l’époque et maintenant de l’école).
    Il est à l’école depuis la rentrée et il n’y a pas une semaine sans que j’entende qu’il a été dur, qu’il ne tient pas en place, qu’il n’écoute pas…tellement dur qu’il risque d’etre exclu de la cantine (dernièrement il a craché par terre, jeter sa nourriture et s’est roulé par terre)…(je ne sais d’ailleurs pas comment m’organiser si cela se produit)..Nous sommes passés helàs par toutes les phases: dialogue, punitions, fessées (que je regrette amerement, chantage même!!)
    Avec l’arrivée de sa soeur, nous pensons l’avoir préparé au mieux(photos de lui petit utilisant le meme matériel et mobilier que sa soeur, puis du temps à lui consacrer : jardinage, cuisine, histoires du soir, promenades etc etc..)
    mais rien n’y fait, soit il écoute à la maison et est excecrable à l’école soit c’est l’inverse…Les 15 jours de vacances ont été particulièrement laborieuses…je suis fatiguée et je commence à perdre patience…avec son papa, nous lui parlons beaucoup de ce qui se passe en journée, il comprend tout à fait ce qu’on lui dit…
    que faire?????
    maman meurtrie en détresse!!

    Réponse

    Ce petit garçon à l’air très éveillé, ce qui présage une bonne évolution. Mais votre fatigue et les réflexions désagréables que vous entendez à son sujet vous conduisent à être plus excédée que bienveillante. Cris, gronderies et punitions l’endurcissent et c’est un cercle vicieux. Est-ce qu’il y aurait une “maison verte” – concept de Dolto – dans notre ville? Une ludothèque? Ces endroits où il y a souvent des psychologues pour observer vos relations et défaire les malentendus?

    //
  • Question
    Bonjour,je suis en grande difficulté avec mon fils ainé. Il refuse les règles, fait des crises de colères violentes à chaque frustration(coups de pieds dans les murs,jet d’objets), s’oppose en permanence, parlemente.. Même une consigne très banale peut mener à une opposition : se laver les dents, venir à table…Il fait très lentement les choses si ce n’est pas lui qui a décidé à ce moment_là: s’habiller,mettre ses chaussures pour partir à l’école…Il est en CP, bon élève mais les devoirs aboutissent à des crises de colères pour les activités où il a plus de difficultés(poésie par exemple). A l’école il taquine ses camarades, à la maison il provoque beaucoup sa petite soeur (2ans 1/2).Il n’a pas acquis les règles de politesse de base. IL s’oppose en fait à tout ce qui est de l’ordre de la règle, de la contrainte,de l’effort. L’ambiance à la maison s’en ressent, mon fils demande une telle attention et une répétition interminable des consignes. Les punitions ne fonctionnent pas. Je me sens dépassée, j’ai besoin de conseils pour m’aider à lui apprendre à obéir et à gérer la frustration. Merci d’avance. 
    Réponse

    Oui, vous êtes dans des tranches d’âge difficiles, entre les devoirs du grands, la curiosité de la petite, les besoins du bébé… C’est juste une période si vous cessez de vous énerver.

    Dès lors que votre fils est suivi par un psychologue au CMP, vous devriez demander rendez-vous avec le psychologue pour être guidés dans votre comportement. Croire que les punitions, les cris, la menace de lever la main parfois, conduisent les enfants à obéir est un leurre. Votre petit garçon se sent incompris et en veut à ses parents. La première bonne attitude est de réduire les consignes au strict minimum, de ne pas vous acharner à vouloir qu’il obéisse, le temps qu’au CMP le psychologue l’aide, de façon positive, à gérer ses angoisses. Le weekend, il faudrait des moments où il puisse construire avec son père, à l’abri de sa soeur, avec des legos et des kaplas, emmenez-les dans une ludothèque.

    Le bébé est à un âge où il est normal d’avoir besoin des bras, du sein, gardez-le en poche kangourou, jouez avec lui dans son cosy.
    L’âge le plus difficile est celui de la petite de 2 ans et demi. A cet âge, on a besoin d’être en permanence informé et guidé par les adultes. La ludothèque encore, une Mamie qui pourrait ne prendre que le grand, ou que la petite, éviterait que vous soyez si épuisés.
    Sachez que c’est une période difficile pour les parents mais n’en veuillez pas à vos enfants, cela aggrave leur désarroi!
    //
  • Question

    Mon bébé à 22 mois, il est devenu agressif, des cris, crises de larme, se tire les cheveux et se donne des gifles à lui même,…

     puis cela a évolué en faisant de même avec son père et moi puis sa grand mère qui le garde quand je suis au travail, j’ai essayé de le punir au coin, allant même a lui pincer la main, mais sans résultat

    Merci de bien vouloir  m’éclairer sur la question

    Réponse

    Il est tout petit! Vous avez sûrement voulu être trop tôt strictes, alors qu’il est à un âge de découverte où il a besoin qu’on lui explique le monde, en jouant, en le comprenant, en le guidant. Quand il est agressif, faites diversion par le jeu, occupez et attirez son attention sur autre chose. Ne le prenez jamais comme un acte d’hostilité, l’enfant a simplement du mal à gérer ses humeurs si petit. Attention, si vous faites pareil en retour (cris, punitions ou pincements…), cela va s’aggraver! Les adultes  doivent donner l’exemple de respect et de sérénité. 

    //