Vos Questions / Mes Réponses


  •  
  • Enfants 1-12 mois

  • Question

    Mon fils Ugo, de 3 mois et 3 semaines, avait commencé a faire ses nuits. Nous venons de partir 4 jours et cela semble l’avoir totalement perturbé. Il se réveille à 4h du matin et seul un biberon parvient à apaiser ses pleurs, maintenant il réclame également à 1h du matin (j’ai pourtant tenté de le calmer de diverses façons), ce qui porte le nombre de biberons a 6x180mL… Cela m’inquiète, ça fait bcp en une journée.

    Réponse

    Il n’y a aucun rythme vraiment installé à cet âge. Soyez juste à sa disposition, laisser flotter les horaires, donnez-lui le lait à volonté, il va se régler tout seul

    //
  • Question

    Mon fils de 11 mois se réveille en ce moment tous les jours à 5h du matin, pour réclamer un petit biberon. On essaie de le calmer pour éviter qu il le prenne ( car a 7h il est debout pour manger son biberon ), mais rien à faire, et il y a que sa mère qui peut lui donner, il ne veut pas que ce soit moi. Merci

    Réponse

    Quand un enfant de cet âge émerge de son sommeil, il a l’instinct de chercher sa mère et le lait. C’est tout à fait normal. Bientôt, il aura tellement besoin que l’on joue avec lui que vous serez alors très utile pour soulager sa maman!

    //
  • Question
    Nous avons un petit garçon de 4ans et une poupée de 9 mois. J’ai entamé une procédure de divorce car mon mari connait des crises de colère assez fréquemment et qu’ elle ressurgisse à présent sur notre fils. Mon mari a eu une enfance difficile avec une mère autoritaire pouvant être maltraitante et il semble évacuer une colère enfouie à la moindre frustration. Je ne parviens plus à anticiper ni,a réduire ses crises. Il est peu investi auprès d’eux, conteste mes allaitements longs, mon éducation non violente… Dans le cadre de cette séparation, j’ai très peur qu’il voit les enfants seul et je souhaiterais les organiser à l’ amiable et toujours en ma présence. Mes parents ont également divorcé et je ne veux pas faire  subir aux petits des allers retour entre deux maisons. Pensez vous que cela soit déstabilisant pour eux des après midi à quatre sereins et papa qui rentre chez lui après? Je ne verrai que la solution de droit de visite médiatisé sinon, et je ne trouve pas ca rassurant d’autant qu’ils sont souvent temporaires. Merci de votre réponse.
    Réponse

    Bien sûr, les disputes parentales sont traumatisantes pour les enfants. Mais il ne suffit pas de se séparer pour ne plus avoir de disputes. L’idéal ne serait-il pas d’abord de voir un médiateur conjugal pour aplanir vos désaccords? Le problème est que, dès lors que vous allez vous séparer, vous ne serez pas décisionnaire de l’organisation du temps avec leur père, seuls ou médiatisé… A moins que le père soit d’accord, et encore… ne changera-t-il pa rapidement d’avis…? Le motif qu’il est colérique, s’il n’y a pas de violences physiques, risque de ne pas être pris en compte par le JAF. Posez bien la question à votre avocat… 

    //
  • Question

    je suis papa de deux enfant , un petit garçon de 22 mois et une petite fille de 2 mois.
    La naissance et la grossesse de ma compagne ont bien sur été un chamboulement pour notre petit gars, mais avec des temps  de dialogue et du temps pour lui les passages difficiles n’ont pas durés.
    Malgré tout depuis peu il nous tape, se confronte à cette interdiction. Dialogue échange limites sont fixées, sans punition ni violence. Mais depuis 2 jours il frappe sa petite soeur, que pourtant il adore. Nous l’avons puni pour la première fois aujourd’hui par une mise en retrait, puis dans un deuxième temps d’une réexplication des règles de la maison. La punition n’est pas arrivée dès sa première tentative.
    Notre petit garçon est espiègle, très intelligent (décrit très en avance par tous les professionnels s’en occupant) et un vrai rayon de soleil mais ses comportements agressifs nous font peur.

    Réponse

    A 2 mois, on peut mettre le bébé à distance. Ne lui demandez pas de lui faire des bisous: ni tapes ni bisous, les bébés n’aiment pas qu’on les touche. Chansons ou marionnettes. Occupez votre grand très éveillé, il s’ennuie vite… Heureusement qu’il a un papa si attentif! Dolto disait que c’est au moment du bébé que le papa prend toute sa place avec le grand!

    //
  • Question
    Je vous contacte suite à la lecture de votre site, car depuis 1 semaine mon mari a commencé un nouveau travail à 400 km de la maison, il n’est donc pas là en semaine, et mon fils de 10 mois refuse de manger avec moi. Il se nourrit normalement chez la nourrice, mais dès qu’il est dans mes bras il rejette catégoriquement son biberon.
    La situation ne va pas durer longtemps, nous attendons la fin de la période d’essai (1 mois) de mon mari pour que je démissionne et que nous le rejoignons, et nous essayons de nous voir tous les 3 sur Skype tous les jours, mais je m’inquiète malgré tout de la réaction de mon fils, j’ai peur qu’il manque de nourriture.
    Que puis-je faire à part lui expliquer la situation?
    Réponse

    Lui expliquer la situation, c’est lui dire que MAMAN a hâte de revoir papa. Elle est votre porte-parole! Car c’est votre angoisse qu’il traduit ainsi + que la sienne. Et trouver ce qu’il accepte, petits suisses, yaourts, gâteaux, le laisser un peu + chez la nounou, le temps de rejoindre votre mari

    //
  • Question

    J ai vu plusieurs vidéo vous concernant et je souhaiterai vous poser une question. Je suis maman d une petite fille de 10,5 mois dans la nuit de mercredi a jeudi dernier elle était bougon le jeudi matin elle avait 38,6 je l ai emmené chez sa pédiatre homéopathe qui a diagnostiqué rhinite avec poussé dentaire mais voilà malgré le doliprane sa température est monté a 40 avec des frison et claquement de la bouche. Je l ai emmené aux urgences pédiatrique de l hôpital et pareil après 5h, une prise de sang, test urinaire il m ont dit une rhino. Mais voilà ma fille est a une crèche parental et en discutant par mail avec les autres parents je me suis aperçu que tous les enfants de la crèches avait eu la roséole + et d autre une angine. Et ma fille effectivement après 3 jours sa fièvre est redescendu a 37 et elle est plein de petits bouton rose. Par contre elle a du mal a manger donc je me demande si elle n a pas une angine en même temps. Je voulais savoir si c était possible d avoir la roséole et une angine en même temps sachant qu un des parents a attrapé et transmis a son enfant une angine avec streptocoque, et une autre mère de famille en allant voir son dermato on lui a dit qu elle a attrapé la maladie pied, main, bouche, je ne sais pas ce que cela veut dire.

    Réponse

    Les symptômes évoquent bien “la roséole”: 3x24h de forte fièvre sans autres signes qu’une petite rhino et des selles un peu molles, puis, après la chute de la température, apparition d’une petite éruption sur le tronc. Quand l’enfant est très fébrile, ne pouvant prévoir si cela sera la roséole, il est en effet prudent des vérifier qu’il n’y a rien de grave par prise de sang et analyse d’urines.
    Il est rare de faire “en même temps une angine et ce n’est pas vraiment l’âge. Quant au “pied-main bouche”, c’est aussi un petit virus, l’éruption et la température ont un cours bien différent.
    Mais ne vous étonnez pas qu’un bébé de crèche ait tous ces petits soucis: on ne peut pas avoir les copains sans les microbes des copains!

    //
  • Question

    J’ai une fille de 7mois, je l’allaite au sein car elle veut pas du biberon.
    Ma question concerne le sommeil, elle dors sur le sein en tétant et parfois sur mon épaule mais c’est très rare. Je voulais savoir est ce que je peux lui donner une sucette uniquement pour qu’elle fasse dodo comme ça elle dormiras plus sur mon sein.

    Réponse

    Il est probable qu’elle refusera les sucette comme le biberon, et ce serait peut-être dommage s’i elle l’acceptait car alors, vous aurez bien du mal à l’en sevrer… Essayez déjà de lui donner un repas lacté copieux (type porridge ou bouillie à cuire) avant le coucher pour qu’elle soit bien calée. Et soyez patiente…

    //
  • Question

    Mon petit garçon aura 4 mois la semaine prochaine. Il a bien compris le rituel du coucher (bain + biberon + turbelette et berceuses) et s’endort tous les soirs entre 20h et 20h30, et ne redemande un biberon qu’à partir de 7h la plupart du temps. En revanche, quasi systématiquement, il se réveille toutes les nuits 7-8 fois à partir de 23h30. Parfois je lui remets sa tétine dans la bouche et il se rendort tout de suite, et parfois il est très réveillé et bavarde, pendant longtemps. Mais dans les deux cas, il ne s’est pas se rendormir seul : sans tétine ou sans présence. Si nous ne bougeons pas, les choses dérapent, il pleure et reste longtemps inconsolable. Je précise qu’à chacune de nos venues, nous ne le prenons pas dans les bras. Que faire ? Car avec nos jobs respectifs les nuits hachées commencent à compter comme « mot compte triple ». Merci pour vos conseils, on en a besoin !

    Réponse

    Autrefois, les bébés avaient de vrais berceaux” qui berçaient, et un petit coup sur l’osier, ils se rendormaient. Les parents pesassent trouver la solution avec la tétine, mais c’est un leurre car, contrairement au pouce, bébé ne peut pas la reprendre tout seul…. Je vous conseille plutôt de lui donner un nouveau biberon de lait au premier réveil, c’est le plus naturel des somnifères…

    //
  • Question
    J’aimerais avoir votre avis sur ses repas de ma fille, 8 mois, celui du soir me paraissant un peu lourd : 
    - le matin : une tétée +ou- un biberon de 90ml de lait de suite
    - le midi : des légumes à volonté (soit 130 à 160g) + 10g de viande. Elle refuse généralement les fruits (même si je réduis la quantité de légumes) mais réclame vivement un biberon de lait de suite (environ 120ml) ; elle refuse les petits suisses
    - au gouter : certains jours elle prendra environ 60g de fruits mais les refuse la plupart du temps et rale jusqu’a obtenir son biberon de lait de suite (150ml)
    - le soir : 90ml de lait de suite + 140g environ de légumes + 100g environ de fruits + une tétée au coucher
    Il me semble que si çà roule comme çà je peux continuer à l’écouter mais j’aimerais quand même avoir votre avis. Je précise qu’elle est en pleine forme.
    Réponse

    Le régime alimentaire doit être conforme aux recommandations du plan nutrition santé et personnalisé par votre pédiatre pour le bien être de l’enfant, des parents, et jugé sur la courbe de développement, le poids et la taille.Dans votre cas, elle est “en pleine” forme”, ce qu’elle prend est tout à fait conforme, avec des tétées câlins, continuez comme çà, c’est merveilleux!

    //
  • Question

    Nous avons un petit garçon de presque 3 mois qui dort dans notre chambre, dans un lit parapluie. De son lit, notre bébé ne nous voit pas.
    Mon mari ne veut pas changer de pièce pour nos relations sexuelles. Il dit que notre fils est trop petit pour comprendre et qu’il ne nous voit pas. Et qu’il dort de toute façon.
    Je ne suis pas à l’aise. Est il vraiment trop petit?

    Réponse
    C’est un âge assez “archaïque”, bébé a déjà connu les relations sexuelles entre ses parents quand il était dans l’utérus, donc, en effet, dès lors que la pratique en est délicate, cela ne le traumatise pas. Jusqu’à 6 mois, il est toujours recommandé de garder bébé dans la chambre des parents.
    Mais bébé ressent ce que ressent sa mère. Et souvent le mari ne comprend pas que le corps et l’esprit de la jeune mère a besoin de temps pour être disponible… Il faut qu’il respecte votre désir et se montre délicat, sinon, les blocages peuvent être prolongés…
    //
  • Question
    J’aimerais avoir votre avis sur ce qu’il y a plus sain. Mon petit garçon a bientôt 11 mois et depuis le début de la diversification alimentaire c’est un peu la “guerre” avec mes beaux-parents pour leur faire comprendre qu’il est préférable de faire légumes par légume que les soupes de plusieurs légumes comme il y a 35 ans (âge de mon mari) et d’après plusieurs infos les petits pots seraient plus sûrs que les légumes frais.

    J’aimerais bien savoir ce qui est le mieux pour lui, sachant que le petit frère arrive dans quelques mois.

    Réponse

    Plus important entre les petits pots et le frais? Légume par légume ou tout ensemble? pour l’enfant? Je dirais:

    - d’une part, aux grands-parents de toujours faire confiance à ce que ressent la maman, chaque enfant est unique;
    - d’autre part à la maman, d’éviter si possible le conflit avec les grands-parents…

    Pour répondre plus précisément:
    - Au moment de la diversification, à 6 mois, mieux vaut introduire les aliments l’un après l’autre pour s’assurer que bébé n’est pas allergique au nouveau produit. Mais une fois qu’il les a tous connus, c’est comme la maman sent qu’il préfère.
    - Les petits pots ont recours à des produits cultivés avec des contrats assurant le moins possible d’engrais, pesticides, les légumes n’ont pas fabriqué des nitrates en vieillissant pendant la distribution, et l’onctuosité est optimale. Mais les légumes cuisinés à la maison ont le goût de votre cuisine. L’idéal, c’est quand l’enfant aime les 2: chez Mamie, c’est comme ci; chez maman, c’est comme çà… Et la vie est en stéréo…
    //
  • Question
    Je suis maman d’un petit garçon de 10 mois. Le sommeil a toujours étét très compliqué avec lui. Il ne s’endort jamais seul, même bébé il a toujours été très éveillé, dormait très peu et n’a dû s’endormir seul qu’à de rares occasions. Il ne s’est jamais endormi seul dans son transat par exemple, chose que j’ai déjà pu observer pour le fils de ma soeur.  Mon souci est le suivant: est-ce néfaste pour lui d’avoir toujours besoin de quelqu’un pour s’endormir? Depuis plusieurs mois il ne dort la journée que par tranche d’une demi heure, et fait deux ou trois siestes. Et depuis 2 mois environ il se réveille de ses siestes en hurlant, sans que j’arrive à le rendormir. Il lui faut alors plusieurs minutes pour se calmer. Est-ce normal?
    Merci pour votre réponse, et merci pour vos précieux conseils, qui souvent nous font déculpabiliser.
    Réponse

    A 10 mois, c’est encore un bébé! Il est tout à fait normal d’avoir besoin de l’adulte rassurant pour bien dormir, les petits des paillotes asiatiques ou des cases africaines dorment dans une seule pièce avec leurs parents et deviennent ensuite très autonomes! Tant que vous pouvez, laissez votre enfant s’endormir prés de vous. En luttant, vous lui donner la peur de se réveiller seul, et ses angoisses augmentent! Quand il aura 12 ans et s’enfermera dans sa chambre pour envoyer des SMS à ses copines, nous regretterez le temps où il avait tant besoin de vous…

    //
  • Question

    Je vous écris au sujet de mon fils qui a 10 mois et demi. Il fait normalement 2 siestes par jour.mes beaux parents le gardent deux après-midi par semaine pour m’épauler, et ceci depuis le mois de novembre. Bébé avait appris a s’endormir avec Mamie.

    A la fin d’année, nous sommes partis 3 semaines dans mon pays. Depuis le retour il ne veut plus s’endormir avec Mamie, quitte à ne pas dormir toute l’après midi! Il faut que je vous signale que cela est venu au même moment ou il a commencé à la fois à marcher et ramper.
    Je suis inquiète car à la fin de la journée, il est tellement fatigué qu il refuse de manger.
    Pensez vous qu’il faut que j’arrête de le laisser avec eux? Ou peut etre supprimer la premiere sieste du matin pour qu il soit plus fatigué dans l’après midi?
    Réponse

    Surtout ne pas le priver de ses grands-parents (et réciproquement) pour une histoire de sieste! Et ne pas supprimer celle du matin. Laissez-le bien dormir quand il en a besoin, bien jouer chez Mamie où il a trop à faire pour dormir, faites-le manger plus tôt ou donnez-lui un biberon de lait au coucher du soir, et surtout ne vous inquiétez pas pour ses rythmes qui fluctuent. Ils se passe la même chose quand ils entrent en crèche, et cela se régule tout seul. Suivez son rythme.

    //
  • Question

    Bravo et merci pour vos précieux conseils. Enfin un discours qui respecte les enfants dans leur individualité, à l’écoute de leurs besoins, de leur rythme. Enfin des paroles intelligentes et déculpabilisantes qui tordent le cou à toutes ces règles des nuits qui doivent être faites à quelques mois, du bébé qui sera  :apricieux si on le porte trop, et j’en passe. Ce que vous dites est tellement vrai, on s’épuise moins à écouter son bébé qu’à lutter pour qu’il colle à une norme… et la relation est tellement plus belle !

    Réponse

    De nouvelles publications disant aux parents de laisser pleurer leurs bébés font beaucoup de tort aux enfants. Je suis très inquiète de ce discours, la vie des bébés suit déjà un rythme accéléré qui les insécurise, ne pas être consolés dans les moments où leurs parents sont présents, ne favorise pas le tissage entre les neurones… C’est dans ce que nous appelons leur “base affective de sécurité”, sous votre regard, avec vos mots, dans le partage de leurs émotions, qu’ils apprennent le mieux les codes de leur environnement dont ils doivent avoir les clés pour leur cent ans de vie à venir. Je ne peux qu’encourager les parents à tout faire pour consoler les petits. Avec deux générations de patients, je peux assurer que cela ne fait pas de petits tyrans mais juste des enfants bien intelligents et qui considèrent leurs parents comme les meilleurs guides.

    //
  • Question

    Mon petit garçon de 7 mois va rentrer en crèche au mois d’avril.. Il s’endort toujours après que nous le berçons en chantant. Nous le déposons endormi (ou disons très somnolent) dans son lit et lui faisons un câlin et il s’endort bien comme cela et se réveille serein dans son lit qu’il semble apprécier. Quand il est fatigué, si j’essaie de le mettre dans son lit et que je chante, le câline, reste avec lui, ou si je le laisse seul, il s’agite davantage, essaie de se retourner en s’accrochant aux barreaux… et finit toujours par pleurer. Il n’en est que plus énervé et ne semble pas du tout aller vers le sommeil (et je suis contre l’idée de le laisser pleurer pour qu’il s’endorme épuisé et découragé) Je souhaiterais qu’il arrive peu à peu à s’endormir dans son lit calmement. Cela ne me dérange pas de le bercer mais j’angoisse à l’idée qu’à la crèche il ne puisse bénéficier de la même attention et qu’il n’arrive pas à trouver son sommeil…. et qu’il pleure, de fatigue, de détresse. Comment lui “apprendre”, peu à peu, comment l’aider à s’apaiser et à s’endormir ?

    Merci par avance de l’attention que vous porterez à ma question et encore merci pour tout ce que vous faites.

    Réponse

    Merci pour vos encouragements.

    A la crèche, on ne laisse pas les bébés dormir sans la présence d’un adulte, et les professionnelles sont très apaisantes pour les petits nouveaux. L’enfant comprend bien qu’à la crèche, c’est comme çà; à la maison ainsi; avec maman comme çà, avec papa autrement et encore différemment avec Mamie… C’est ce qui le construit. Ne vous inquiétez pas mais continuez d’autant plus à lui donner de la présence quand il en a besoin chez vous…

    //
  • Question
    J’allaite ma fille de 9 mois et demi depuis sa naissance, nous avons introduit les purées et les compotes à 6 mois puis les protéines à 7 mois. Elle a bien mangé ses purées et compotes jusqu’à sa première maladie, le début du quatre pattes, son entrée en crèche et sa première dent qui ont eu lieu en même temps à l’âge de 8 mois ! Elle mange encore la compote mais fait la grève de la purée depuis 1 mois et demi donc… Sa courbe de poids s’est considérablement ralentie (mais pas celle de la taille), ma pédiatre ne s’inquiète pas mais moi ça commence à me stresser pensant que tout allait rentrer dans l’ordre rapidement. Elle ne se réveille pas particulièrement la nuit pour manger. J’aimerai savoir ce que je peux lui proposer en plus des tétées (le soir par exemple car j’ai l’impression d’avoir moins de lait), parfois j’essaye la compote mais elle n’en prend que quelques cuillères et les auxiliaires de la crèche me le déconseille : ai-je affaire à une petite mangeuse ? Je tire mon lait pour le goûter à la crèche, 180 ml qu’elle prend bien. Elle pèse presque 8 kgs pour 71 cm et est née à 2990grs pour 48 cm. Quels sont vos conseils ? 

    Réponse

    Comme dit votre pédiatre, c’est la taille le plus important! Son poids et sa taille de naissance n’étaient pas importants même si dans les normes, elle n’est donc pas programmée pour être obèse (et tant mieux!)

    La courbe de poids connait souvent une pause lors de l’adaptation en collectivité, vous avez bien fait de ne pas la sevrer en + mais de lui garder les tétées à la demande à la maison. Vous pouvez ainsi rester souple, tant qu’elle tétera, elle fera venir votre lait. Vous pouvez compléter par des laitages (plus nourrissants que la compote). Ce n’est pas grave si elle n’aime pas les purées en ce moment. Avec votre lait, petits suisses, yaourts, éventuellement mélangés de compote, petits repas à la demande, la courbe va reprendre son ascension. 
    //
  • Question

    Je vais reprendre mon activité professionnelle et je vais laisser mon fils à la crèche, il aura 5 mois
C’est mon premier enfant, et j’ai eu du mal à l’avoir, maintenant il est là, c’est le plus important!
Est-ce qu’il sera perturbé par ce changement ?
Comment l’habituer ? Même moi, je serais surement angoissée de le laisser, j’appréhende vraiment…
Comment préparer cette séparation
?Merci de votre aide

    Réponse

    Oui, c’est difficile de se séparer, il faut reconnaître que notre civilisation impose des séparations bien tôt dans la vie du petit, et les mamans le ressentent! Heureusement, la crèche est un milieu sûr, avec des professionnelles formées aux besoins des bébés. Vous aurez une période d’adaptation qui permettra au bébé de s’approprier son nouvel environnement. Ainsi, tout devrait très bien se passer, 5 mois est un âge très sociable! 

    //
  • Question

    Que dois-je lui mettre aux pieds à la crèche (12 mois) chaussettes, chaussures, chaussons, pieds nus?

    Réponse

    C’est la directrice qui vous dira: quelque chose de souple, léger, et qui ne glisse pas. Et dehors, pas de chaussures lourdes et rigides, ce ne sont pas les chaussures qui font marcher! Il a besoin de la souplesse pour trouver son équilibre.

    //
  • Question

    Maman depuis 3 semaines d’un petit G. né par césarienne, j’ai dès le début suivi les conseils pour l’allaitement que j’avais en ma connaissance : allaiter à la demande. A la maternité, les tétées étaient très fréquentes, et ininterrompues la nuit (entre 6 et 9h d’affilée), donc Gabriel dormait avec moi toute la nuit. La pédiatre de la maternité m’a expliqué qu’à cet âge les enfants ne faisaient pas de caprice, et que s’il pleurait quand je lui enlevais le sein, c’est qu’il en avait besoin (sans doute émotionnellement). Aux 5ème et 6ème jours, il avait soudain pris un rythme régulier jour et nuit, puis ce fut le retour à la maison. Il a semblé fort stressé par le changement d’environnement, et je ne suis pas sûre d’agir comme il faut depuis. Nous avons dû donner des compléments de lait depuis 3 jours car il ne prenait pas assez de poids malgré (et peut être à cause de ?) des tétées très fréquentes jour et nuit. Avec le complément de biberon, il est moins nerveux et reprend du poids, mais ne s’endort qu’avec le sein en bouche. Le problème est que si je me lève ou même si je m’éloigne de lui dans le lit, il se réveille et pleure, au bout de 2 à 5 minutes (j’ai l’impression qu’il a un sommeil agité à cause des coliques et que s’il ne sent pas ma présence quand il bouge à cause de ces coliques, il se réveille). Que faire ?

     

    J’ai essayé hier soir de le laisser pleurer qq minutes dans un berceau à côté de notre lit, et son papa restait visible et le rassurait en lui parlant. Il a pleuré puis a rapidement vomi, nous l’avons donc pris avec nous, mais il s’est très fortement énervé, et il a fallu plusieurs minutes pour le calmer. Je suis perdue, je ne sais pas ce que je dois faire.

    Réponse

    Vous devez d’abord revoir votre pédiatre car il peut avoir une cause médicale à ses pleurs, comme un reflux d’acidité par exemple. En tous cas, ne le laissez pas pleurer, gardez-le prés de vous, dans un petit berceau qui roule… pensez aux femmes africaines, qui vaquent avec le bébé. Vive le porte-bébé qui laisse les mains libres.

    //